Forum sur l'univers de Sonic the Hedgehog !
 

Partagez | 
 

 Du temps libre chez l'Empire ? [Libre aux membres de l'EE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 35
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 18
profil +

MessageSujet: Du temps libre chez l'Empire ? [Libre aux membres de l'EE]   Mar 28 Fév - 17:19

Contrairement à ceux que certaines personnes croyaient et ce qu’il affirmait lui-même, du moins quand il parlait, cela arrivait à l’exécuteur de dormir, pas comme une personne normale, bien sûr, il dormait debout dans son armure, debout. Il lui arrivait même parfois de faire des rêve, même si cela ressemblait plus à des cauchemars.

- J’ai jamais demandé à devenir ça moi..Je voulais juste a-…

- Arrête de chialer ! Regarde ce qu’il s’est passé ! Dommage que j’ai pas fini le travail, elle marche toujours et je me retrouve coincé avec toi, le geignard et l’autre..

- LA FERME TOUT LES DEUX !!!

L’exécuteur avait dit cette phrase pendant son sommeil, mais cela le réveilla en même temps. L’exécuteur occupa la même chambre avant le massacre du QG, c’est à dire, pile dans le pénitencier d’Eggmanland. L’endroit où l’ancien H-488 passait le plus clair de son temps. Après, sa reconstruction, il n’avait pas tardé à explorer l’endroit, n’ayant plus aucune idée de ce qu’il était avant. La chambre était nettement plus poussiéreuse avant qu’il n’emménage, apparemment, aucun robot de ménage n’osait passer dans l’appartement du bourreau. Il y avait également de nombreux  mot qui avait été inscrit sur les murs, la plupart étaient incompréhensible et H-488 avait demandé à ce que ce soit enlevé, ce qui avait été fait. Il y avait également un terminal dans cette chambre et dont il avait checké le contenu. Il y avait environ plus de 100 vidéos de tortures sur divers prisonniers du pénitencier, toute mené par l’ancien occupant. Étrangement, H-488 avait gardé les vidéos, pour des raisons connu uniquement de lui-même.

Un robinet était également présent dans la chambre, couvert de diverses tâches de sang séché, il y avait même un morceau de viscère dans le lavabo avant qu’il ordonne le nettoyage de la chambre. Le cyborg s’avança vers le robinet, et à l’aide de sa main métallique, actionna le mécanisme permettant de faire couler l’eau. Il enleva son casque et, à l’aide de ses griffes, passa l’eau sur son visage, repensant aux voix dans ses rêves. Elles étaient présente depuis quelques mois déjà, et il ne savait toujours pas d’où elle venait, elles semblaient également avoir leur propre conscience. Pour une raison inconnu, il n’en parlait pas au docteur Rogosov, probablement parce que ces voix sont ennuyantes, mais ne l’empêche pas de faire son travail, un peu comme Ana, dans certains cas de figure.

Il sortit de sa rêverie en se rendant compte qu’il ne sentait rien sur son visage, alors qu’il avait passer de l’eau dessus. Il sentit en revanche, une goutte coulé sur une de ses griffes, son visage était anesthésié en permanence, à cause de sa condition...Ou peut-être à cause du composé ? Il avait déjà vu du personnel humain et l’EE se passer de l’eau sur le visage pour se réveiller, il croyait se souvenir d’avoir déjà vu Anahel le faire de temps à autres. Sans prendre la peine de s’essuyer le visage, il remit son casque et sortit de sa chambre pour arriver dans les geôles rempli de désespoir de l’EE contenant des prisonniers plus ou moins coupable. H-488 fit claquer ses fouets, comme à son habitude pour les faire taire, ce qui était plutôt efficace, certains se recroquevillait même dans leur cellule en entendant ce bruit caractéristique.

Il arriva  à la sortie de la prisons, les gardes robotiques le scannèrent avant de la laisser passer, reconnaissant son armure ainsi que ce qui était à l’intérieur. H-488 n’avait aucune mission en ce momentt et avait ce temps rare très apprécier par les employés lambda de l’empire : du temps libre.
Contrairement à l’ancien H-488, qui l’aurait sans doute passer avec ses prisonniers préféré, l’ex-rieur avait deux destination bien en tête qui apporterait peut-être des réponses à certaines de ses questions.  Il se dirigea donc vers les bibliothèque, il remarqua le comportement de certains des habitants de l’empire. Certains, le regardait curieusement, n’ayant jamais vu ce type de robot, tandis que d’autres, le regardait avec crainte,  son apparence ainsi que ses griffes métallique n’aidant pas la sympathie.

Il arriva enfin à la bibliothèque, construite dans le style de l’empire, couleurs rouges et noir ainsiq qu’un design industriel futuriste.  Il entra par la porte gardé par deux SWATbots et fut assailli par une multitude de scanner, Eggman ne plaisantait pas avec la sécurité. Après avoir laissé les drones-scanner faire leur travail. H-488 s’avança dans l’immense bibliothèque, cherchant un rayon en particulier, sous les regards étonné de rats de bibliothèques, étonné et curieux de voir un robot semblant taillé pour le combat, errant dans les rayons. Finalement, H-488 trouva enfin ce qu’il cherchait : « la psychologie humaine », l’auteur n’était pas spécifié, Il se chercha un endroit tranquille...Ce qui n’était pas très compliqué à trouver, dans une aussi grande bâtisse. Après avoir trouvé l’endroit convenable, il se posa tranquillement et commença à lire le livre. En revanche, une partie de son attention était prise par sa navigation dans la base de donnée de l’empire, via son HUD. Il n’avait pas la plus haute des autorisations, mais il pouvait accéder à ce qui l’intéressait : son fichier personnel. L’exécuteur  ne l’avait jamais vu, faute de temps, il était temps d’y remédier.

Le fichier était rempli avec les informations normales pour un agent, avec ses capacités, faiblesses et même carnet médical. Il avait accès une bonne partie de son dossier. Mais quelque chose l’intrigua : Un fichier vidéo particulièrement vieux datant de quelques années. Il essayait d’y accéder mais le symbole de l’empire apparu, lui indiquant qu’il n’y avait pas accès. Étonné un un peu frustré,   l’exécuteur rabattit son attention sur le livre, qu’il commença à lire, essayant de ne pas le déchirer avec ses griffes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 163
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 21
Localisation : Eggmanland
profil +

MessageSujet: Re: Du temps libre chez l'Empire ? [Libre aux membres de l'EE]   Mar 28 Fév - 21:54

Il était environ 9h30, durant la matinée ce Lundi matin. Bien qu'il était d'ordinaire d'aller travailler, une bonne partie du QG était en congé pour un contrôle général des systèmes informatiques. Enfin, c'était la partie officielle... Ce qui ne me déplaisais pas, moi qui prenais du bon temps avec Eva dans un café près du quartier culturel. nous étions assises en terrasse, sous un parasol cachant les faibles rayons du soleil qui traversaient les nuages. Mine de rien, il faisait assez chaud durant cette matinée, et comme a nos habitudes, nous nous racontions nos soirées de la veille.

" - ... Et devine quoi j'ai jeté mon dévolu sur le banquier du patron. "
" - Non.. ?! T'as pas fais ça ? "
" - Ecoute, quand tu passes une bonne soirée au casino et que ce dernier te colle un peu trop, autant en profiter. "
" - Et... comment il était ? "
" - Bah.. pff.. "

Je remuais ma tasse de café et levais les yeux au ciel en faisant semblant de réfléchir. Mais intérieurement je savais très bien pourquoi je m'étais tournée vers lui et surtout s'il était bon ou mauvais. D'ailleurs je ne tournai pas longtemps autour du pot avant d'exprimer le fond de mes pensées.

" - Pas terrible non plus "
" - Tu multiplies les conquêtes et tu ne trouves pas plus de satisfaction que ça ? "
" - Etrangement non, j'ai l'impression de devenir une vraie brique tellement je ne ressent plus rien du tout. Et je ne parle pas de sentiments ! "
" - c'est dingue pourtant. Selon sa femme il fait ça comme un Dieu "
" - Attends, t'as été papoter avec sa femme ? "
" - Elle attendait au secrétariat l'autre jour, j'ai juste fais la causette pendant que son mari était avec le patron. ça a duré assez long leur truc, du coup on a parlé de tout et de rien pendant longtemps. Ne t'en fais pas elle sait qu'elle est cocue "
" - Faut être sacrément balèze pour supporter le fait que ton mari aille fourniquer à droite à gauche et qu'il rentre le soir avec le parfum de quelqu'un d'autre. "
" - Et bien moi je trouve qu'il faut être sacrément balèze pour coucher avec le Banquier de son propre patron !! "

Soudain mon téléphone, qui était posé sur la table se mit à vibrer. Eva, qui observait l'appareil, l'attrapa et afficha le message

" - "Tu me manques, on remets ça quand ?" "
" - ... ah.. "
" - Sinon le patron a rajouté un rendez-vous avec lui sur le calendrier, vers 10h. "
" - ... Ah.. chouette, c'est ma journée "
" - Moi je dis qu'il doit déjà être au courant "
" - J'espère pas dans les détails... "

Eva voulait passer a la bibliothèque pour ramener quelques bouquins que j'avais conseillé de lire pour qu'elle apprenne quelques bases. C'était particulièrement utile, surtout elle qui était très fragile et sensible. Apprendre ces choses l'aiderai sûrement à supporter Eggman.. Du moins j'espérais... Tant qu'elle ne revenais pas en pleurant des rendez-vous cela me convenait... Du coup nous nous étions levées et avions repris la route en direction de la gigantesque bâtisse.

" - J'ai étudié les bouquins que tu m'as conseillé le mois dernier, j'ai appris pas mal de choses sur la manière qu'ont les garçons pour mentir... C'est dingue ! "
" - Ouais de très mauvais menteurs, d'ailleurs tu n'as qu'à regarder le patron directement pour le comprendre. "

Une fois à l'intérieur, j'avançai les bras croisés vers les premiers rayons pendant que la jeune secrétaire alla enregistrer les bouquins qu'elle avait emprunté plus tôt. Le temps de scanner le tout, puis nous nous rendions près des installations de sécurité, qui comme dans toute la ville, vérifie chaque détail pour permettre une identification. Je passai sans broncher tous les scanners et descendis les quelques marches en faisant claquer ses talons au sol, comme s'il s'agissait du seul bruit de ce gigantesque Hall. Tout en continuant notre discussion à voix basse, les commérages sur ce fameux banquier continuèrent à voix basse alors qu'on se dirigeait vers le fond du hall.

" - J'ai aussi lu dans ce bouquin que si tu as un désire profond pour une personne en particulier, le reste de tes prétendants passent au second plan dans tous les domaines. "
" - heuuuu... je ne sais pas si ça a un rapport "
" - Tu aimes quelqu'un ? "
" - J'ai aimé il y a longtemps, mais maintenant je ne sais même plus différencier l'amour du reste. "
" - Sérieusement ? c'est dingue ... "
" - Ce genre de sentiments dans ma tête c'est devenu du clafoutis. Tu vois, je m'attache à tout le monde, peu importe qui, que ce soit le pire des manipulateurs, des menteurs, des gentils collègues ou encore ceux qui me font le plus de mal. Et de ce point de vue-ci, je ne sais plus trop quoi penser. Du coup, autant aimer tout le monde ! "
" - tu penses pas ce que tu dis "

Ana hésita puis soupira

" - Je te l'ai déjà dis, je suis perdue. "
" - Dans ce cas lis ce bouquin ! ça parle que de ça "
" - Je n'ai pas besoin d'un bouquin "
" - A mon avis, tu as juste envie que quelqu'un en particulier te prête une oreille attentive "
" - Faut que ce soit réalisable, déjà. pas de bol, je ne fréquente que des égoïstes. "
" - ça viendra, il faut laisser le temps au temps ! "
" - Et bah ça promet, rien qu'à t'écouter, j'ai l'impression que je vais passer les 30 prochaines années de ma vie à attendre bêtement qu'un miracle se produise. "

Puis Eva reparti en direction de la bibliothèque pour ranger ses bouquins pendant que je me retournais pour rejoindre une étagère spécialisée qui me correspondait particulièrement. En passant la section suivante, je relevais la tête et tombais sur H qui lisait tranquillement un bouquin devant mes livres habituels. Je sursautais et repartis directement me cacher derrière le premier étagère que je trouvais.

" - c'est pas vrai, il fait quoi là, lui ?! C'est pas sa journée ?... il est obligé de me suivre partout ?? ... HAN ! J'espère qu'il ne m'as pas vue hier avec le banquier du patron... C'est pas vrai, c'est ma journée... "

M'avais-il seulement vue ? C'était probable, c'est un robot d'attaque après tout... Mais il y a trop de coïncidence pour qu'il soit là seulement par hasard... Mais au fait : Que lisait-il jusqu'à maintenant ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 35
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 18
profil +

MessageSujet: Re: Du temps libre chez l'Empire ? [Libre aux membres de l'EE]   Mer 1 Mar - 22:34

Le livre que lisait H-488 contenait plein d’information intéressante sur la psychologie humaine et mobienne. Notamment à détecter les différents signaux corporels indiquant qu’on ment, ce qui pourrait être très pratique lors des interrogatoires. Il fut dérangé dans sa lecture par une jeune personne qui rentra dans son armure qui lisait son livre en marchant.

- Robot ! Hors de mon chemin !

H-488 releva la tête et vit Eva, l’assistante d’Anahel, essayer de lui donner un ordre. Malheureusement pour elle, elle ne savait pas deux choses : La première étant que seul Ana et Eggman peuvent lui donner des ordres, la seconde étant que l’exécuteur était loin d’être un simple eggpawn.

Il ferma donc son livre dans un claquement, ce qui fit sourire l’assistante, croyant probablement  qu’il allait s’écarter, au lieu de cela, il s’approcha d’elle.

- Ordre refusé.

- Pardon ?!

La jeune stagiaire sembla étonné de la réaction du cyborg, et ne savait pas vraiment comment réagir à ce refus. Mais étrangement son visage prit une assurance certaine et elle commença à parler au cyborg d’un ton calme et posé

- Tu n’es pas un robot comme les autres.

L’exécuteur fut surpris par la réaction de l’assistante, s’attendant à tout, sauf à cette réaction.

- Premièrement, tu es le seul robot de ton type que j’ai vu. Deuxièmement, j’ai remarqué que certaines personnes te craignaient ou alors te lançait des regards noirs.


L’ex-Rieur fut surpris par l’analyse de l’assistante, il l’avait vraiment sous-estimé en la prenant pour quelqu’un d’idiot. Il aurait dû se douter qu’Eggman n’aurait pas assigné une merde en assistante à sa secrétaire personnelle.

- Donc ma question est : Qu’est ce que tu es exactement ?

Le Rieur souriait derrière sa visière, pensait-elle vraiment qu’elle allait le dire ? Si elle ne savait rien, c’est parce qu’elle n’avait tout simplement pas les autorisations nécessaire. Il était quasiment sûr qu’elle allait sans doute voir Ana pour lui demander des explications...Qu’elle n’aurait sans doute pas.

- Je suis le robot d’assaut H-488, protecteur d’Anahel Siberlight.


Son vocodeur aidait beaucoup à accentuer l’aspect robotique, ce qui était plutôt utile dans ce cas précis. Voyant qu’elle n’aurait aucune vraie réponse à sa question, l’assistante parti en soupirant de frustration. Quand au bourreau, il rouvrit son livre et continua de le lire à la page où il avait du s’interrompre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 163
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 21
Localisation : Eggmanland
profil +

MessageSujet: Re: Du temps libre chez l'Empire ? [Libre aux membres de l'EE]   Ven 3 Mar - 20:01

Je me laissais glisser le long d'une étagère, le dos plaqué contre celle-ci. Puis je parti bien plus rapidement, et je m'arrêtais pour soupirer de soulagement ensuite, la main sur la poitrine.

" - Et bien et bien.. "

Je reparti doucement en direction d'une autre étagère et commençais à regarder de quoi il s'agissait. Je pris un livre puis un autre jusqu'à ce que je m'arrêtais sur la quatrième de couverture d'un de ces bouquins.

" - Oh, de la géo-science... "


Soudain Eva ressorti de derrière l'étagère au pas de course effréné puis m'attrapa par la manche

" - Ana, ANA ! "

Quelques minutes auparavant, j'avais pris un café dans le distributeur plus loin, et j'avais gardé en bouche la touillette après avoir jeté le gobelet vide. Du coup, tout en mâchouillant le petit objet, je me retournais sans plus d'énergie que ça.

" - Mouais..? "
" - Explique-moi pourquoi ce robot veut pas m'obéir ! "
" - ... quel rob...?!? "

Je n'eus même pas le temps de terminer ma phrase, bien que je savais qu'il s'agissait de H, qu'elle arriva derrière mon dos et me poussais en avant pour me mettre droit dans le champs de vision du robot. Ma jeune secrétaire, qui faisait deux têtes de moins que moi pour ainsi dire, pointa le robot du doigt et même si l'on se trouvait dans un lieu sensé être " Silencieux ", Elle n'hésita pas à hurler.

" - Ce modèle-ci !! "
" - Quoi ? Cette vieille carcasse ~ ? "

Je remis le battonet dans ma bouche et m'avançais un peu vers lui, qui finit par me remarquer finalement.

" - C'est quoi l'excuse cette fois-ci ? Tu ne peux plus te passer de moi ~ ? "


Eva, qui était scotchée derrière moi, me poussa en avant d'un pas, ce qui me fait sortir de l'attention que je portait à mon fidèle bourreau. Je regardais par-dessous mon bras pour voir la jeune fille d'une manière assez étrange avant qu'elle ne s'en rende vraiment compte. Elle sorti alors et pointa du doigt le robot à quelques centimètres de lui.

" - Il m'a dit qu'il était TON robot, alors donne-lui un ordre ! "
" - .... Attends, tu viens de ME donner un ordre, là ? "

La demoiselle s'en rendit compte puis se fit toute petite après des excuses bredouillées. Je me penchais un peu sur le côté pour observer la couverture du livre qu'il tenait en main. Il semblait parler de psychologie au sens large, centré sur les humains et mobiens visiblement.

" - Mais dis-moi, tu t'intéresses à la psychologie maintenant ? "


Je désignais le bouquin qu'il tenait du doigt, avant qu'il ne s'en rende compte en y jetant un dernier coup d'oeil. Je trouvais ça vraiment amusant qu'il veuille lire quelque chose sur les sentiments humains, comme quoi il se pose quand même certaines questions sur ce qu'il ne doit pas connaître. A moins bien entendu qu'il recherchait quelque chose de précis.

Je m'avançais alors vers la table, puis tirais la chaise en arrière avant de m'asseoir dessus et mettre les pieds sur la table.

" - Qu'est-ce qui t'arrive ~ ? Si tu as besoin d'informations, je peux peut-être t'aider "

Aider mon bourreau, une bien stupéfiante façon de retourner la pareille. D'ailleurs, pourquoi je proposais mon aide ? Peut-être que je m'ennuyais, probablement. Ou alors que j'étais particulièrement intriguée du pourquoi il s'intéressait autant à cela. J'espérais qu'il ne se rappelle pas de l'incident du QG ou encore de ce qu'il aurait fait auparavant dans les prisons. Ce robot pensait qu'à tuer, autrefois. Ce serait le comble qu'il recommence...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 35
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 18
profil +

MessageSujet: Re: Du temps libre chez l'Empire ? [Libre aux membres de l'EE]   Sam 4 Mar - 0:27

" - Quoi ? Cette vieille carcasse ~ ? "

Décidément, on ne pouvait même plus lire tranquille dans la bibliothèque de l’empire, H-488 referma son livre avec une pointe d’agacement. Vraisemblablement, l’assistante avait carrément ramener Anahel pour essayer d’avoir un minimum d’autorité sur lui. La sécrétaire d’Eggman s’avança vers lui avec sa fameuse démarche qui faisait frémir tout les hommes de l’Empire.

" - C'est quoi l'excuse cette fois-ci ? Tu ne peux plus te passer de moi ~ ? "


Comme à son habitude, l’exécuteur ne répondit pas à la pique d’Ana, comme à son habitude. Cela ne servait à rien de lui répondre, elle ne faisait que le taquiner et il l’avait bien compris. En revanche, Eva essaye de donner un ordre à Anahel ce qui fit discrètement sourire l’ex-Rieur.

En revanche, ce qui fut moins drôle, ce fut quand son opératrice s’intéressa à ce qu’il lisait, pour son plus grand déplaisir. Il n’aimait pas particulièrement qu’on vienne fourrer son nez dans ce qu’il faisait quand il n’était pas en mission, surtout la personne en question était Anahel Siberlight. Malheureusement, il allait devoir donner une réponse, mais rien ne l’empêchait de jouer avec les mots

- J’ai besoin de comprendre un minimum la psychologie des prisonniers pour pouvoir obtenir des informations d’eux, la force brute ne suffit pas toujours, certains sont particulièrement bien entraîné à ce genre de torture.

C'est au moment où elle lui proposa son aide que l'une des voix dans ses rêves se mit à parler, ce qui surprit le bourreau, étant habitué à être seul dans son crane durant la journée.

*Regarde-là, avec son air hautain, toujours à se croire supérieure aux autres*

*Tais-toi…*

*Je sais, je le vois, qu’au fond de toi, tu as envie de lui faire du mal, de lui arracher son visage de tes propres mains…*

*Je t’ai dit de te taire…*


Pendant que l'ex-Rieur tergiversait avec ce quelque chose, sa supérieure se prit une chaise et posa ses pieds sur la table, calmement...En tout cas, plus calmement que H-488. En effet, celui-ci avait les doigts de sa main droite bougeant de façon erratique, produisant un cliquetis caractéristique. Serait-ce un signe de stress ou d’inconfort ?

- Regarde-là, faisant comme si tout était à elle...Tu n’a pas envie de couper son autre bras...Ou peut-être sa tête ? Elle ferait un si joli ornement devant l’entrée de la prison...Allez...TUE-LA !!!


*LA FERME !!!!*

L’exécuteur avait hurler ses mots avant de frapper son poing sur la table, laissant une marque sur cette même table et faisant sursauté l’assistante d’Anahel de par la même occasion. Par contre, la main du cyborg n’était pas adapté pour des coups de cette puissance, de ce fait, elle agit de manière erratique, les doigts bougeant dans tout les sens, des étincelles s’en échappant, indiquant que certains circuits étaient abîmés. Il regarda sa main, hébété, avant d’essayer de trouver un moyen de sortir de cette situation.

- Cette unité a besoin de réparation, veuillez l’emmenez au centre robotique d’Eggmanland le plus proche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 163
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 21
Localisation : Eggmanland
profil +

MessageSujet: Re: Du temps libre chez l'Empire ? [Libre aux membres de l'EE]   Dim 5 Mar - 20:29

Eva prit rapidement place à côté de moi, mais du côté le plus éloigné du robot, tant elle semblait intimidée par ce dernier. D'un côté, oui, c'était une arme de destruction. Il n'allait pas ressembler à un poney avec quelques fleurs sur les fesses... Mais je m'égard. Le cyborg finit par répondre de manière très monotone.

" - J’ai besoin de comprendre un minimum la psychologie des prisonniers pour pouvoir obtenir des informations d’eux, la force brute ne suffit pas toujours, certains sont particulièrement bien entraîné à ce genre de torture. "
" - En effet, oui. Ces personnes sont sans scrupules et en règle général elles mentent beaucoup. "

Je l'avais vu venir, le bougre. D'ailleurs ma réponse ne visait pas les prisonniers mais bien H lui-même, ce qu'il dut comprendre assez vite. Il disait s'intéresser à la psychologie criminelle, mais je ne pense pas qu'il s'agissait de cette raison. Enfin, soit, je n'allais pas l'importuner longtemps. C'est là qu'Eva attrapa ma manche et la tira légèrement pour attirer mon attention.

" - Il a l'air étrange..."

Je ne répondis pas, mon attention captée par le mouvement nerveux qu'il fit à sa main droite, comme s'il se retenait de faire quelque chose où qu'il était stressé. Curieusement, il n'était jamais dans cet état-là face à moi. C'est pourquoi j'étais entrain de me demander ce qui pouvait bien le préoccuper. Son corps parlait trop...

Sans savoir vraiment pourquoi j'attendis, en omettant de lui adresser la parole. Je continuais d'analyser ses mouvements, quand soudain une voix s'éleva si forte qu'elle résonna pendant quelques instants dans la bibliothèque.

" - LA FERME !!!! "

Il fracassa à la suite son poing sur la table. Eva sursauta de sa chaise et fit quelques pas en arrière. De l'autre côté de la salle, les personnes présentes s'éclipsaient rapidement afin d'éviter qu'il ne leur arrive quoi que ce soit.Moi, curieusement, je n'avais pas bougé d'un sil. Je regardais la marque qu'il avait laissé sur la table, puis les spasmes qui l'envahissaient. mon assistante, qui tremblait comme une feuille, me tira vers elle comme pour me dire de partir et de le laisser seul.

" - A-Ana...? "
" - Une seconde "

Le Cyborg regarda ensuite sa main, comme s'il réalisait que cela lui faisait du mal, ou comme s'il ne se rendait pas compte de son geste. Je descendit les pieds de la table et me levai rapidement en mettant mes vêtements en place. J'avais eu peur qu'il m'attrape et me torde le cou, sur le moment. J'avais eu très chaud, un frisson m'envahissait au moment de son geste, mais je n'avais pas osé bouger, comme cette fois dans l'incident du QG. Je me voyais d'ailleurs devant la baie vitrée qui était répandue au sol, les meubles renversés et les fouets du rieur. Comment expliquer que j'ai eu une peur bleue à cet instant. Mais je tentais de garder mon calme. Soudain ses paroles me firent sortir de mes pensées.

" - Cette unité a besoin de réparation, veuillez l’emmener au centre robotique d’Eggmanland le plus proche. "

J'eus un tic nerveux dérangé pendant quelques instants et mon visage s'assombris peu à peu. Alors comme ça H s'était abîmé la main et pensait pouvoir échapper à la situation qu'il venait de causer en me suggérant de le réparer ? Pauvre petite chose...

D'un coup rapide, je lui saisi la gorge avec mon bras robotique et le forçais à me regarder droit dans les yeux, profitant de ma main de fer pour le maintenir sous ma domination. D'ailleurs, il devait bien sentir la pression, même moi j'entendais le bruit du métal qui pliait sous la force de ma poigne.

" - Cesse de te foutre de la gueule du monde, si tu ne veux pas passer au broyeur. "

J'amenais mon visage plus près pour qu'il comprenne bien qu'il ne pouvait pas s'en sortir aussi facilement.

" - Parce que tu t'imagines peut-être que je n'ai pas remarqué que dans ta caboche il y a un problème ? Alors tu vas être un gentil Cyborg et me dire TOUT ce qui se passe, parce que sinon je vais m'arranger pour ne plus voir ta tête dans les heures qui vont suivre. Je me suis bien fais comprendre ? "

Eva paniquait presque, elle hésitait d'ailleurs à prévenir le patron mais je lui attrapa le portable de l'autre main avant qu'elle n'eut le temps de faire quoi que ce soit, tout en gardant mon attention sur H.

" - Je répète donc ma question et cette fois, tu n'as pas intérêt à me mentir : Qu'est-ce qui t'arrive VRAIMENT ? "


Puis je lâchais mon emprise pour qu'il puisse me répondre, il devait bien sentir que je ne rigolais pas vu de quelle manière je tentais de le convaincre de me déballer son sac. Quelque chose n'allait pas dans sa tête vu qu'il semblait ne pas me répondre à moi directement. Je ne comptais pas partir tant que je n'avais pas mes réponses à mes questions.

" - C'est un ordre !!"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 35
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 18
profil +

MessageSujet: Re: Du temps libre chez l'Empire ? [Libre aux membres de l'EE]   Lun 6 Mar - 0:35

La première chose que vit H-488 fut le tic nerveux d’Anahel, apparemment, son excuse n’allait pas passer. Ce qui fut confirmé, quand Anahel se servit de sa main robotique pour l’attraper par le cou, il sentait même le métal se plier légèrement sous sa poigne de fer. Elle lui balança à sa gueule ses quatre vérités en face. Le bourreau se sentit littéralement blessé dans son ego. Il était dominé par quelqu’un d’autre qu’Eggman, et de manière assez humiliante. Mais en même temps, il se demanda pourquoi elle s’en préoccupait autant. La réponse lui semblait évidente,en fait, il était son garde du corps, évidemment qu’elle s’en préoccupa, vu qu’il risqua de la blesser. Il y avait peut-être une autre raison mais H-488 refusa de penser à celle-là.

- Oui...c’est ça, je sens ta haine, laisse-moi enter…ENFIN !!!


Apparemment, les émotions de l’exécuteur était la porte ouverte à la mystérieuse personne. Une fois qu’Anahel le relâcha, le Rieur resta tranquille pendant quelque seconde, puis éclata d’un grand rire, son rire, avant d’éclaircir la visière, dévoilant son visage, à la grande horreur d’Eva et peut-être d’Anahel.

- Eh bien...ça faisait longtemps Siberlight ? Comment tu vas depuis le temps ?

Pendant ce temps, le Rieur testa les nouvelles fonctions de son armure, il dégaina ses deux fouets, et sortit également sa mitrailleuse d’épaule et le viseur laser se plaça sur le front de la secrétaire.

- Eh bien, le boss m’a bien reconstruit...J’aurais aimé avoir ça lors du massacre du QG.


D’un geste vif, il prit Anahel par la gorge à l’aide de sa main droite, lui faisant lâcher son PDA. Il se rendit également compte que l’assistante d’Anahel courait vers la sortie.

- Non non non...On ne s’enfuit pas !

La main droite du bourreau était peut-être hors service mais il était toujours capable de manier son fouet à l’aide de son bras. Il le lança directement vers les jambes d’Eva, ce qui la fit voler sur quelques centimètres avant que sa tête heurte le sol, du sang coula de son crâne, le choc lui ayant probablement ouvert la tête. Le psychopathe retourna son attention et sa haine vers la secrétaire.

- Elle est juste assommé, je m’occuperait d’elle plus tard, en attendant...C’est un tête à tête entre toi et moi.

Le Rieur la lâcha sur le sol, pour mieux la saucissonner avec son fouet gauche. Le Rieur lui adressa son sourire le plus macabre tandis qu’il augmentait légèrement l’intensité des fouets.

- ça rappelle des souvenirs pas vrai ? Délicieux souvenirs…

Il se délecta de la situation, Anahel, soumise à lui, ne pouvant strictement rien faire. Il avait une haine sans fin pour elle. Il avait observé à travers les yeux de son « chien-chien », il avait détesté la voir donner des ordres à son corps, tout ce temps passer à lui obéir et la protéger, il avait envie de l’écorcher vive rien que d’y penser.

- Je vais prendre tout mon temps avec toi...Nous sommes que tout les deux~…

Le Rieur réfléchit un instant avant de pointer sa mitrailleuse sur la tête de la pauvre sécrétaire, un sourire mauvais sur le cadavre.

- En fait, je vais te tuer tout de suite et mutiler ton corps après, certes, ce serait moins drôle, vu que je ne pourrais pas t’entendre crier mais bon...je ne ferais pas la même erreur deux fois.

Soudainement, un fenêtre apparut sur son HUD avec une image d’Anahel. En effet, son casque avait également une reconnaissance faciale relié à la mitrailleuse. La fenêtre lui indiquait de protéger et de sécuriser Anahel, et il lui était interdit de la blesser. Ce fut le déclic qui permet au nouveau H-488 de reprendre le contrôle.

- SORS DE MA TÊTE !!!

Il réussit au dernier moment à dévier le trajectoire de la mitrailleuse et Anahel put sentir les 20 balles frôler son oreille. L’exécuteur relâcha Anahel de ses fouets les remit à leur place originel. Le Rieur s’asseya sur une chaise  et se prit la tête entre ses mains. Il...non, le Rieur lui avait fait faire une énorme bêtise et maintenant, et ne savait pas du tout quoi faire. Il décida malgré tout d’obéir au à l’ordre d’Anahel.

- Depuis que je suis de retour en service...Je les entends, je l’entend !!! Il était d’abord dans mes rêves mais maintenant il arrive à interférer dans le monde réel ! Je..Je..Sais pas quoi faire.

Sur cette situation l’exécuteur apparu étrangement humain, peut-être même trop humain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 163
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 21
Localisation : Eggmanland
profil +

MessageSujet: Re: Du temps libre chez l'Empire ? [Libre aux membres de l'EE]   Lun 6 Mar - 23:34

Il était clair qu'H allait s'exécuter, étant donné que jusqu'à présent il était devenu particulièrement docile... Du moins jusqu'à présent, s'il commençait à mentir, c'était qu'il cachait quelque chose dont il avait honte. Je continuais de le regarder, attendant une réponse quand un rire strident se mit à résonner. Sur le coup de la surprise, je fis un bond en arrière, ce dernier étant beaucoup trop familier pour moi.

" - Eva, reste derrière moi ! "

Je me plaçais devant la jeune fille et reculais en l'entrainant avec moi pendant que le robot se releva comme si de rien n'était pendant qu'il tenta une intimidation en éclaircissant sa visière. Une bien étrange manière de répondre selon la jeune secrétaire, mais qui avait tout son sens pour moi. Je me forçais de garder mon calme, mais rien que de le voir ainsi, j'avais mon bras qui me démangeais amèrement.

" - Eh bien...ça faisait longtemps Siberlight ? Comment tu vas depuis le temps ? "

Je ne lui répondit que d'un regard noir, tout en me baignant dans l'angoissement non seulement de moi-même mais d'Eva qui était morte de peur. Je continuais de reculer doucement.

" - Surtout, Eva, ne bouge pas... "


Le Rieur se mit à admirer ses fonctions, comme s'il redécouvrait son armure qui avait bien changé depuis la dernière fois. Une chose était bien certaine : Ce n'était pas la même personne que tout à l'heure, et je commençais peu à peu à faire le rapprochement avec ses recherches de tout à l'heure... Mais pourquoi ce robot n'avait-il pas parlé plus tôt ?! Maintenant que le rieur semblait avoir reprit la main, j'avais mes raisons d'avoir peur et de ne pas être tranquille... Je ne voulais pas qu'Eva subisse la même chose que moi, elle n'était pas là pour ça.

Soudain, H dégaina ses fouets ainsi que sa mitrailleuse d'épaule ce qui fit d'avantage frémir la jeune Eva. Moi, je ne bougeais pas, paralysée par la peur d'avoir le viseur au milieu du front... Je préférais ne pas bouger, et le laisser faire mumuse avec son matériel.... Il fallait que je fasse quelque chose, mais quoi...

Je me rappelais alors avoir le portable d'Eva dans la main, il fallait que je puisse atteindre le patron, où au moins une escouade de sécurité...

" - Eh bien, le boss m’a bien reconstruit...J’aurais aimé avoir ça lors du massacre du QG. "
" - Tss... Espèce de raclure ! "


C'était plus fort que moi d'avoir sorti cela... Je trouvais tellement irritant qu'il souhaitait faire d'avantage de dégâts, que je ne pu m'empêcher de pester, ce que je ne tardais pas à regretter par la suite. En effet, d'un geste brutal il me saisi par la gorge et me souleva en l'air, me faisant perdre l'appareil que je tenais en main. J'eus juste assez de souffle pour hurler.

" - Eva, Sauve-toi ! "
" - M-mais...!! "
" - Ne discute pas et fais ce que je te dis !! "
" - Non non non...On ne s’enfuit pas ! "


Alors qu'elle partait en courant, le cyborg attrapa la pauvre jeune fille par les jambes ce qui lui fit immédiatement perdre l'équilibre et s'assommer la tête la première au sol.

" - E-Eva ! "

Mince, elle s'était ouvert le crâne et ne bougeait plus. Elle devait sûrement être assomée, mais il ne fallait pas traîner pour ne pas que cela s'aggrave ! Le bourreau ramena mon attention sur lui d'un geste de la main assez brusque.

" - Elle est juste assommée, je m’occuperai d’elle plus tard, en attendant...C’est un tête à tête entre toi et moi. "

Il se délecta de la haine qui dégageait de mon regard puis me lâcha au sol sans retenue. A peine j'eus le temps de me retourner, après avoir la respiration coupé à cause de mon atterrissage, que je senti les fouets se refermer sur mon corps. Je senti de plus en plus l'étreinte contre moi et soudain des flash me revinrent de l'incident qui m'avait coûté mon bras. j'allais sûrement terminer ici, moi qui pensais que c'était définitivement terminé.

" - ça rappelle des souvenirs pas vrai ? Délicieux souvenirs… "
" - Hung... Saleté..."


Je tentais de résister à son coup, mais il serrait de plus en plus fort, et même si j'essayais de réfléchir, je ne pouvais pas trouver une solution pour me sortir de là...

" - Je vais prendre tout mon temps avec toi...Nous sommes que tout les deux~… En fait, je vais te tuer tout de suite et mutiler ton corps après, certes, ce serait moins drôle, vu que je ne pourrais pas t’entendre crier mais bon...je ne ferais pas la même erreur deux fois. "

Super, en plus il s'impatientait de me tuer, comme quoi il éprouvait une certaine haine envers moi. Ce qui ne m'étonnait pas d'ailleurs. Je paniquais en regardant autour de moi quoi faire... Je ne vis que mon DPA par terre, quelques mètres plus loin. Il fonctionnait encore bien entendu.. Mais avec mes mains prises dans l'étreinte de H, je ne pouvais pas espérer le ramener à moi et encore moins l'utiliser... Que faire ?

C'est là que j'entendis un bruit sourd de braquage d'arme près de ma tête, certaine d'avoir la mitrailleuse tout prêt de moi. Je n'osais même plus respirer, j'étais mortifiée et certaine que ça y était, mon heure était enfin venue... J'arrivais même plus à expliquer ce que je m'imaginais à ce moment-là, peut être le défilement de ma vie. Je vis mon père, moi enfant auprès de lui, et nous étions heureux. Pourquoi penser à un souvenir pareil pendant que j'étais sous les coups de ce sale cyborg... ?

Mais le temps me paru long, et j'entendis des crissements nerveux, puis de plus en plus forts... H était entrain de trembler de tous ses membres, quand je me retournais pour voir ce qui s'y passais.

" - SORS DE MA TÊTE !!! "

Je vis le feu s'allumer sur son arme et je baissais la tête contre le sol pour tenter de me protéger par réflexe. Soudain j'entendis une vingtaine de coups partir, donc les 3 premiers frôlant ma tête d'un coup de vent. Je crois que je n'avais jamais eu aussi chaud de ma vie, seule la première balle me frôla la joue, le reste ne m'avait pas du tout atteint à mon grand soulagement... Puis l'étreinte se retira, et je pu me dégager. Je rampais au sol sur plusieurs mètres avant de me relever avec peine et me retourner vers H qui tremblait énormément et qui s'était assis sur une chaise après une perte d'équilibre soudaine. J'avais tout compris ce qui se passait, mais le problème ne venait pas de moi...

" - Depuis que je suis de retour en service...Je les entends, je l’entend !!! Il était d’abord dans mes rêves mais maintenant il arrive à interférer dans le monde réel ! Je..Je..Sais pas quoi faire. "

Je le regardais avec beaucoup de peine, je ne savais pas quoi faire non plus. Un coup, il voulait me tuer, et la seconde d'après il paniquait et demandais de l'aide.. Je n'eus pas le temps de lui répondre qu'une alarme se déclencha et une gigantesque troupe d'Egg-Gunner entra par tous les recoins de la pièce avant de les encercler.

Maintenant que tout était sous contrôle, du moins que je n'étais plus seule, je me précipitais en direction d'Eva qui gisais encore sur le sol inconsciente.

" - U.n.i.t.é _ H-4.8.8 _ r.e.p.é.r.é "

Le robot qui analysait se tourna ensuite vers Anahel et Eva, qui reprenait peu à peu ses esprits.

" - A.g.e.n.t _ S.i.b.e.r.l.i.g.h.t _ r.e.p.é.r.é.e , A.g.e.n.t _ D.e.s.t.e.z _ r.e.p.é.r.é.e "

Tous les robots, de manière synchronisée, se chargèrent dans le cas où H répliquait... Malheureusement pour eux, il n'allait pas faire grand chose... D'ailleurs, il n'y avait pas que moi qui l'avais remarqué. Deux robots s'écartèrent et le Docteur Robotnik apparut d'une marche lente et observateur.

" - Où suis-je...? Je vois tout tourner... "
" - J.. Reste tranquille... "


D'un geste de la main, il ordonna à ses troupes de s'emparer du robot alors qu'il envoya un regard des plus sombres aux deux jeunes filles qui étaient au sol.

" - .... Heu, je... "
" - Je ne veux pas le savoir. "


Il fit un demi-tour en arrière, pour repartir aussi vite qu'il était arrivé.

" - Siberlight, dans mon bureau. "

Bien entendu, un ordre était un ordre. Cela ne voulait pas dire d'aller le rejoindre dans 10 minutes le temps de se soigner, mais bel et bien tout de suite, maintenant. Finalement, Je n'avais pas pu parler à H. Pouvoir l'aider, éclaircir ses pensées, et le soigner pour qu'il ne redevienne plus celui qu'il était. Il fallait que j'aille lui parler... Je ne pouvais pas partir sans lui dire quelque chose. Alors qu'il se faisait embarquer par la sécurité, je lui dis alors.

" - Je ferai mon possible pour t'aider "

Je senti son regard sur moi, mais je ne pu pas lui dire quelque chose de plus, les robots l'ayant déjà escorté à l'extérieur. Je me contentais de suivre le patron sans dire mot supplémentaire...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 35
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 18
profil +

MessageSujet: Re: Du temps libre chez l'Empire ? [Libre aux membres de l'EE]   Mar 7 Mar - 17:18

L’exécuteur n’eut pas le temps de lamenter plus sur son état qu’un groupe d’Egg-gunner armé jusqu’aux dents firent irruption dans la bibliothèque et scannèrent la zone, repérant H-488 et les deux femmes. Les robots pointèrent leur armement vers H-488, au cas où celui-ci était encore hostile. Heureusement, le Rieur avait disparu du monde réel et était retourner dans la tête du cyborg...Pour le moment.

" - Je ferai mon possible pour t'aider "


L’exécuteur releva la tête en direction d’Anahel, elle ? L’aider ? Après ce qu’il lui avait fait ? Il avait de sérieux doutes sur ce qu’elle disait. Il la connaissait comme une manipulatrice, ne pensant qu’à servir eggman. Déjà qu’il y avait de l’animosité entre eux, l’existence d’une tel compassion pour lui était impossible.

Les robots le conduisirent vers...Le QG ? Le cyborg ne comprenait pas, pourquoi l’emmener par ici ? Le personnel laissa passer les robot jusqu’a l’ascenseur, où les 3 robots maintenant le bourreau se détachèrent du groupe et entrèrent dans ascenseur, maintenant toujours le cyborg d’une poigne de fer. L’ascenseur les emmenèrent rapidement au sous-sol, où les robots passèrent la main à différent petit drone ainsi qu’un automate maintenant qui maintenant désormais H-488.

Il sentait les drones voler autour de son armure, il était en train...De la démonter ? H-488 voulu bouger, se débattre mais ils avaient déjà attaquer ses jambes, l’empêchant de se mouvoir. Sa bataille psychologique ainsi que ses efforts inutiles pour se mouvoir avait fatigué le cyborg et il laissa les drones faire leur travail avant de sombrer dans l’inconscience.

Il se réveilla subitement, à cause d’un câble brutalement enfoncé dans son dos ainsi qu’une lumière puissante qui s’alluma au même moment. Il ouvrit les yeux et visionna son environnement. Il était dans une salle entièrement blanche de taille moyenne, attaché au centre, de multiples câbles enfoncés dans son corps, il n’avait que pour seul compagnie son reflet, envoyé par une baie vitré.

- Eh ! Y’a quelqu’un ?

- Malheureusement oui…

L’abomination tourna la tête en direction de la voix, et vit une armure, ressemblant fortement à la sienne au niveau du corps, mais le casque était très différent, montrant trois lumière violettes. L’étrange personnage s’approcha de lui et l’apostropha agressivement :

- Pourquoi tu ne m’a pas laissé la tuer ??!! J’y étais presque ! Pourquoi diable as-tu résisté ?

- Peut-être parce qu’il avait la tâche de la protéger et non pas de la tuer ?


Un autre personnage venait d’apparaître, celui-là était en tenue militaire avec un casque lui recouvrant le visage, aucune logo ne permettait d’affirmer son appartenance à une quelconque armée.

- Ah tiens, tu as fini de chialer dans ton coin ?


- FERMEZ-LA !!!

L’exécuteur était assez fatigué, mais avait assez de force pour les envoyer chier.

- Premièrement, vous êtes qui ?!! D’où est-ce que vous venez ? Pourquoi vous me hantez ?

L’armure éclata d’un grand rire avant de lui parler d’un air méprisant.

- Tu ne mérites même pas que je répondre à ta question...mais c’est pas comme si on avait autre chose à faire pas vrai ? Enfin...Je suis le VRAI H-488 celui-…

- Bon, ne commence pas à t'autosucer ? Je te rappelle que t’en a encore au coin de la bouche.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le soldat  avait de la répartie et n’avait pas peur de dire ce qu’il pensait.

- Comment oses-tu ?!!! Tu sais ce qui arrives à ceux qui osent m’insulter ? Et qui tu es au juste toi ??!!


- Non, mais je sais ce qui t’arrive, en revanche. Tu te fait battre par métal sonic et tu es réduit à l’état d’une simple voix dans la tête d’un pauvre gars...Moche, mais pauvre quand même…

L’exécuteur remarqua que le soldat ne répondit pas à la question du Rieur,. Encore, l'ancien H-488, il pouvait comprendre mais le soldat ?!! Il était, néanmoins, sûr d'une chose. Ils étaient les voix dans sa tête, il devait donc les faire taire.

- JE SUIS H-488, LE BOURREAU, L’EXECUTEUR D’EGGMAN, ARRÊTEZ DE ME HANTER !

Le soldat l’observa hurler en silence, contrairement  l’armure qui n’hésita pas à l’ourvrir encore une fois. On pouvait presque sentir son sourire mauvais à travers son casque.

- Toi, tu es H-488 ? Ne me fait pas rire...JE SUIS H-488 ! C’est moi qui ai brûlé des visages, écraser des enfants uniquement pour rire du désespoir de leurs parents ! Ta réputation, tu me l’a volé ! Tu penses êtres l ‘exécuteur d’eggman ? Ne me fait pas rire encore une fois, tu n’es qu’un outil parmi tant d’autres ! Un jouet dont il peut se débarrasser à sa guise...Comme moi je l’ai été, mais surtout : tu es à sa merci…

L’armure pointa du doigt une caméra fixant le cyborg, comment n’avait-il pas pu la remarquer avant ? Toujours est-il que le caméra fit un mouvement plus manuel que mécanique : quelqu’un ou quelque chose était en train de l’observer et qu'est ce que faisait ces cables sur son corps ? Est-ce qu'il transféra quelque chose dans son corps...Ou alors était-ce le contraire ?

- MAIS QU’EST CE QU’IL M’ARRIVE ? POURQUOI JE LES ENTENDS ? QU’EST CE QU’ON NE ME DIT PAS ??!!!

Du point de vue de la caméra, on pouvait juste voir H-488, misérable, qui semblait parler à une ou plusieurs personnes, ce qui est assez étrange, car il était seul dans la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 163
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 21
Localisation : Eggmanland
profil +

MessageSujet: Re: Du temps libre chez l'Empire ? [Libre aux membres de l'EE]   Mar 7 Mar - 22:12

Une fois arrivés au bureau, la porte claqua derrière moi, et je restais immobile alors que le Docteur traversa la pièce pour aller chercher quelque chose sur son bureau. Derrière moi, la porte était gardée par deux Egg-Gunner qui étaient stationnés à cet endroit.

Finalement, je pris place sur le canapé qui était disposé quelques mètres devant et me mit à réfléchir le temps qu'Eggman me dise ce qu'il avait à dire. Au fond j'étais très confuse : Je tremblais énormément, je n'osais plus rien dire, j'avais peur que cela se reproduise et avait regardé la mort bien en face, encore une fois. Mais curieusement, j'avais bien moins mal que la dernière fois. Mon bras droit était marqué par la pression du fouet, mes chevilles aussi. Je n'avais même pas remarqué la cicatrice laissé sur ma joue par la balle perdue tant je ne ressentais aucune douleur, si ce n'était la peur de finir encore dans ce cauchemar. D'ailleurs j'étais tellement perdue dans mes pensées, le regard vide, que je ne vis pas que le Docteur s'était installé sur le canapé en face de moi. Je repris conscience en sursautant quand il claqua des doigts à quelques centimètres de mon visage.

" - Hmm... C'est bien pire que je ne le pensais. "
" - H..j.. désolée.. "

Dès qu'il s'aperçu que je repartais dans une sorte de transe avec moi-même, il recommença mais cette fois en donnant un coup de pied dans la table devant nous.

" - Cesse de partir en auto-hypnose, comment veux-tu que l'on discute ? "

Je relevais les yeux vers lui en essayant de rester concentrée, mais ce n'était vraiment pas facile... Un peu comme si l'on allait en cours en étant resté éveillé toute la nuit. Je n'avais pas ressenti ça depuis longtemps. En état de Stresse post-traumatique, il fallait que je trouve le courage de m'en sortir.. Pourquoi fallait-il que cela m'arrive encore... ?

Bien entendu, Eggman avait bien compris que je n'en faisait pas façon, c'est pourquoi il utilisa malgré lui un moyen qui me ferait rester concentrée, ou du moins, tenter de me détendre un peu. Il se leva doucement et vint s'asseoir près de moi.

" - J-je. Je ne sais même pas par où commencer... "

Je me décalais d'une fesse sur le côté pour éviter d'être trop près de lui, déjà que j'étais pas bien il ne fallait pas que je cède à mes sentiments pour lui en plus de tout ça... Mais partie comme j'étais partie, il m'avait sûrement percée à jour. Je détournais le regard à son opposé histoire d'éviter de faire une bêtise puis attendais qu'il continue la conversation. Soudain, je me rappelais qu'il avait ordonné que l'on emmène H et je me retournais d'un coup vers lui pour obtenir une réponse.  

" - Et H ? Où est-ce que tu l'as fait amener ? "
" - hmm ~ Je suis particulièrement étonné de savoir que tu t'inquiètes pour celui qui t'as fais ça.. "

Il m'attrapa le bras robotique et le plaça sous mon regard pour bien me rappeler qui H était malgré tout. C'est vrai, pour le patron il s'agissait d'un outil, rien de plus. Et moi, je n'avais aucune raison de vouloir l'aider d'ailleurs. Mais... Ses dernières paroles me perturbaient... D'habitude docile et à mon service, je ne comprenais pas pourquoi il avait pété un plomb d'un coup... Pourquoi maintenant ?

" - C-ce n'est pas de sa faute, il n'était pas lui-même ! T-tu sais comme moi qu'il ne me ferait pas de mal...! "
" - Ana... "
" - ... Il semblait comme possédé, comme s'il se battait avec... "
" - ... ANA ! "
" - il a essayé de se battre, mais pour une raison que j'ignore, il a complètement... "
" - BON SANG ANA ! EST-CE QUE TU PEUX TE LA FERMER DEUX MINUTES ET M'ECOUTER !?

Pour bien capter mon attention, il m'avait attrapé la tête des deux mains pour fixer mon regard dans le sien. Je me tus immédiatement. Moi qui pensais essayer de défendre mon robot pour éviter qu'il ne parte à la casse... En fin de compte je m'y prenait mal, quitte à perdre mes moyens. Et me voilà dans une situation plus qu'embarrassante, un poile trop proche de lui. Nous restions en silence les deux quelques secondes.. et quelles secondes, j'avais l'impression que c'était interminable ! D'ailleurs je ne savais même plus où poser mes mains, un réflexe m'aurait dit d'attraper les siennes, mais je me retenais comme je pouvais afin d'éviter d'avantage de malaise... Du coup a ce moment-là je n'entendais que ma respiration bruyante et mon coeur battre à mille à l'heure... Et lui, il n'était pas violent, il tenait juste fermement sans me faire le moindre mal. Je me senti écarlate à mon grand regret... J'étais fichue. Puis il lâcha prise avant de détourner mon visage sur le côté en attrapant mon menton... Il observait quelque chose sur ma joue gauche.

" - Tiens, je n'avais pas vue la balle perdue... "

Il avait du sang sur la main, j'étais donc blessée sur la joue ? Je me laissais faire docilement, des larmes perlant sur le coin des yeux.

" - Penses-tu vraiment connaître H, selon toi ? "
" - ... Pas autant que toi, j'imagine ? "

Il ôta son emprise sur moi et se remit à l'aise sur le canapé, profitant d'avoir mon attention pour me l'expliquer. Après tout, H, je ne le connaissais que comme un génocidaire assoiffé de sang qui a eu le malheur de se défouler sur le QG un beau jour puis qui a fini par avoir un lavage de cerveau...

" - L'as tu observé sans son armure ? "

" - ... Jamais "

Je répondait brutalement, la voix tremblante tout de même.. Le simple fait d'entrevoir son visage au travers de la visière était un synonyme de film d'horreur... Alors l'entièreté de son corps... J'osais à peine l'imaginer.

" - Mais crois-moi sur parole, ce n'était pas lui qui a essayé de me tuer ! "
" - Oui, c'est Eva ~ Bien entendu j'aurais du m'en douter ! "
" - N-non non, c'est vraiment pas facile à expliquer comme ça... Mais il semblerait qu'il fait une sorte de Schizophrénie avancée... Comme s'il avait plusieurs personnalités qui prennent d'assaut son corps. "
" - Et tu vas me dire que la seconde personnalité est celle du H qui a essayé de te tuer... ? "
" - Et bien... J'ai comme une impression qu'ils se disputent pour savoir quel sera mon sort... Le nouveau H a été programmé pour me protéger alors que le rieur a toujours voulu ma mort.. "

Puis je me levais d'un bond du canapé pour lui faire face.

" - S'il te plaît, laisse-le en vie, je sais comment l'aider. "

Vint ensuite son tour de se lever et de me regarder de haut.

" - Tu te rends compte, que tu souhaites protéger celui qui as non pas une, mais deux fois attenté à ta vie !? "
" - Le nouveau H est une personne honnête ! On peut encore le sauver de sa folie. "
" - Il a toujours été cinglé et il le restera toujours ! Si sa première personnalité lui est revenue c'est qu'il est devenu trop dangereux non seulement pour toi, mais pour tout le personnel de l'empire ! Je ne suis même pas navré de refuser ta requête, Ana ! "
" - D'habitude tu te fiches pas mal de ce qui peut nous arriver, et tu ne jetterais pas un élément comme H aux oubliettes aussi facilement s'il n'y avait pas une raison là-derrière. "
" - La raison est qu'il a faillit te tuer pour la seconde fois !! Eeeeet ne vas pas t'imaginer d'histoires, je le fais dans mon propre intérêt ! "

Je le regardais sans dire un mot, je ne savais pas comment le prendre... Et je ne savais pas non plus pourquoi je voulais le garder en vie.. Je pesais le pour et le contre, puis senti des larmes couler le long de mes joues, j'étais complètement perdue... Et débattre avec Eggman sur ce sujet ne servait absolument à rien. Je me laissais alors retomber sur le canapé en essuyant mes joues, dont une me faisant atrocement brûler à cet instant.

" - Bon sang je le hais... et je souhaite le sauver... Mais qu'est-ce qui m'arrive...? "

Robotnik se mit à genoux devant moi et m'attrapa les mains toujours pour capter mon attention, ce qui fut une nouvelle fois efficace.

" - Ana, tu poses trop d'espoirs en lui. N'espère pas qu'il retrouve son humanité un jour c'est tout bonnement impossible. Que ce soit physiquement ou psychologiquement. "
" - Tu le penses ? "
" - Je le sais "

Puis il se redressa et m'invita à le suivre en direction de son ordinateur.

" - Cependant, je n'ai pas l'intention de le passer au broyeur tout de suite, il peut m'être utile ~ "
" - C'est vrai ?! "

Il ouvrit une vision de caméra, via le programme de manipulation à distance qu'Ana avait l'habitude d'employer. Il ouvrit alors une fenêtre lorsque la demoiselle arriva tout près de lui.

" - Qu'est-ce que c'est ? "
" - Voici où se trouve L'unité 488 en ce moment. "

J'observais alors... C'était donc H ? Il ne semblait pas porter son armure sur lui, comme quoi ils étaient prévoyants... Il était recouvert de tuyaux de la tête aux pieds, et attaché à une table pour ne pas qu'il bouge trop.

" - Son corps à nu est inoffensif c'est pourquoi on n'a jamais été autant en sécurité qu'à l'heure actuelle ~ "

En regardant l'écran je voyais H, impuissant, et couché sur une table. Il semblait agité comme s'il était tourmenté...

ϟϟ " - JE SUIS H-488, LE BOURREAU, L’EXECUTEUR D’EGGMAN, ARRÊTEZ DE ME HANTER ! " ϟϟ

C'était tout bonnement incroyable... Il souffrait toujours autant psychologiquement... C'était clair que si son subconscient lui hurlait de se défouler et de tuer il ne voulait rien entendre... Mais combien de temps ça allait durer ?

" - Je... je.. Juste une question comme ça : Est-ce qu'il y a un risque qu'il se rebelle ? "
" - Non, pas dans cette pièce"

Eggman s'éloigna de son écran et passa derrière moi lentement. Je senti mon coeur se serrer.... Mine de rien, j'avais la pression de voir H ainsi et Eggman qui me tourmentait a son plus grand plaisir.  

" - Vois-tu, H enfermé dans cette pièce, sans pouvoir bouger le petit doigt sur personne ~ "
" - M-mais, qu'est-ce qui lui est fait ? "
" - Son corps est composé d'énergie chaotique pure, et comme cette dernière se renouvelle, il agit exactement de la même manière qu'une usine électrique. D'ailleurs, son énergie est entrain d'alimenter le QG à l'heure qu'il est. "
" - Incroyable.. "

Il s'arrêta très proche de moi et murmura doucement, voyant que j'étais complètement manipulable à cause de la haine que j'avais envers H. Le voir ainsi était pour moi une satisfaction des plus énormes.

" - Je pourrais le laisser comme ça pour toujours. Il ne va pas mourir, non ~ Mais, il ne ferait plus jamais de mal à personne ~ "
" - C'est vrai, on pourrait le laisser là... Et il sortirait définitivement de ma vie "
" - hin hin ~ Oui, oui tout à fait. Plus de H, plus de problèmes ~ "

Je pouvais très bien entrer dans cette pièce et le poignarder si je le souhaitais... Le tuer de mes mains était facile, et profiter du fait qu'il soit impuissant pour pouvoir lui retourner la monnaie de sa pièce ~

" ϟϟ - MAIS QU’EST CE QU’IL M’ARRIVE ? POURQUOI JE LES ENTENDS ? QU’EST CE QU’ON NE ME DIT PAS ??!!! ϟϟ "

... Mais...

" - Qu'est-ce qu'il y a ? Ce n'est pas ce que tu veux ? "
" - A-Arrête de m'embobiner ! C'est d-déjà assez compliqué comme ça, pour en rajouter encore..  "
" - Quelle ironie de voir H alimenter le QG dont il a enlevé des centaines de vies il y a plusieurs mois de cela ~ Ce serait une fin plus que convenable. "

Je ne savais pas quoi lui répondre... J'étais plus qu'heureuse de le voir ainsi, mais d'un autre côté cela me faisait vraiment mal au coeur... Moi, je ne souhaitais jamais terminer ma vie ainsi... Et Eggman qui essayais de me manipuler dans son sens...

" - Non ? "
" - J-je ne sais pas... "
" - Tu as trop de coeur, Ana. C'est un défaut qui te perdra...  "
" - S'il y a un moyen de lui retirer le rieur de sa tête, autant l'aider maintenant ! S'il reste enfermé avec pour seule compagnie ses infernales disputes, son état va s'aggraver ! "
" - Et le tiens ? Tu veux donc prendre le risque de mourir pour ton bourreau ?! "
" - Je risque ma vie tous les jours pour toi, je ne suis plus à ça près. "

Mince, ça ressemblait à une déclaration ce que je venais de dire... Quand je m'en rendis compte je devins écarlate et je me mis à regarder sur le côté. Eggman me regarda sans un mot, puis leva les yeux vers son tableau de bord en soupirant.

" - ET BIEN SOIT ! Puisqu'il en est ainsi !! Je le libère si ça te fait tant plaisir que ça ! Mais la prochaine fois, ne viens pas pleurer vers moi parce qu'il a essayé de te tuer ! Désormais s'il arrive quoi que ce soit à cause de lui, ce sera sous TA propre responsabilité. Et sache que ce ne sera pas lui qui paiera le prix, ce sera toi cette fois-ci. C'EST BIEN COMPRIS ?!? "
" - Compris, patron. "
" - Maintenant fous-moi le camp. "

Je continuais de l'affronter du regard, après ses paroles. Il était curieusement embêté tout à coup. Il était tellement prêt que je pouvais facilement tenter de lui voler un baiser, mais finalement je me résignais et décidais d'exécuter son ordre, le coeur serré. Mais avant de partir je lui affichais un grand sourire, pas seulement parce que j'étais satisfaite d'avoir "gagné" cette petite entrevue, mais également parce que je lui étais reconnaissante d'avoir finalement changé d'avis.

" - Merci pour tout ♡ "

Puis, je reparti en direction de la porte afin de rejoindre l'infirmerie pendant que ce dernier marmonnait dans sa moustache. Mine de rien, il m'avait beaucoup aidé à me remonter le moral en étant si gentil avec moi - bien que je savais que c'était pour mieux me manipuler - .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
profil +

MessageSujet: Re: Du temps libre chez l'Empire ? [Libre aux membres de l'EE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Du temps libre chez l'Empire ? [Libre aux membres de l'EE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Discours nouveau sélectionneur
» Films libres de droits sur Youtube
» Mes batiment dans mon temps libre ...
» Ville Libre de Mévry
» [Blabla] Presse Libre - Ecrivez votre commentaire!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mobius Chronicles :: Mobius :: Robotropolis :: Eggmanland-