Forum sur l'univers de Sonic the Hedgehog !
 

Partagez | 
 

 [Test de rang S] Breezie the Hedgehog

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres disparus
avatar
Membres disparus
Messages : 11
Date d'inscription : 10/07/2016
Age : 30
profil +

MessageSujet: [Test de rang S] Breezie the Hedgehog   Jeu 28 Juil - 16:05

Pseudo: Kanna
Je postule pour le rôle de : Breezie de rang S
Forum d'origine: (AOM/Bluezone/autre...) AOM
Personnages incarnés: Kanna the lynx, draco the dragon, Makiyo Uzumaki, Blaze
Expérience rp en années : 10 ans
Avez vous déjà joué une célébrité : oui
Si oui, laquelle : Blaze
Pourquoi vouloir cette célébrité? Avez-vous des idées, des projets? : Breezie est le personnage dont je me sens le plus proche de par son tempérament volcanique que nous partageons. C'est aussi l'un de mes personnages favoris depuis son apparition, et mon premier contact avec un sonic en anime back then! J'affectionne tout particulièrement sa personnalité et sa relation avec les autres personnages.

Je me rapproche beaucoup du côté buisness woman de la demoiselle et je dois dire que jouer ce genre de rôle... Je fais plutôt bien et j'y ai pris grand plaisir le temps que ça a duré!^^

En plus il y a le facteur nostalgie car c'est un des premiers personnages féminin que j'ai connu de la série.

Je ne choisis pas Breezie pour sa puissance ou son statut. Je la choisie car elle m'inspire depuis de nombreuses années et que j'aimerais lui donner vie au travers du rp et rendre hommage à ce personnage à la fois impulsif et attachant. Cela sera autant un exutoire, qu'une expérience. Et j'aimerais aider le forum à être plus dynamique, au travers d'une célébrité.




Dernière édition par Breezie the Hedgehog le Dim 25 Sep - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 101
Date d'inscription : 12/07/2016
Age : 27
profil +

MessageSujet: Re: [Test de rang S] Breezie the Hedgehog   Jeu 28 Juil - 20:36

Bonsoir et bienvenue sur Mobius Chronicles en tant que candidate pour une célébrité.

Inutile de préciser que le personnage en lui-même est libre. Toutefois, vous pouvez vous attaquer à la fiche du personnage.

Personnellement, je ne connais que très très peu ce personnage pour ainsi dire.

Une fois la fiche pré-validée, nous procéderons à un test rp dans ce topic en question comme dernière épreuve.

Le statut étant de niveau A, l'exigence sera relevée.

Au plaisir de vous lire et vous souhaite bonne chance pour votre fiche.


Pour toutes questions ou remarques, ne pas hésiter à me laisser une trace écrite en message privé. Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sega-mag.com/
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 166
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 21
Localisation : Eggmanland
profil +

MessageSujet: Re: [Test de rang S] Breezie the Hedgehog   Dim 25 Sep - 17:35

Okay nouvelle mise à jour, du personnage de Blaze qui passe en Breezie !
Je peux que te dire d'aller faire ta fiche dès à présent =w=



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres disparus
avatar
Membres disparus
Messages : 11
Date d'inscription : 10/07/2016
Age : 30
profil +

MessageSujet: Re: [Test de rang S] Breezie the Hedgehog   Dim 25 Sep - 17:38

J'y vais de ce pas *claque sur les fesses* o/ En plus ça créera moins de paradoxes en attendant que l'histoire avant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey ! It's me, Omochao !
avatar
Hey ! It's me, Omochao !
Messages : 119
Date d'inscription : 05/08/2016
profil +

MessageSujet: Re: [Test de rang S] Breezie the Hedgehog   Mar 4 Oct - 11:57

Votre test roleplay est maintenant disponible à partir de ce post: Je rappelle qu'une autre personne avait été prévue à la base mais après avoir remodelé le contexte, n'importe quel autre personnage pourra être intégré dans la situation de test rôleplay de la personne en dehors de la personne-candidate du nom de Breezie.


Secteur de Mazuri, 20 heures 37.

Une petite ville se trouvait dans le secteur de Mazuri du nom de Detah City, à 1 heure de route de Savanah Citadel. Il s'agissait d'une petite ville composée principalement de mobiens, se trouvant dans un environnement assez particulier puisque la ville avait comme origine, le fait d'avoir poussé tel un champignon dans un environnement qui lui était hostile dès le départ.

Detah City avait été fondé, il y a fort longtemps et avait su survivre au climat se rapprochant du désertique au fil des décennies. La ville a su évoluer de manière ascendante, lui permettant d'agrandir encore plus de commerces et donc plus d'activités pour au final, plus de richesses.

Au dernier recensement effectué, il y a moins d'un mois: la ville abrite 10 000 habitants tout juste: les derniers habitants étant tout juste de jeunes mariés.

Detah City se distingue depuis une trentaine d'années par un commerce....ou plutôt un endroit qui lui a permis une très très bonne publicité: son Night-Club (ou Boite de Nuit pour les francophones) nommé « The Last Night » (Le Dernier Soir).

Il s'agit d'une boite de nuit se trouvant à peine à l'extérieur de la ville de Detah et qui a su s'agrandir avec le temps, au point de faire sérieusement concurrence avec d'autres Night-Clubs situés un peu partout sur Mobius, par exemple ceux de Station Square ou bien de StarLight.

Mais Le Night-Club faisait aussi concurrence avec d'autres, venant d'un empire assez particulier, un empire géré anciennement par un certain Mammouth Mogul et une guerre faisait extrêmement rage en terme de publicités et de notoriété. Les coups bas étaient légions mais son propriétaire, monsieur Sharky, directeur de l'endroit depuis sa création avait su faire face à ses concurrents jusqu'à maintenant.

Monsieur Sharky qui, contrairement à ce que son nom faisait penser, était un mobien chien et non de requin et se sentant vieux pour continuer la gestion décida de mettre en vente son night-club à quiconque le voudrait.

Et même s'il savait que ceux qui le reprendraient, seraient ses plus féroces concurrents de l'époque, il se moquait royalement puisqu'il était entré dans l'histoire sur le fait qu'un mobien a su faire face à plusieurs empires de mastodontes en terme de fêtes de la nuit pendant des décennies.

Il avait lancé un appel et avait imposé une condition: que les responsables se déplacent eux-mêmes, plutôt que d'envoyer des émissaires ou autres représentants.
Si cette condition n'était pas tenue, il virait d'office la personne qui était représentée des potentiels acheteurs et personne ne pouvait se laisser perdre une occasion d'obtenir un lieu comme celui-ci dans un secteur qui permettrait à son futur propriétaire de jouir d'une plus grand publicité et popularité dans ce coin de Mobius qu'était Mazuri.

C'était l'occasion en or pour certains, en terme d'affaire.

Pour y accéder, la route était le moyen de passage le plus commun mais un terrain avait été aménagé vers la sortie de la ville à 3 minutes en route à l'Ouest, pour permettre aux transports aériens de se poser et ensuite prendre un véhicule.

Un représentant de The Last Night, un mobien rat du nom de monsieur Brown était chargé d'amener les personnalités vers le patron Monsieur Sharky. Le fameux rat à lunettes, jaloux et haineux envers la réussite des autrui et maniaco-dépressif était un des agents de terrain, agissant comme un soldat-serviteur et suivant les instructions que son patron lui donnait. Il avait été jusqu'à l'extrême en ayant reçu l'ordre de se flageller le dos plus de 25 fois par jour depuis bientôt un an et continue de le faire avec une ceinture. Malgré l'ordre de l'arrêt de cette flagellation peu de temps après, monsieur Brown le continuait car il devait payer pour ses crimes d'étouffement envers diverses personnes dont lui seul le sait (son patron ignore qui sont ces personnes) et le fait qu'il a cherché vouloir détruire autrui pour empêcher ces derniers de goûter au fruit du bonheur, d'après ses propres dires.

Son patron voyant à quel point son niveau de loyauté était élevé, lui donna une autorité sur tout le reste du personnel: même les videurs n'osent pas porter la main sur lui, sachant que sa parole aura beaucoup plus de légitimité que celles des videurs et que les sanctions pourraient être graves.

Monsieur Brown portait une tenue de camouflage avec un gilet pare-balles pour cacher justement ses marques de flagellation depuis un an, et une casquette de militaire. Assez bizarre pour un rat n'ayant pas du tout fait l'armée et souffrant de dérèglement cérébral dans le fond.

Monsieur Brown attendait avec un membre chien de la boite et un véhicule assez espacé pour permettre aux invités de marque de se sentir à l'aise (attention, il ne s'agit pas pour autant d'une limousine).
Pour le prochain invité, il avait été fait part que cette personne arriverait par les airs et les deux mobiens attendaient donc.

Peut-être que cette nuit sera la toute dernière de monsieur Sharky en tant que propriétaire de «The Last Night » ou bien pas du tout, mais cette boîte avait son petit lots de secrets et des histoires courant sur des possessions de documents confidentiels mais sur qui et sur quoi ? Personne ne pouvait le savoir......pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres disparus
avatar
Membres disparus
Messages : 11
Date d'inscription : 10/07/2016
Age : 30
profil +

MessageSujet: Re: [Test de rang S] Breezie the Hedgehog   Mar 11 Oct - 16:20

Casino Park - xxh27

Oui le 27, pourquoi pas? Soyons fous, comme autant de visiteurs ayant misé sur ce chiffre par le passé et ayant eu des résultats plus ou moins heureux. Encore une fois, la bille est lâchée en roue libre et roule, sautille et ripe sur les cases rouges et noires. Les chiffres défilent, les mains moites se crispent, les regards se braquent sur l'objet en mouvement, et tout le monde retient son souffle.

"Numéro 42!!"

La voix du croupier est sans appel. Pas de gagnant cette fois ci. Les parieurs ravalent leur frustration et tandis que certains quittent la table de jeu de rage, d'autres espèrent se refaire très vite et misent à nouveau dans le fantasme du rêve doré. Les flambeurs se brûleront les ailes pour avoir volé trop près du soleil. Mais dans ce bas monde, tout le monde a besoin d'espoir pour continuer à avancer et à se lever le matin. Et dame chance est la patronne de ceux qui ont perdu le sens des priorités et qui se sont oubliés. Ceux là... ils s'abandonnent au jeu, s'en remettent au hasard... Ils n'ont plus le contrôle de leur vie depuis longtemps déjà....

"Numéro 27!!"

Ironie du sort, un parieur qui aurai misé sur le même chiffre dans une longue série et se sera découragé trop tôt sera passé à côté de l'accomplissement de ses désirs et efforts. C'est ce qu'on appelle plus communément la loi de Murphy. Pour d'autres joueurs avisés, et quelques génies, les jeux d'argent sont au contraire autant de chiffres, de statistiques et de stratégies codées et bien définies pour forcer la chance. Mais ceux là se font vite interdire de séjour et la sécurité n'est pas tendre avec la liste noire des établissements.

"Numéro 47!!"

Un cri de joie! Un homme venait d'exprimer son bonheur, son extase, tout haut et fort. Se posent alors sur lui autant de regard stupéfaits que dégoutés et haineux. Il attise vite la jalousie. Et alors que deux belles femmes et leurs trucs en plumes, viennent l'entourer et qu'il enlace ses billets fraichement gagnés, il ne se rend pas compte qu'il vient de s'attirer l'attention de gens qui, eux, n'ont plus rien à perdre. Couteau en main, ils tenteront de le dépouiller et de le dépecer dés qu'il aura le dos tourné. Car dans cet univers c'est manger ou être mangé. S'il est chanceux il s'en sortira sans même se douter du mal qui aurait pu lui arriver. Mais dame chance a tout prévu et gare à ceux qui voudraient salir la réputation de son établissement en créant un climat de panique et d'insécurité.

"Scratch, envoie quelques Cocos escorter monsieur, et assure toi que ces dames restent avec lui pour qu'il passe un agréable moment. Nous ne voudrions pas que le client garde un mauvais souvenir de son séjour s'il devait arriver un malheur.
-BUHAHAHA!~ A vos ordres Patronne! J'y vais tout de suite!
-Parfait et fais moi monter un café lorsque tu auras fini d'agiter ton croupion là bas, s'il te plait.
-Se sera tout?
-Oui, merci, c'est tout... pour le moment."


Réajustant ses lunettes sur son nez, la mobienne Hérisson parcoure les lignes de quelques contrats et retrace le parcours de son mentor. Sa prise de fonction ne datait que de quelques années, mais sa position restait encore fragile tant qu'elle n'aurait pas toutes les ficèles en main. Et l'historique de la carrière de Mogul semblait aussi vieux que les dinosaures... Marrant quand on connait son espèce. Le vieux Mammouth en avait fait des choses et les circonstances de sa disparitions restaient encore floues et inconnues. Soupirant, elle regarde l'heure... Voilà plusieurs tours de cadrants qu'elle parcourait ces dossiers ennuyeux mais nécessaires au bon fonctionnement de son nouvel empire. Elle avait mérité une pause, et elle travaillerait mieux à tête reposée. Si elle forçait, l'attention ne serait pas d'aussi bonne qualité. Alors qu'elle s'enfonçait dans son fauteuil, dos à la baie vitrée donnant sur son empire, on frappa à la porte.

"Tu peux entrer Scratch."

Le coq mécanique poussa la grande porte, un plateau d'argent à la main. Il était facile de reconnaitre les habitudes de ses "employés" avec le temps. Mais aussi parce que chacun d'eux ou en tout cas 90%, étaient des robots jugés obsolètes par leur créateur, rachetés à Eggman. Elle leur offrait une nouvelle vie et ils développaient même une réelle personnalité pour ceux possédant une intelligence artificielle assez développée. Il pouvait même se créer un réel attachement entre eux et leur patronne. Aussi la mobienne ne souffrait-elle pas vraiment du manque de compagnie organique. Le coq tout en jambes vint déposer le café encore chaud sur le bureau.

"Voilà votre café, miss Breezie. J'ai fait comme vous l'aviez dit pour nous assurer que notre heureux veinard passe un bon moment sans faire de rencontre douteuse et malheureuse.
-C'est bien, Scratch, merci à toi. Je compte sur toi pour surveiller tout ça. Fais moi un rapport lorsque tu te seras assuré qu'il soit reparti en un seil morceau. Une fois sorti de notre territoire, il peut bien lui arriver ce qui lui arrivera, ce n'est plus de notre ressort. Tu peux disposer.
-Bien mademoiselle Breezie."


Il s'inclina et retourna travailler, la laissant seule. Après un petit moment, la mobienne vint saisir l’anse de la tasse et souffler la surface noire encore fumante du liquide amer. Elle ouvrit le journal et porta la tasse à ses lèvres pour en savourer le breuvage, parcourant l'actualité des yeux. Elle se devait de se tenir au courant de tout pour ne pas perdre la face en conversation et toujours être en mesure de savoir de quoi il est question. Les médias lui appartenaient, c'était son univers. De quoi aurait-elle l'air si elle ne savait pas ce qui sortait de chez elle?

Son regard s'arrêta sur un mot... ou plutôt un nom... "Mogul"... Elle marqua un petit temps de pause où elle se figea, le liquide chaud lui brulant un instant les lèvres. Elle reposa doucement la tasse, puis secoua les feuilles imprimées pour lire avec d'avantage d'attention. Il était question d'un vieux night club de Mazuri qui marchait plutôt bien. Ce dernier se trouvait à une heure de Savanah Citadel, dans une ville du nom de Detah city qui comptait 10 000 habitants à tout casser. En lisant le nom une première fois, le cerveau de Breezie fit un lapsus et lu "Death" au lieu de "Detah". Elle eu un léger rictus. Encore un fondateur qui s'était cru très spirituel... De nos jours on aurait dit trop "cool" et "hypé", trop "dark". Elle aurait été curieuse de connaitre l'histoire derrière ce nom et si sa théorie était correcte. Mais ça ne l'aurait pas avancé à grand chose.

Toujours était-il que Mogul semblait s'être intéressé à l'établissement lors de son âge d'or sans l'avoir racheté. Un refus? Ou pas un assez bon investissement? Pourtant, le propriétaire, monsieur "Sharky", mobien chien de son état, se targuait de faire concurrence à bien d'autres établissement et, notamment, les casino Mogul. Breezie lâcha un rictus bien moins contenu. Hah! En voilà un beau prétentieux. avait-il seulement idée de la réalité du marché? De combien de personnes passaient par son empire tous les jours? Ses petits 10 000 habitants faisaient pâle figure à côté, et à moins que sa boite fasse plusieurs hectares, elle doutait que le nombre de clubeurs soit aussi élevé par soir. Ils ne jouaient pas dans la même catégorie.

Pourtant, si le club marchait aussi bien, il aurait été idiot de snober l'opportunité d'en apprendre le secret. Le "dernier soir" était donc aujourd'hui à vendre, anticipant le départ à la retraite du gérant. Cela n'avait pas dû être un choix facile. C'était tout à son honneur d'abandonner son bébé. Mais visiblement, l'arrogance du chef d'entreprise allait jusqu'à faire passer des auditions aux intéressés, de visu. Comme à un entretiens d'embauche. Un sourire s'étira sur les lèvres de Breezie qui se demandait au contraire, ce que ce vieux cabot trouverait pour l'encourager à acheter sa niche. Et il avait intérêt à trouver de bons arguments s'il voulait une offre, vue qu'il la faisait venir en personne. A ce petit jeu là, elle comptait bien mener la danse. Quelques coups de fils pour fixer un rendez-vous et fixer date et heure, et Breezie prit ses dispositions.

Secteur de Mazuri, 20 heures 38

Le bruit d'un hélicoptère se rapprochant parvint aux oreilles des deux mobiens qui attendaient là. Ponctuelle, l'engin atterrit, brassant l'air de ses hélices, tout autour de lui. Il était conduit par Coconuts, un robot songe de petite taille réputé pour être un des plus proches et fiables employés de mademoiselle Breezie. La mobienne hérissonne sortit de l'appareil, escortée par Scratch, le coq mécanique et Grounder, un robot foreuse qui montrait quelques signes de vieillesse. Les trois employés étaient habillés d'un costard et une paire de lunettes noires sur le nez, oreillette à l'oreille ou équivalent.

"Bien le bonsoir, messieurs! Je me présente, Breezie des casinos Mogul. Nice to meet you.~"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hey ! It's me, Omochao !
avatar
Hey ! It's me, Omochao !
Messages : 119
Date d'inscription : 05/08/2016
profil +

MessageSujet: Re: [Test de rang S] Breezie the Hedgehog   Jeu 13 Oct - 19:28

Les deux mobiens continuaient à attendre à la piste d'aviation, l'arrivée du transport comportant la personne du prochain rendez-vous de Monsieur Sharky et lorsque ce fut le cas, Monsieur Brown et son homme de main pouvait voir un hélicoptère atterrir sur la piste et laisser sortir leurs passagers.

C'était le rendez-vous de ce soir qui se montrait, Monsieur Brown ne faisait strictement aucun signe quelconque, il était là à attendre que la ou plutôt les personnes viennent amener leurs fesses vers monsieur Brown et leur véhicule. La personne de sexe féminin se présenta face à monsieur Brown et à son homme de main, suivie de ses deux machines tandis que le troisième restait dans l'hélicoptère.


"Bien le bonsoir, messieurs! Je me présente, Breezie des casinos Mogul. Nice to meet you.~"

Le mobien rat à lunettes ne fit aucun signe en direction de Breezie comme un serrage de main, son homme de main recula pour aller ouvrir la portière arrière du véhicule prété en question pour le trajet. Le rat se contenta de ceci:

« Bonsoir, je suis Monsieur Brown, représentant de Monsieur Sharky et son numéro 2. Mon supérieur vous attends à son bureau, vous ferez donc l'honneur de nous suivre à travers ce véhicule.
Vos places sont à l'arrière dont la portière vous est ouverte. »


Le tout sans tonalité spécifique, il se contentait juste de dire ce qu'il avait à dire tout simplement. Une fois les trois personnes à l'arrière, qui possédait un cadre assez agréable pour des invités de marque (mais pas assez comme ceux des limousines), la porte se referma et la sécurité s'activa au niveau des portes, ce qui signifiait tout simplement qu'il n'était plus possible de sortir du véhicule pour les invités. La vitre donnant sur le conducteur et son passager avant se baissa, avec Monsieur Brown sur la place du mort, à droite donc du conducteur.

« Il s'agit de procédures à suivre concernant les invités, vous n'avez donc pas à vous en faire. »

Suite à ces propos qui ne rassureraient pas les autres personnes, la vitre se leva et le mobien rat à tenue militaire sortit un talkie-walkie en prononçant ceci:

« Le rendez-vous est arrivé, je répète, le rendez-vous est arrivé. Une fois devant la boîte, préparez la sécurité pour nos invités avec la procédure numéro 4. Terminé. »

Le rat donna l'ordre à son homme de main de faire démarrer le véhicule et de ne pas rouler trop vite pour éviter des éventuels chocs durant le court trajet pour les invités. Durant le trajet, ils pouvaient avoir accès à des verres ainsi que quelques bouteilles dont du pastis, du whisky et d'autres prévus.


Une fois arrivé devant l'entrée du Night-club « The Last Night », le véhicule se gara devant l'entrée avec 4 mobiens chiens, habillés en noir et portant des lunettes noires. Monsieur Brown en sortit avec la désactivation de la sécurité intérieur, un mobien chien en profita alors pour ouvrir la portière et ainsi permettre aux invités de pouvoir sortir.
Un autre chien se présenta face aux invités avec une barre de sécurité à la main, cette barre avait pour objectif la fouille rapide de la personne et ainsi indiquer si une source de danger quelconque était présente sur la personne fouillée sans avoir été touchée.

Pour Scratch et Grounder, c'était un peu plus compliqué vu que c'était deux robots anciens de l'empire Eggman mais cela importait peu pour tout le monde puisque l'Empire n'avait aucune influence sur le territoire de Mazuri, ni aucun autre groupuscule étranger d'ailleurs.
Après une réponse rapide du chien vers le mobien rat, monsieur Brown reprit la parole en direction de miss Breezie.


« Nouvelles procédures dès l'entrée de « The Last Night. Après une fouille corporelle assez rapide, il a été conclu que vous remplissez les conditions nécessaires de sécurité pour entrer dans le Night-Club. Même si cela ne se voit pas au premier abord, le Night-Club possède une superficie beaucoup plus importante qu'on ne le croit.
Il vous sera fortement conseillé de bien vouloir me suivre et de ne pas se perdre durant la traversée: cela vaut aussi pour vos deux machines ici présentes.

Veuillez donc me suivre, je vous prie. »


Le trio commençait à suivre donc Monsieur Brown et suivis derrière par deux des mobiens chiens sur les quatre présents à l'entrée, faisant office de « sécurité arrière » pour l'invitée Breezie: concernant les deux machines, ils ne l'étaient pas à la base mais sont considérés comme tel jusqu'à ce qu'ils se trouvent face à l'entrée du bureau du gérant et fondateur Monsieur Sharky.

Les portes de « The Last Night » s'ouvraient pour le petit groupe tandis que le véhicule partait pour aller sur le côté.



L'intérieur du Night-Club était tout simplement immense: tellement immense que l'on avait l'impression que l'on ne pouvait voir le fond de la scène: là où se trouvait le DJ donnait l'idée qu'il était petit, tellement il était éloigné de l'entrée de la boîte. Un bar se trouvait directement sur la gauche et s'étalait sur plusieurs mètres, avec plusieurs barmens préparant des boissons, des cocktails et beaucoup de clients assis, en train de boire un coup et de rigoler entre eux. Les faisceaux lumineux se déplaçaient sans cesse, on pouvait apercevoir une très grande piste auquel toutes les personnes dansaient: il était impossible de dire combien de personnes étaient présentes sur cette danse mais l'immensité permettait de donner un rapide coup d'œil et sans aucune garantie, le fait de dépasser les 800 personnes déjà, rien que pour la piste principale.

La musique était très forte, on pouvait apercevoir plusieurs serveurs, en train de servir des clients se trouvant sur les côtés et qui avaient commandés des bouteilles: des jeunes, des adultes, des vieux de tous types, de tous sexes. La particularité était qu'il n'y avait pas du tout un seul humain dans la boite, ce n'était que des mobiens, on pouvait éventuellement remarquer que pas mal de mobiens et notamment des femmes étaient des mobiennes de type renard.
Aussi, un autre point à savoir était bien entendu la sécurité et dont on pouvait voir beaucoup de gardes de la sécurité et tous des chiens de la même race de ceux que Breezie et ses robots avaient pus voir jusqu'à maintenant, qui étaient éparpillés un peu partout, toujours en groupe de deux et qui ne perdaient jamais de vue les autres équipes disséminées un peu partout.

Cela permettait de rassurer le personnel principalement pour éviter que des clients ne soient un peu trop « farouche » suite à un coup de trop et aussi aux clients qui désiraient passer un superbe moment de savoir que la sécurité n'y allait pas de main morte quand il s'agissait de faire sortir les « éléments perturbateurs ».

A peine entrés dans la boite, Monsieur Brown prit de suite, la direction à droite pour aller sur le côté et ainsi éviter toute la clientèle présente ce soir-là. Durant le chemin, il était possible de voir un grand accès menant au restaurant du Night-Club, restaurant qui était fermé car ce soir-là était son unique soir de fermeture. Ce restaurant permettait déjà d'accueillir la clientèle plus tôt que prévue et de les faire patienter en attendant que la soirée tombe: il y avait assez de couverts, de manière à accueillir jusqu'à 250 personnes.

Une fois passés devant l'entrée principale du restaurant, le trajet se fit encore sur le côté, sous les regards de certains clients et de toute la sécurité présente sur ce trajet-là.
Quelques minutes après, le groupe passa une porte, surveillée par deux gardes de sécurité, et arriva dans un couloir très bien décoré, avec pas mal de tableaux sur les deux côtés et de nombreuses photos en noir et blanc, retraçant ainsi l'histoire de « The Last Night », de sa construction, il y a plus de trente ans jusqu'à maintenant avec des photos de famille, des photos de mariage effectués dans ce bâtiment, des communions et autres événements.

Durant la traversée, Monsieur Brown soupirait un coup, comme pour exprimer un sentiment de dégoût en ayant tourné l'œil pour voir une seule de ces photos, exprimant doucement son dégoût pour le bonheur des autres. Trente secondes plus tard, deux grandes portes se présentaient face au groupe et toujours gardés par deux autres molosses musclés.

Une fois devant, Monsieur Brown se retourna face à Breezie et ses machines leur faisant part qu'il allait avertir de leur présence à Monsieur Sharky. Une fois ceci de dit, le rat ouvrit la porte et referma vite fait.

Les quatre molosses (deux par rapport à la porte d'entrée et les deux autres suivant le groupe depuis l'entrée du Night-Club) surveillaient le trio et quinze secondes plus tard, la porte s'ouvrit de nouveau et le mobien rat en sortit.


« Monsieur Sharky est prêt à vous recevoir.....Breezie, mais vos deux machines ne seront pas autorisées à y entrer et ce ne sera pas discutable. Ils patienteront dans une pièce à côté, prévue à cet effet. Je les amènerais, le temps que votre réunion avec monsieur Sharky se déroule. »

Monsieur Brown amena Breezie à l'intérieur de la pièce du bureau de Monsieur Sharky, avant de la laisser et de fermer la porte derrière.

Le mobien rat regarda les deux robots et leur fit signe de le suivre pour la pièce se trouvant juste sur la gauche, en quittant le bureau du directeur. C'était une pièce assez simple avec quelques canapés et plusieurs magazines se trouvant sur une table, en plus de quelques journaux.
La une du journal faisait part du passage d'une artiste mobienne de type dauphin à un salon annuel se déroulant à Detah City, vers le mois de Juin et dont c'était la quatrième fois cette année qu'elle venait à Detah City, attirant ainsi encore plus de touristes lors du festival mettant en avant la ville et ses nombreuses activités et commerces.


« Voici la salle d'attente pour vous, vous serez recontactés lorsque l'entretien entre votre patronne et le directeur se sera terminé. Il y a de quoi boire et manger en attendant sur le côté: si vous avez besoin de quoi que ce soit, il faudra m'en faire part.

Sur ce, je repasse dans pas longtemps: j'ai une tâche à effectuer. »


La porte se referma (attention, la porte n'est pas fermée à clé et aucune autre sortie n'est possible à part cette même porte) et monsieur Brown fit part aux deux chiens de le prévenir si les machines veulent quelque chose, en plus de surveiller l'accès à cette grande pièce.

« J'ai ma flagellation quotidienne à faire: prévenez-moi quand le patron aura terminé ou quand les machines veulent quelque chose par talkie-walkie. Je serais dans « La Cave ». »

« Bien compris, monsieur. »
« Reçu. »

Le rat partit alors en direction de la sortie du couloir vers la salle principale de la boite.


Bureau du directeur Monsieur Sharky.
« Aaaaaahhhh.....vous voilà, miss Breezie. »

La voix qui se veut chaleureuse ne venait que de son seul occupant de cet endroit qu'était son directeur. Le bureau était assez décoré et même un peu plus avec quelques statues sur les côtés, beaucoup de tableaux et photos plus ou moins personnelles du directeur avec la boite de nuit. Il y avait un grand bureau avec deux sièges en cuir très confortables pour les invités, un ordinateur en direction du gérant et une fenêtre donnant en hauteur par rapport à la grande salle de restaurant de « The Last Night ».

Le gérant qui était un mobien de type chien, possédait un pelage de couleur blanche avec du noir autour de ses yeux et une cicatrice traversant son œil droit: l'œil n'était pas atteint, mais la cicatrice passait au niveau de l'œil et à la verticale, on pouvait aussi deviner la vieillesse du responsable avec le fait de se lever et de se tenir avec une canne.
Monsieur Sharky s'était levé, marchait avec sa canne en direction de Breezie et l'accueillie comme il se devait, avant de lui serrer la main.

« Bienvenue, Miss Breezie au Last Night de Mazuri: j'espère que votre voyage s'est bien passé. Je vous en prie, venez vous asseoir sur de ces fauteuils confortables. »

Une fois amené vers les fauteuils, le gérant se déplaça vers la droite, en direction d'un petit bar avec plusieurs bouteilles et de verres adaptés.

« Désirez-vous boire quelque chose ? Il serait fort regrettable que pour votre première accueil dans mon humble demeure, vous en gardiez un mauvais souvenir, n'est-ce pas ? Surtout que cela faisait longtemps que je n'avais plus revu les casinos Mogul depuis bien longtemps pour ainsi dire. »

C'était un simple échange d'amabilité entre personnes responsables, avant de passer aux affaires concernant l'avenir de cette boîte de nuit et de voir la décision de ces deux personnes présentes dans cette pièce: de toute manière, on allait avoir peut-être des surprises ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freedom Fighter
avatar
Freedom Fighter
Messages : 157
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 21
Localisation : Green Hill Zone ~
profil +

MessageSujet: Re: [Test de rang S] Breezie the Hedgehog   Sam 28 Jan - 16:37

Test RP abandonné
élément archivé !
Breezie est donc libérée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
profil +

MessageSujet: Re: [Test de rang S] Breezie the Hedgehog   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Test de rang S] Breezie the Hedgehog

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» place des chefs de meute
» [Test] Persona 4
» Blind Test Disney
» [Lego] Test Lego Atlantis
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Super Mario 64.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mobius Chronicles :: Underworld :: Corbeille-