Forum sur l'univers de Sonic the Hedgehog !
 

Partagez | 
 

 Donner forme à la liberté [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gardien des Nations unies
avatar
Gardien des Nations unies
Messages : 46
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 23
profil +

MessageSujet: Donner forme à la liberté [libre]   Mar 4 Oct - 10:51

Voilà déjà quelques jours que l'ouverture avait eu lieu... que les planches étaient désormais disponibles ... et autant il se disait qu'il devait passer à autre chose car il n'y avait pas de répit pour quiconque voulait innover... mais il avait bien droit d'admirer une de ses plus belles réussites.

Et c'est un nouveau jour chargé qui commence quand les portes s'ouvrent neuf heures...

" Bonjour et Bienvenue à Bal... Ho bonjour Monsieur Aubra . "

"ha , mais , Je voulais entendre le bonjour normale. " Répondait alors rapidement l'épaulard en franchissant la porte coulissante automatique.

C'était juste troisième fois qui venait en deux semaines et ça pouvait peut-être rendre nerveux le nouveau personnel ici... il y avait pas être si correct avec lui, il était là pour admirer .
Il adressait un sourire confiant à l'hôtesse derrière son comptoir juste à l'entrée avant de passer et de continuer son chemin.
Derrière lui, Helena s'arrêtait bien plus longtemps pour échanger quelques mots avec la réceptionniste. Avant de presser le pas faisant claquer les talons de ses chaussures sur le carrelage.

Au bout d'un court couloir très bien éclairé, attendez une salle beaucoup plus large...

un magnifique rôle aux formes résolument modernes. Aménagé avec des banquettes et autres pour le confort des clients qui devaient attendre. Du côté gauche de la pièce se trouvait un escalier qui donnait sur une plate-forme surélevée ou s'aligner des bureaux, chacun dans des blocs de verre semi transparent... une flèche dirigée parce qu'il y en indiquant " design " .

Sur la parcelle qui possédait sur les différents bureaux se tenait eux les employés qui discutaient. L'entrée était un humain jeune coiffé avec une queue de cheval , et je vais d'ailleurs teinter en blanc.
Sa collègue elle ne manquait pas non plus de voir quelques traces d'originalité , une chauve-souris avec quatre petits anneaux dorés à l'arrière de l'oreille droite.

Pourquoi de tels écarts ? Ils étaient les dessinateurs. C'est auprès de que tout commençait le client à son rendez-vous. , Et durant le temps qu'il faut le dessinateur va s'entretenir avec eux pour façonner l'image de la planche. Cette première étape était essentielle à ce qu'ils offraient ici des planches uniques à chacun , la liberté d'être soi .
Ces dessinateurs étaient tous la pières angulaire... d'ailleurs il y en avait 25 en tous recrutés avec la création de cette première boutique d'extrêmes Gear Balist .

La plupart d'entre eux avaient différents domaines d'origine en plus il n'avait pas été trop restrictif sur les formations de base... au contraire, il avait préféré dessinateurs de domaines différents pour toujours avoir quelqu'un capable de dessiner au mieux le rêve du client.
Et en plus, savait permis de donner plus de diversité à cet environnement. Il ne fallait pas que les gens s'y sentent comme dans un bureau d'études froid... dans des petits bureaux... ainsi il avait hautement incité ces dessinateurs à personnaliser leurs bureaux autant qui veulent. Le mot ici était la liberté .

"Malgré mes réticences en vue d'un embauche de 50 personnes , de la création de ce site et de tout l'outillage présent ... les premiers résultats sont agréablement surprenants. Au moins la banqueroute n'aura pas lieu. "

"Ça c'est parce que t'étais derrière . Au lieu de douter apprécie un peu Helena ... tu as joué un grand rôle dans l'ouverture cette boutique. Sans toi elle serait sans doute placé au mauvais endroit , j'aurais mal géré le personnel qu'il faut ... sans toi j'aurais effectivement jeté l'argent par la fenêtre au lieu de le dépenser pour en faire plus . "

" Tout de même, ouvrir une bonne boutique avec des procédés ex nihilo . "

" C'est ce que cette compagnie fait, cette boutique est peut-être la tout premier première image que nombre de personnes vont avoir de Balist. Et je veux que cette image soit la plus authentique possible de ce que l'on fait. "

Il continue d'avancer, un signe de bonjour au 2 designers . Qui lui rendait l'amabilité avant de rentrer dans leur bureau car déjà d'autres personnes entre le réel. Cette fois-ci de vrai client.

Envoie lui aller au poste de fabrication l'arrière. Une baie vitrée affichait permettait de voir une partie du processus.... Et une forte lueur.

" Juste à temps pour voir la fabrication d'une nouvelle coque. Je ne m'en lasse pas."

Il avait fait réparer un challenge essentiel pour que toute ce projet fonctionne.... les délais de fabrication, peu importe le coup, les gens venaient déjà ici pour payer davantage car il voulait la qualité. Car il ne voulait pas consommer du manufacturé, une masse identique , que vendait Eggman.

Le problème étend que si il perdait du temps à fabriquer un moule par client ... ça ne marcherait pas. Mais c'était ce genre de défi qui le stimulait et il avait vu fait innover une nouvelle fois.
Dérivée de la technologie de fabrication de lentilles en diamants... des moules générés par champs non moins impressionnants alors que le champ s'abaissait énergétiques. Ceci contenait la chaleur et la pression nécessaire pour fondre tous les alliages demander... et surtout pouvait changer de forme selon n'importe quelle programmation.

Est-ce que ça coûtait cher ? Absolument, de ce qui était économisé en fabrication de moules était dévoré par la note d'électricité de ses machines.

Mais bon, il y avait de quoi impressionner le client, voir dans ses champs énergétiques brillants le métal entrait en fusion comprimée , prendre progressivement la forme de la nouvelle coque de planche. Puis au bout d'une dizaine de minutes commencer le refroidissement rapide pour renforcer les structures. Une opération de trempe qui avait son potentiel démonstratif alors que le champ de force s'abaissait et ça ouvrait quand la pièce était plongée dans un réservoir d'eau où elle restait à refroidir avec les autres. Puis un employé venait récupérer les coques une fois prête avant de les envoyer à l'arrière ou les composants internes alliée être équipé.

Certes la coque était toujours produite ici mais les composants ne pouvaient pas être produits par cette méthode. Du coup la plupart des pièces mêmes si design et par balist était sous-traitée à différents groupes de Metropolis ... les entreprises qui fonctionnaient déjà avec l'industrie automobile et donc qui savait exactement le niveau de qualité attendue.

À droite de la salle, se trouvait le comptoir ou été récupéré les planches, le client pouvait attendre la pendant environ deux heures avant qu'elle soit conçue ou revenir le lendemain ... mais le but était de fournir chaque commande avant 48 heures.

Et jusque-là ça marché d'enfer. Les pénuries de plans standards aidaient aussi. Même si cette boutique ne pouvait produire que 100 planches par jour ... c'était parfaitement rentable. Ce qui indiquait que d'autres boutiques sur le même style pouvaient être créées pour augmenter la production.

" Tout est impeccable, je pense qu'on est prêt à en implanter davantage ..."

" Ça serait risqué d'en ouvrir plusieurs sur notre propre fond, même si au final on gagne de l'argent nos fonds de roulement ne sont pas illimités ce qui ralentit la vitesse d'investissement ."

" Une solution ? Quel tour de magie tu peux avoir pour m'aider ? "

" Et bien on peut ouvrir le concept sur un modèle de licence pour que d'autres personnes ouvrent des boutiques où nous gérons l'envoi des machines et la formation du personnel. "

" C'est pas la méthode des fast-foods ? "

"Entre autres . "

Aubra haussait les épaules ... qui pouvait faire c'était laissé Helena géré cet aspect-là.

À côté du guichet pour recevoir la planche, se trouvait un petit pré carré avec quelques affiches... des offres de recrutement pour la prochaine écurie Balist. Il comptait prendre part au tournoi de Eggman pour promouvoir ses propres planches.
Mais pour y arriver il lui fallait mettre un maximum de chances du côté de sa compagnie, c'est-à-dire appliquer les méthodes professionnelles ...

" Dans combien de temps on pourra commencer ? "

" Pas tout de suite, on ne va pas dépenser l'argent alors que nombres de personnes sont encore à apprendre comment manier ses planches. "

" mph ... Il faudra que tu trouve un recruteur dés qu'il sera temps. Que les gens qui sont assez talentueuse reviennent ici postuler ... Il faut qu'on déniche les perles et ceux qui ont un talent inné à sa ."

" N'oublie pas qu'il faut qu'ils aient un caractère qui plaise . Cela reste de la publicité . "

" hmmmmm. " répondait alors pensivement alors qu'il allait s'asseoir dans un coin et observer les profils des gens qui passaient. Cherchant milieu De la population croissante dans cette salle une inspiration pour quelque chose de nouveau. Quelqu'un ou quelque chose assez pour être remarqué .


Thème de Aubra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Donner forme à la liberté [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Worgens de Kirin Tor, projet RP qui prend forme !
» Tenue de druide (solstice) et sacktue de la liberté
» [RESOLUE]Donner une baffe/Faire parler son sackboy
» Quelques notices à échanger ou à donner dans une commande
» Arts Martiaux et Sport de Combat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mobius Chronicles :: Mobius :: Central City-