Partagez | 
 

 [Fan-fic] Une noirceur dans la machine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 39
Date d'inscription : 16/04/2018
Localisation : Right behind you.
profil +

MessageSujet: [Fan-fic] Une noirceur dans la machine   Lun 26 Nov - 19:37

- HRP - Fan-fic que j'ai créé pour le personnage de Métal Sonic lorsque je le jouais. Comme il n'est plus possible de jouer les célébrités, je souhaitais tout de même partager ce scénario. Bonne lecture Wink - HRP -

Eggman était assis dans un fauteuil qui était trois fois trop grand, même pour lui. Cependant, son ego en était tout juste satisfait, et le fauteuil était donc presque à sa convenance. La seule chose qui le limitait était la place disponible dans la pièce.

Cependant, son fauteuil n'était pas sa préoccupation principale pour le moment. En réalité il était absorbé par ses moniteurs, qui montraient les images de sa chaîne de production personnelle. Sous ses yeux, son robot le plus avancé jamais mis au point voyait le jour. De la série des Metal Sonic, il tranchait cependant nettement avec le design habituel. Plus grand, plus blindé, plus lourd, plus puissant que jamais. Eggman avait rajouté des propulseurs dans les bras du robot ainsi que dans ses jambes, pour maintenir son rapport poids/puissance et même l'améliorer quelque peu.

Ca c'était pour la partie physique. A l'intérieur se trouvait un réacteur de torse plus grand et puissant, aucune arme hormis ses griffes comme d'ordinaire, et quelques capacités qui pourraient s'avérer très utiles. Quelques compartiments pour y glisser des objets, un processeur quantique qui contenait une IA auto-évolutive, contrôlée par un programme de loyauté qui la chapotait. Cela donnait un robot capable d'apprentissage et de réflexion sans pour autant songer à la trahison. Eggman eut un sourire carnassier. Ce robot allait à coup sûr exécuter son plan à la perfection, et ce serait la fin de Sonic, ainsi que de ses amis...

--- Deux semaines plus tard ---

Au large de Cocoa Island...

On aurait pu s'attendre à une matinée tranquille sur cette île paradisiaque. Mais c'était plutôt le contraire, surtout au large des côtes. Trois frégates marines du GUN étaient actuellement aux prises avec un destroyer de l'Eggman Empire, et un porteur aérien. Le combat s'éternisait, aucun des adversaires ne parvenant à porter de coup décisif à son ennemi. Les canons tonnaient, les boucliers encaissaient, les missiles fusaient, les tourelles anti-projectiles crépitaient. Cela aurait pu durer encore longtemps. Pourtant, un élément changea la donne.

Surgissant de l'horizon à une vitesse démentielle, un objet qui resta flou pour toutes les caméras présentes, arriva droit sur le flanc d'une des frégates du GUN, l'impactant avec une force inimaginable. Le bateau tangua, sa coque fut pliée comme une feuille d'aluminium, avant de finalement céder sous l'immense apport d'énergie. Le bateau se rompit en deux et la partie avant chavira, alors que la partie arrière commençait à sombrer lentement. L'objet était reparti depuis longtemps et était retombé directement sur la frégate opposée, perforant son toit et disparaissant dans ses entrailles. On entendit quelques coups de feu, des cris de douleur, puis l'objet ressortit, à peine 10 secondes plus tard, perforant le flanc du navire, faisant jaillir les plaques de tôle vers l'extérieur. Une seconde plus tard à peine le navire était coupé en deux par une explosion de ses réserves de carburant.

Le commandant de la troisième frégate avait vu le manège et ordonna un tir de barrage vers l'objet inconnu. Celui-ci ne sembla pas s'en soucier le moins du monde et fonça droit vers la passerelle, qu'il percuta avec une violence inouïe, passant à travers les vitres, renversant tout le personnel présent, et finissant dans le mur opposé après avoir happé le commandant du navire. Alors seulement les marins réalisèrent ce qui les avait frappés.

Metal Sonic, peint d'une couleur bleue sombre, les yeux rouges parsemées de rais orangés, tenait leur commandant contre le mur par la gorge, l'asphyxiant lentement. Aucun n'était assez fou pour affronter le robot à mains nues, mais il y avait des armes à proximité. Il ne fallut pas longtemps pour qu'ils s'en emparent et ne tirent sur Metal Sonic. Sans résultat toutefois, le blindage faisait ricocher les tirs sans ciller, et l'un des projectiles atteignit le commandant à la gorge. Le sang gicla, tombant sur le robot qui n'y prêta pas la moindre attention. Il lâcha sa victime, et se tourna vers les marins qui se repliaient désespérément. Pourtant il y avait plus simple que de les courses.

Passant par la vitre à nouveau, Metal tomba sur le pont avant, et éventra la tourelle principale de la frégate. Saisissant le premier obus qu'il trouva, il le mit ogive vers le bas dans le tuyau d'approvisionnement, et frappa un coup puissant sur l'arrière de l'obus avec son poing. Sans déclencher l'explosion de la charge, il envoya cependant l'obus dans le niveau inférieur, directement dans la soute à munitions.

L'avant du navire fût déchiré par une explosion titanesque, qui engloutit la frégate dans un nuage de fumée et de flammes. Le carburant se répandait sur la mer, en feu, donnant une vision irréelle de la scène. La fumée des trois navires détruits était telle que le ciel était assombri sur la zone, ajoutant au côté fantastiquement dramatique du spectacle. Un spectacle qui était suivi par des observateurs, sur l'île. Trois mobiens observaient, l'un avec une longue vue, l'autre avec des jumelles, et le dernier se servait simplement de son excellente vue. Ils surveillaient l'affrontement de loin, persuadés de la victoire du GUN jusqu'à l'arrivée de ce mystérieux objet.

De leur point d'observation, ils virent les trois navires se faire détruire en moins d'une minute, les marins à l'eau se faire mitrailler sans pitié par les tourelles des vaisseaux de l'Eggman Empire. Cependant, ce qui attira le plus leur attention fut un détail qui se dressait sur la poupe de la dernière frégate, qui coulait lentement. Au milieu des flammes, de la fumée et des humains en détresse, se dressait une forme d'une chose qu'ils n'avaient encore jamais vue. Cependant, ses yeux ne laissaient aucun doute, et elle regardait droit vers eux.

"Un Metal Sonic... On doit partir, vite ! On doit se sauver, il faut alerter les Freedom Fighters !!"

Le plus jeune paniquait évidemment. La réputation de ce robot n'était plus à faire depuis longtemps.

"On se calme, visiblement il n'a pas l'air d'être ici pour nous."

Comme pour confirmer les dires du mobien, Metal Sonic décolla dans un éclair orange, et disparut quelques secondes plus tard à l'horizon. On entendit un petit soupir de soulagement.

"Mais tu as raison sur un point, nous devons prévenir les Freedom Fighters. Ce Metal Sonic semble différent, et plus puissant que les précédents. C'est un grave danger pour nous tous. Allez, en route !"

Ils montèrent dans la voiture restée en contrebas, et se dirigèrent rapidement vers le camp des Freedom Fighters qui était localisé sur cette île.


E-5827 Sigma's theme : End of Line

E-5827 Sigma's battle theme : Machine Gun Samouraï
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 39
Date d'inscription : 16/04/2018
Localisation : Right behind you.
profil +

MessageSujet: Re: [Fan-fic] Une noirceur dans la machine   Sam 1 Déc - 15:05

-- Eggman Fortress, au coeur de l'Eggman Empire, 18 heures plus tard après l'affrontement --

Dans un fauteuil trop grand pour n'importe quel humain, le grand Docteur Eggman avait les mains jointes devant son menton, un grand sourire satisfait sur le visage, qui laissait entrevoir ses dents. Sous ses yeux, dans la salle de réparations, son Metal Sonic Extremis, dernier né de cette série, était en cours de réparations et d'amélioration.

Le test sur la puissance brute de son prototype avait largement dépassé ses attentes. Il avait mis exactement 43 secondes de moins que ce qu'il avait prévu, ce qui n'était pas négligeable sur un temps de 90 secondes. Il avait vu large en pensant que ce test serait un échec, mais finalement il semblerait que ce concept soit plus prometteur qu'il ne le laissait supposer à son développement.

Ce Metal Sonic était plus grand d'une vingtaine de centimètres, plus lourd, plus blindé, et doté de davantage de réacteurs ainsi que de quelques touches machiavéliques personnelles. Mais cela viendrait en temps et en heure. Pour le moment, Eggman s'était occupé de créer une IA de nouvelle génération, à la fois auto-évolutive et soumise. Cela n'avait pas été simple à coder, même pour lui. Mais après tout, il était le Docteur Eggman.

Le processeur central ainsi que les disques durs avaient été démontés et un processeur quantique expérimental était monté à l'instant même dans la tête du robot. Il contenait les données primordiales de l'IA, l'espace de stockage nécessaire et tous les programmes nécessaires. Protégé par près de 40mm d'un alliage nouveau, il était quasiment invulnérable.

Finalement les bras robotiques remontèrent la tête du Metal Sonic, ses plaques de blindage endommagées avaient été remplacées par des neuves, et son écran facial avait également été changé. Il était comme neuf, aussi Eggman pianota sur son clavier d'accoudoir pour que les bras le ramènent sur la terre ferme, et que son programme s'initialise.

Tout d'abord rien ne se passe, puis on entendit un sifflement léger qui se mua progressivement en silence. Le corps s'initialisa, se redressant, puis les yeux s'allumèrent dans un crépitement. Quelques secondes plus tard, la tête se redressa alors que les yeux se posaient sur Eggman.

"Docteur."

Le robot s'inclina, puis revint à sa position initiale.

"Metal. Cela faisait longtemps."

L'androïde regarda rapidement autour de lui avant de revenir vers Eggman.

"Sans doute."

Eggman observa très attentivement les réactions de Metal Sonic. Cette IA devait être surveillée. Il n'avait aucune idée de ce que cela pouvait donner. Dans le doute, il avait installé une coupure générale télécommandable dans le cortex robotique du robot. Au cas où.

"Tu es ma dernière création en date. Et je t'ai construit parce que je veux que tu détruises un mobien, qui a la mauvaise habitude de toujours se mettre en travers de ma route."

Quelques secondes passèrent.

"Sonic the Hedgehog ?"

"Exactement. Peu m'importe comment tu t'y prends pour le détruire, tu as carte blanche, mais je veux qu'à court terme, il soit mort et enterré. Me suis-je fait comprendre ? Bien, alors va maintenant. Les seuls endroits auxquels tu n'as pas accès sont les salles sécurisées, autrement tu peux aller partout. Laisse-moi."

Eggman se leva et partit vers une autre nouvelle invention, comme on aurait pu s'y attendre. Un peu désemparé, Metal Sonic analysa la pièce où il se trouvait, et identifia la sortie. Après avoir rapidement jeté un oeil à Eggman, il sortit de la pièce, ne sachant pas trop ce qu'il devait faire.

De son côté, Eggman se retourna vers la porte par laquelle Métal était sorti avec un sourire carnassier peu commun, même pour lui. Quoi de mieux qu'une arme ultime qui ignore qu'elle en est une ?


E-5827 Sigma's theme : End of Line

E-5827 Sigma's battle theme : Machine Gun Samouraï
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 39
Date d'inscription : 16/04/2018
Localisation : Right behind you.
profil +

MessageSujet: Re: [Fan-fic] Une noirceur dans la machine   Ven 14 Déc - 9:52

Cocoa Island, peu après l'affrontement naval

La sentinelle des Freedom Fighters, un mobien loup, fut interpellée de loin par les voix de trois mobiens qui revenaient en courant. Il se pencha au-dessus de la rambarde de sa tour de guet, et les interpella à son tour :

« EH !! Qu’est-ce qui vous prend de beugler comme ça ? Vous voulez réveiller toute l’île ou quoi ? »

Le plus âge des 3, un mobien lynx, lui répondit :

« On a vu quelque chose, d’assez inquiétant. Il nous faut une liaison avec Green Hill Zone, au QG des Freedom Fighters. »

La sentinelle prit une seconde pour enregistrer les infos, demanda un remplaçant à son poste puis descendit le long de la corde qui était accrochée au toit de la structure.

« Ok, mais j’espère pour vous que c’est urgent, autrement on est bon pour tous se prendre une cartouche. »

« Un nouveau modèle de Métal Sonic qui coule 3 bateaux du GUN en moins d’une minute c’est assez urgent ? » répondit le lynx sur un ton cynique.

« Un nouveau modèle ? C'est pas comme si Eggman en sortait un nouveau tous les mois.»

« Celui-là est très particulier, il ne ressemble absolument pas aux modèles que l'on connaît.»

« ... Bon, venez avec moi.»

Il ne leur fallut que deux minutes à pied en marche rapide pour rejoindre une portion de la plage, ce qui surprit le trio. Le lynx posa la question qu’ils avaient tous en tête :

« Où est-ce que tu nous emmènes ? »

La sentinelle se retourna vers lui :

« Chez Miles Tails Prower. Etant donné que vous avez eu affaire à un robot d’Eggman, il sera certainement plus qualifié que n’importe qui pour estimer le niveau de danger. Il a équipé toutes les jumelles des Freedom Fighters de caméras pour des cas comme celui-ci.»

Le reste du voyage se fit en silence, qui fut assez court. Tails était en train de monter les éléments d’un nouvel avion, sans doute encore une autre version du Tornado. Quand il vit arriver les 4 mobiens, il sourit en premier lieu mais perdit son sourire en voyant leurs visages préoccupés.

« Saaalut, vous faites de drôles de tête. Il se passe quelque chose ? »

Le lynx reprit la parole :

« Nous avons vu une chose inquiétante, un nouveau modèle de Métal Sonic. D’une puissance considérable, et d’une rapidité encore jamais observée. C’est simple on ne l’a vu débarquer qu’une fois qu’il ait pulvérisé l’une des frégates du GUN en la percutant de plein fouet. »

Tails se dirigea vers son atelier et ouvrit la porte en répondant :

« Pour la rapidité c’est normal, en revanche ce que tu me dis concernant la façon dont il a coulé le bateau, c’est beaucoup plus intriguant. Vous l’avez observé aux jumelles ? Donnez-les-moi. »

Le petit jeune, un léopard des neiges qui n’avait même pas encore ses tâches sur sa fourrure, lui tendit les siennes, et Tails les connecta à son ordinateur avant d’ouvrir les fichiers vidéo. Toutes les jumelles étaient équipées de caméras haute définition qui enregistraient automatiquement lorsqu’il y avait beaucoup de mouvements dans le champ de vision.

« C’était il y a longtemps ? »

« A peu près trois quarts d’heure, le temps de revenir en ligne droite jusqu’au camp. On était loin. »

Tails fit défiler jusqu’à trouver la scène du combat, facilement identifiable à cause du feu et de la fumée qui prenaient une bonne moitié de l’écran. Il fit quelques manipulations pour stabiliser l’image, et remonta au début. On voyait les trois frégates du GUN aux prises avec des vaisseaux de l’Empire, et le combat semblait prêt à s’éterniser. Cependant, une des frégates tangua brutalement avant de se briser en deux quelques secondes plus tard.

Tails mit sur pause, et remonta de quelques secondes, avant de passer en image par image. Avançant, il vit une ombre, jailli du côté gauche, qui fonçait droit sur le bateau. Il fit une capture et sauvegarda l’image, la donnant à traiter à un logiciel spécialisé. Il reprit la lecture, et quand la chose apparaissait, il faisait une capture d’image à des moments clés.

« On le voit très bien à la fin, il nous a regardé. Pendant une seconde on a cru qu’il allait nous foncer dessus, mais finalement il est parti. »

Le renardeau ne prêtait qu’une oreille distraite à ces propos, absorbé dans sa recherche d’informations. Qu’est-ce que Eggman avait bien pu mettre au point cette fois ? Au fur et à mesure qu’il « nourrissait » le logiciel de traitement, ce dernier créait un rendu 3D de l’objet.

Finalement, Tails arriva aux dernières images, celles où on voyait le mieux le robot, et sa colonne fut parcourue d’un frisson.

C’était bien un Métal Sonic. Mais il différait en presque tous points avec les modèles dont ils avaient l’habitude. Peut-être que la scène derrière lui influençait sur cette image, mais celui-ci semblait infiniment plus brutal et puissant que tous ceux qu’ils avaient pu voir jusqu’ici. Le design tranchait clairement avec tous les autres modèles de cette série qu'ils avaient vus.

Le rendu 3D s’afficha une fois fini, et Tails le fit pivoter pour avoir un maximum de détails. La qualité d’image ne permettait pas d’avoir tous les détails, mais il pouvait déjà affirmer que ce Métal Sonic était bien plus blindé et lourd que tous ses prédécesseurs, incluant Néo Métal Sonic. Sa puissance semblait également plus importante. C’était une menace de la plus haute importance, et il allait peut-être être nécessaire que les Freedom Fighters interviennent rapidement et en force pour détruire ce prototype avant qu’il ne fasse des dégâts irréparables.

Tails transféra toutes les données sur un disque dur portable et déconnecta les deux périphériques de son ordinateur une fois que ce fut fait. Il rendit les jumelles au léopard et se tourna vers le lynx alors que tout le monde sortait de l’atelier et Tails le refermait.

« Je prends ça en main, retournez à vos occupations. On va probablement devoir agir contre l’Eggman Empire ou au moins contre ce nouveau Métal Sonic. J’aimerais dire qu’on vous tiendra au courant, mais c’est peu probable étant donné le niveau de gravité. Car en plus de ça il se passe des choses inconnues à Mystic Ruins, c'est peut-être lié.»

Le renardeau fit tournoyer ses queues et s’envola, se dirigeant droit vers un bunker enterré sur lequel la végétation avait poussé, le dissimulant aux yeux des espions de l’Eggman Empire. Ces images devaient arriver le plus vite possible au haut commandement des Freedom Fighters, à Green Hill Zone.


E-5827 Sigma's theme : End of Line

E-5827 Sigma's battle theme : Machine Gun Samouraï
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 39
Date d'inscription : 16/04/2018
Localisation : Right behind you.
profil +

MessageSujet: Re: [Fan-fic] Une noirceur dans la machine   Ven 14 Déc - 10:05

- HRP - Arma va jouer Shadow pour la suite du RP, au moins le temps que le personnage sera présent. Arma, je t'envoie la partie écrite sous Word ainsi que le script ce midi, quand je serais de retour chez moi (je suis au boulot là, et les ordis sont ultra-bloqués). - HRP -

Eggman Empire, forteresse centrale, 2h après la première activation de Métal Sonic

Comme toujours les usines de l’Eggman Empire tournaient à plein régime. Seules quelques cheminées ne crachaient pas leurs volutes de fumée, signe d’une maintenance en cours. Vu du dessus cela ressemblait vraiment à une fourmilière. Il n’était pas étonnant que Eggman ait voulu avoir son bureau-poste de commandement-salle de réunion au dernier étage ; cette vision le confortait certainement dans son égo. Cet homme était décidément complexe et simple à la fois.

Au sommet du bâtiment, au niveau des antennes, Métal Sonic observait la synergie de cette ville. Ses yeux rougeoyants étaient perdus dans le vague, car en réalité ses processeurs traitaient actuellement des téraoctets de données, et son IA les compilait et les analysait au fur et à mesure. Lâché dans la nature, le robot tentait d’en savoir plus sur lui et sur sa cible. Les informations étaient aussi rares sur un sujet que l’autre. Et cela était étrange pour les deux. Comme si Eggman n’avait jamais vraiment voulu éliminer Sonic, car autrement il aurait fait une documentation sur lui répertoriant ses points forts et faibles. Ou bien il le haïssait tellement qu’il ne voulait pas souiller sa base de données avec des informations sur le hérisson bleu, tout simplement.

Et sur lui-même, très peu d’infos également, alors qu’il était issu de sa propre conception. A croire qu’Eggman n’avait jamais fait d’autre Métal Sonic, ou qu’il avait dissimulé volontairement les informations. La deuxième option était la plus plausible cependant, car on ne laisse pas traîner les plans d’une arme avancée n’importe où. Même avec ses autorisations, Métal Sonic n’avait pas accès à tous les serveurs.

C’était ennuyeux. En désespoir de cause il se connecta à l’internet normal en passant par un satellite, et rechercha simplement les mots Sonic et Métal Sonic. Il sélectionna les images qui l’intéressaient, notamment celles qui montraient Sonic avec ses alliés, et les rares images de Métal Sonic dans des versions différentes que sa forme actuelle. Une en particulier l’intéressa, celle d’un monstre mécanique.

Cette forme, Métal Overlord, c’était apparemment lui, à un stade très évolué. Une forme qui paraissait indestructible et invincible. Au final, elle avait quand même été défaite, à la l’usure. En définitive, une forme même invincible ne pouvait rien face à la Sonic Team. Et c’était probablement ça la racine du problème : il était seul. Ou en tout cas, sans allié valable.

Le robot revint à la réalité et se releva. C’était plus que flagrant, il ne pouvait pas s’attaquer à Sonic the Hedgehog, et donc la Sonic Team, tout seul. Ce serait un pur suicide, et il n’était pas programmé pour attaquer tête baissée. Conclusion logique, il avait deux options. Désolidariser la Sonic Team afin d’isoler sa cible, ou se procurer des alliés puissants capables de l’assister.

Des alliés… Le robot leva sa main devant lui et l’observa. Qui pourrait l’assister ? Qui pourrait l’aider à confronter Sonic, Silver, Shadow, ce traître d’Omega et tous les autres ? En réfléchissant, il se rendit compte qu’il avait un bout de la réponse sous les yeux. Ses caméras firent la mise au point sur la ville sous ses yeux, et ses usines. Des usines de robots.

Oui… Il venait d'avoir une idée. Le robot ferma le poing et regarda l’horizon. La Sonic Team n’était pas toujours au complet, il n’était pas rare que de petits groupes se forment, voire que des loups solitaires partent de leur côté. Ils devenaient du coup des cibles plus faciles. Mais il lui faudrait agir vite pour mettre son plan à exécution. Il allait les traquer, un par un, et reprendre une tactique qu’il avait déjà utilisée, pour en faire complètement autre chose.

Le robot sauta dans le vide et activa son réacteur, allant jusqu’au centre d’espionnage et contre-espionnage qui se trouvait quelques niveaux en dessous, à l’abri derrière le blindage de la forteresse. Le robot passa la porte qui s’ouvrit devant lui, l’analyseur l’ayant reconnu, et il se retrouva dans le centre où des Pawns se chargeaient de compiler les données dans des rapports, d’ordonner les recherches et d’organiser leurs espions en fonction des demandes du haut commandement. Métal Sonic se plaça au milieu de la pièce, se connecta au réseau de la salle qui était lui-même relié aux Pawns par Wifi, et lança ses demandes.

« J’ai besoin de localiser tous les membres de la Sonic Team. Faites passer en priorité ceux qui sont seuls, ou en groupes réduits. »

Les Pawns s’exécutèrent en silence, rédigeant un rapport informatique en groupe auquel chacun apportait les informations dont il disposait. Quelques minutes plus tard il eut un résumé de la position ou dernière position connue de chaque membre de la Sonic Team, et il put sélectionner sa première cible. Autant commencer par les plus forts, les suivants ne seraient que plus faciles à traquer. Shadow the Hedgehog, localisé la dernière fois par satellite il y avait 11 minutes, dans Mystic Ruins. Parfait. Un endroit isolé, avec une cible qui était seule d’après leurs informations.

« Tenez-moi informé en cas de changement, pour tous. »

Métal Sonic sortit rapidement, leva la tête alors que son réacteur principal s’activait, l’arrachant du sol une seconde plus tard. Il mit le cap sur Mystic Ruins après avoir atteint une altitude suffisante, accélérant jusqu’à Mach 3 pour être sur place avant que Shadow ne s’éclipse de la zone et disparaisse de leurs écrans.


E-5827 Sigma's theme : End of Line

E-5827 Sigma's battle theme : Machine Gun Samouraï
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neutre
Armadillio Finstev
Neutre
Messages : 165
Date d'inscription : 10/07/2016
Age : 25
profil +

MessageSujet: Re: [Fan-fic] Une noirceur dans la machine   Ven 4 Jan - 4:58

HS - Disclaimer : cette partie est une interprétation personnelle d'une partie d'un script déjà existant - je précise qu'il n'y a donc pas de "jeu" à proprement parler puisque la fin est déjà déterminée. J'y joue le personnage de Shadow, mais cette fic reste une fic non cannon. - HS

Les voies métalliques du chemin de fer passaient devant les yeux du hérisson, telle une échelle vers l’infini. Sous le glissement de ses chaussures, il pouvait sentir les aspérités du bois noir et pourri, présentant un léger relief, disparaissant sous l’ombre que sa silhouette projetait, tranchait dans la lumière orangée du coucher de soleil. Le pont ferroviaire, construit en hauteur, loin au-dessus de Mystic Ruins, avançait, bras capricieux de la civilisation enfoncé dans le ventre d’un monde jusqu’alors sauvage. La civilisation, émergente d’entre les collines, avait gagné. La bête se mourait - les archéologues, visiteurs, chercheurs de trésors, et tant d’autres forçats défroqués de la richesse, parcouraient son torse comme les fourmis une dépouille. C’est sous les derniers rayons d’un soleil agonisant que le hérisson venait d’y faire son entrée.

Il était arrivé à destination : Dépassant la structures faite de planches de bois entrecroisés, qui soutenait des escaliers d’accès à la terme ferme avec une redoutable stabilité, il arriva sur le sol de la petite vallée, frôlant tout les brins d’herbe le parsemant. Il traçait en ligne droite en direction des montagnes pierreuse qui le séparait de ce qu’il était venu chercher ici.

Il l’avait vu. Par la porte du bureau du renard. Passant dans le campement des Freedom Fighter, comme à son habitude - sans un mot - flânant à la recherche d’une cible. Non que ses objectifs fussent différent des combattants de la liberté ; Mais son combat n’était pas le même. Le combat qu’il menait contre l’Empire Eggman était le sien. La nécessité qu’il y éprouvait suivaient ses logiques propres - sa puissance n’était au service que d’elle-même. La présence de ses camarades de combat n’était qu’un heureux accident qui les avaient mené sur les sentiers de sa guerre. Courraient-ils dans la même direction que lui, il n’en étaient pas moins des obstacles vers son objectif dès lors qu’il l’empêchait de se mouvoir. Sa guerre contre Eggman était personnelle. À l’assaut, il était lancé dans sa direction, poussé par une force inextricable, comme une balle dans un canon. Ou comme une météorite entrant dans l’atmosphère de Mobius.

Une météorite de métal ?
Maria.

Une chevelure blonde. Il ferma les yeux. ses pensées s’emballaient. Il s’était arrêté, au seuil de la plate-forme qui menait à la jungle, en contrebas. Il reprit son souffle. Décidé à ne pas laisser sa tristesse prendre plus d’inertie que ses coups. Ses paupières s’ouvrirent, pour contempler le tapis de végétation et de verdure, desquels, au premier abord, rien ne semblait pouvoir sortir. Mais à mieux y regarder, on pouvait y déceler les nervures lointaines et floues de routes creusées au milieu de la dense forêt, au travers de laquelle des troncs, plus hauts, entrelacés de racines et recouverts de mousse. Il s’agissait là des sommets de ces curieux édifice dont les coordonnées s’était affiché sur l’écran du renard. Une “activité énergétique étrange” s’y était produite. Une énergie “de nature chaotique”. Les combattants de la liberté savaient peu de chose là-dessus. Le hérisson, lui, n’avait pas eut le moindre doute.

L’énergie chaotique étaient les traces de pas d’une piste qu’il suivait inlassablement. Il s’agissait certes de ne pas laisser la puissance entre de mauvaises mains - et ils savaient bien lesquels ; Mais c’était aussi autre chose. Il y avait quelque chose qui tenait non de la curiosité mais de ce besoin impérieux qu’on les êtres sans passé de lever le voile sombre de l’énigme posé sur leur existence. Et pour l’hérisson en particulier, le fond sur lequel était basé la “forme de vie ultime” dont on l’avait censément affublé. Le silence qui précédait ses questions l’avait amené à la conclusion qu’il devait chercher ses réponses lui-même.

La lumière du soleil couchant, traversant les cimes de la jungle grouillante de vie, s’étalait en tissu pailleté sur la piste que le hérisson suivait au risque de se perdre. Car aux murs constitués par les lianes et les buissons s’était ajouté un plafond de feuilles humide d’un vert profond. Enfin, contournant des piliers de pierres taillées annonciateurs, il émergea d’entre les monceaux de végétations, pour arriver dans une petite clairière. Là, au fin fond de la jungle, se dressait un édifice : Des étages de pierre, empilés les uns sur les autres en un escaliers aux marches hautes. Une pyramide à degré, qu’il se dépêcha d’escalader, le sol s’effritant sous les réacteurs de ses chaussures à fusée, s’écoulant en bénignes chutes de pierres. Seulement voilà : Au vu de l’état de l’édifice, dont la tour était tronquée et éparpillés aux alentours, il ne s’agissait pas de celui qu’il avait vu sur la carte. Celle qui se trouvait à une centaine de mètres de lui, et qu’un bref regard à son contours avait dévoilé. Il s'apprêtait à redescendre, lorsqu’un bruit sourd, qui n’avait rien à voir avec la forêt, lui fit tourner la tête en direction du ciel.

Dans l’atmosphère claire, une déchirure. Un objet lancé à pleine vitesse. Un éclair bleu volant…

Une météorite de métal ?

Il n’eut pas le temps de s’interroger que, déjà, tout ce qu’il haïssait lui foncer dessus à toute allure. Il n’eut le temps que de plonger vers le sol, son bras se détendant pour projeter un éclair lumineux d’énergie chaotique. Déséqulibré, l’éclair fonça en direction de la forêt, faisant ployer les arbres sous les bourrasques provoqué par son passage. Shadow, arrivant au sol, vit alors ce qui, faisant un tonneau dans le ciel, lui arrivant dessus avec la force d’une tempête. Le Métal Sonic. Il lui fonçait à nouveau dessus. Le hérisson, prenant de l’élan, parvint à atteindre le robot, qui disparu à niveau à l’orée de la forêt. Le hérisson serra les dents. Le choc avait été violent. Ce Métal Sonic n’était pas celui qu’il avait connu. La chose était beaucoup plus massive, beaucoup plus rapide. Tentant de gagner l’autre côté de la clairière pour prendre en élan, il sauta par-dessus un amas de racine, en direction de la pyramide, au milieu des chutes de feuilles et des vrombissements qui les soulevaient. Il courrait, sans prendre garde, tomba sur ses pieds dans un petit ruisseau rempli d’eau jusqu’au genoux.

Traversant la végétation, le robot lui fonça dessus, tombant droit comme un pic dans le ruisseau-même. Face à lui, une carcasse de métal large et imposante, un regard rouge et électronique au sein de paupières noires et vides. Ce cauchemar sur patte, sortit de nul part, fit passer, à quelques centimètre de lui, le tranchant de puissantes griffes dont il avait été armé par son maître. L’hérisson esquiva, passa sous la garde de son adversaire pour lui asséner un coup en plein visage. Ce fut à peine si son coup suscita un clignotement. Il décida alors de lui foncer dessus. Le robot ayant évité le coup, le hérisson le balaya d’un coup de pied puissant : Le robot tomba en plein milieu du ruisseau, dans une gerbe d’eau. Shadow l’y avait fait tombé en espérant produire un effet sur ce tas d’éléctronique. Il n’en fut rien. Le ruisseau, dans lequel l’hérisson était enfoncé jusqu’au genoux, vira à la couleur orange, faisant apparaître à la surface de l’eau d’innombrable bulles, chauffer à plusieurs centaine de degré ; S’il est commun de dire qu’un robot ne pouvait rien ressentir, rien n’aurait pu, aux yeux du hérisson, ressembler davantage à un excès de rage. Disparaissant au milieu de la vase agitée, le robot fonça sous l’eau avant de ressortir en direction du ciel, arrachant les branchages des arbre sur son passage.

Le hérisson se releva pour partir en direction de l’autre édifice. Courant, il dépassa un amoncellement de fougères. L’édifice était devant lui. Il se dirigea vers les escaliers, dernier obstacle à l’élucidation de ce mystère. Que faisait le Métal Sonic ici ? Envoyé sous les ordres de son maître, ça ne faisait pas l’ombre d’un doute pour Shadow. Montant les escaliers, scrutant le ciel et les environs, il réalisa alors que la vallée formait, au-delà des derniers étages de la pyramide, un cul-de-sac, une impasse. Son regard se porta alors à l’entrée du temple, une porte en hauteur décoré de ce qu’il restait d’un crâne de serpent.

- Qu’est-ce que…?


Quelque chose était anormal, dans cette entrée. Tout avait été prévu pour qu’il entre droit dans la gueule du loup. Alors, il comprit. Appuyé contre un rocher, il sourit.

- ...Un piège... Mais bien évidemment...


Impossible de revenir en arrière, Métal Sonic lui coupait à présent le chemin. Il allait préparer un lancé chaotique lorsque soudain, un choc conséquent l’atteint en plein dos. La force colossale de la frappe arracha ses pieds du sol. Arrivant à toute vitesse sur les ruines, il percuta l’un de ces murs de plein fouet. Il toussa, releva la tête, pour juste avoir le temps de distinguer le regard vide de la machine qui le tenait - Ses longues griffes planté sur ses épaules, le plaquant contre la ruine qui avait vibré lors du choc. Levant à nouveau son poing pour faire face, il n’eut pas le temps de transformer l’essai. l’hérisson de métal, plus rapide que lui, avait déjà coincé sa gorge sous son lourd bras. La pression exercée aurait pu briser la nuque de n’importe qui, mais non pas du hérisson noir, qui, ne disposant d’aucun élan pour répliquer, perdit peu à peu pied. Sentant sa visions se brouiller, il tomba bientôt au sol, inconscient.  

Le Métal Sonic l’avait étranglé. Cette méthode, qui ne rappelait guère celles qu’avaient employé le robot jusqu’alors, tout comme sa nouvelle armature et la surprise de sa venue avait refermé le piège avec une efficacité optimale, toute programmatique Le robot le pris sur l’épaule en direction des ruines. Le métal avait primé sur la chaire, la copie sur l’original, l’ersatz contre la forme de vie ultime.
Fidèle à ses principes, ou plutôt à ceux qu'il s'était trouvé, il n’en tirait aucune fierté. Aucune haine non plus, contre le corps blessé et inerte du hérisson noir.

Le soleil avait disparu à l'horizon. Ne restait plus que le soir tombant, qui de ses sombres volées ne donnait plus qu'à la jungle l'apparence d'un grand caveau - ou plutôt, d'un large tunnel.


Dernière édition par Armadillio Finstev le Ven 11 Jan - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 39
Date d'inscription : 16/04/2018
Localisation : Right behind you.
profil +

MessageSujet: Re: [Fan-fic] Une noirceur dans la machine   Ven 11 Jan - 18:10

-HRP- C'est pas tout à fait ce que j'avais imaginé mais j'ai beaucoup aimé lire ce paragraphe, je continue :3 -HRP-

Métal ne put s'empêcher de ressentir une certaine satisfaction de la domination totale qu'il avait eue sur Shadow. Cependant ce dernier ne semblait pas à son plein potentiel, comme s'il était préoccupé par autre chose. Alors que le hérisson glissait au sol, Métal l'observa, et se reprit.

Sans se poser plus de questions, il le prit et le mit sur son épaule comme un sac de patates, mais se retourna vers l'édifice. L'énergie chaotique, il la sentait aussi. Alors qu'il observait précisément, ce qui ressemblait à un cul de sac se révéla être une porte coulissante du haut du mur, qui se souleva lentement, dévoilant une entrée non éclairée.

Métal Sonic faillit se prendre au jeu et investiguer, mais il avait plus important à faire. Ce qu'il attendait de Shadow était infiniment plus précieux que ce qu'il pouvait trouver dans une ruine abandonnée. Il enquêterait sur cette poussée d'énergie plus tard. Pour l'heure, Shadow risquait de reprendre conscience rapidement, et il ne se laisserait probablement pas défaire aussi aisément.

Le robot prit le hérisson dans ses bras, et décolla à la verticale, doucement. Une fois à une bonne altitude il prit la direction d'un avant-poste de l'Eggman Empire. Pas le plus proche, mais celui qui contenait un matériel dont il aurait besoin. Protégeant la tête de Shadow pour ne pas lui briser la nuque, Métal accéléra au plus qu'il pouvait sans passer le mur du son. Il serait à destination dans une dizaine de minutes, le hérisson noir n'aurait sans doute pas encore repris ses esprits à ce moment-là.

--- Neuf minutes, quarante-huit secondes et trois-cent-soixante-sept millièmes plus tard ---

Le robot se posa à l'entrée d'une des terrasses de l'avant-poste, et alla droit dans une salle d'analyse corporelle. Il y attacha Shadow sur une table en forme de X, avec un maintien au milieu, puis il ordonna qu'on lui apporte le générateur expérimental qui était stocké ici.

Il l'obtint rapidement, et après quelques manipulations (dont le retrait des anneaux de Shadow), il l'avait relié au hérisson par l'intermédiaire de caches particuliers qui recouvraient ses mains et ses pieds. Ce dispositif pouvait absorber une grande quantité d'énergie chaotique. Le seul et unique pépin, c'était que cela était nécessaire pour son démarrage. Une fois démarré, si l'afflux d'énergie continuait, il passait rapidement en surcharge et explosait. Eggman avait laissé cette technologie qu'il n'avait jamais réussi à démarrer, et qui était jugé trop inutile pour ses projets.

Métal démarra les systèmes de la salle, qui se composaient de multiples écrans, plusieurs scanners, un peu de matériel médical, et des micros et caméras. Il isola la salle du réseau, puis alluma les lumières, qui se trouvaient être des lumières rouges sombres. Pour un robot ce n'était pas dérangeant, mais Métal se demandait si un organique y aurait vu quelque chose...

Une fois que tout cela fut fait, il se posa devant Shadow, droit comme un piquet, les bras croisés, et attendit que le hérisson revienne à lui. Il aurait pu faire ce qu'il voulait faire sans qu'il le soit, mais pour une raison inconnue, il sentait que Shadow devait être réveillé.


E-5827 Sigma's theme : End of Line

E-5827 Sigma's battle theme : Machine Gun Samouraï
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
profil +

MessageSujet: Re: [Fan-fic] Une noirceur dans la machine   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Fan-fic] Une noirceur dans la machine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hangar
» Machine à Parfum
» Machine à Sushi
» Machine à Salade / Machine à Salade Spécial Printemps
» Machine à Bijou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mobius Chronicles :: Underworld :: Flood zone :: Discussions et débats-