Forum sur l'univers de Sonic the Hedgehog !
 

Partagez | 
 

 Retour aux sources [EMPIRE réservé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 162
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 21
Localisation : Eggmanland
profil +

MessageSujet: Retour aux sources [EMPIRE réservé]   Dim 14 Aoû - 21:04



Dehors il pleuvait des cordes pour changer. Disons que dans la ville, avec les usines en marche, il y avait bien plus de précipitations. Lors de cet incident au QG, j'avais l'impression qu'il faisait le même temps, la même température et que la journée n'avait fait que poursuivre entre cet instant où je lisais tranquillement le journal et l'accident.

J'amenais une tisane à mes lèvres tout en tournant les pages machinalement. Je voulais absolument me remettre à la page en ce qui concernait les médias. On m'avait dit que les douleurs dans mon bras robotique étaient présentes encore quelques temps, juste assez pour que mon corps s'y habitue.

Malgré tout, je restait muette concernant mes cicatrices ainsi que cette histoire. Le QG entier, ou du moins ce qui en restait, n'attendait que l'opportunité de me remémorer ce qui s'était passé la fois-là en oubliant que ma personne avait énormément souffert. Mais peu importe, je devais me taire comme on me l'avait demandé pour éviter des problèmes supplémentaires.

Autrefois j'étais souriante et très sociale, mais désormais je ne voyais que des ennemis partout. Tous ces regards jetés sur moi comme si j'étais une sorcière bonne à jeter au bucher, me rendaient extrêmement mal à l'aise. Cependant ce n'était pas cela qui allait me faire flancher dans mon travail. Ce ne sont que des jaloux les autres et cela a toujours été le cas depuis que j'ai décroché le poste d'assistante de Direction.

Alors que je buvais tranquillement ma boisson préférée, deux associés vinrent à ma rencontre. Je ne savais pas si c'était pour me châtier, me draguer, ou simplement me parler. Mais le simple fait qu'ils vinrent à deux avec des têtes de cochons me faisaient deviner leurs intentions dès le début. Je me contentais de les observer de loin puis de recentrer mon attention sur un article du journal qui m'intriguait.

" - Salut ~ "

Vu le ton, la manière et sa façon de se tenir un peu trop près de moi, cela signifiait bien qu'il essayait de me rentrer dedans. Je n'avais même pas besoin de lever les yeux pour m'en rendre compte. Je me contentais de souffler sur ma boisson un peu trop chaude puis continuais de boire en ignorant cette personne.

" - Tu pourrais au moins répondre, Siberlight..."

"Siberlight" qu'ils m'appelaient... Evidemment tout le monde me connaissait ici vu que j'étais la cruche qui suivait le boss de très près, un peu trop maniaque de la propreté et du rangement. Certains inventaient tellement d'histoires à mon égard, comme quoi mon post je l'ai obtenu suite à une promotion canapé, que je ne méritais même pas de travailler ici, bref, des histoires de jaloux qui n'en valaient même pas la peine...

" - OH ! Tu es devenue sourde depuis ta petite boucherie ?!? "


Il frappa violemment sur la table, faisant sursauter mon verre et renverser son contenu sur le journal.. Je restais avec un semblant d'étonnement à contempler le papier devenu Jaune à cause du thé renversé dessus. Avec ça je n'avais même pas pu terminer mon article..

Mon regard était caché dans ma frange fraîchement recoupée suite à un pétage de plomb de ma part. Lorsqu'on pense devenir folle on peut faire des idioties, et bah moi, je me suis acharnée sur ma coiffure devenue rebelle. Je voyais encore la main de cet homme à ma gauche posé contre la table souhaitant gagner mon attention. Tout ce qu'il avait réussi à gagner était mon léger détournement de tête vers son bras.

" - Je vois tu ne veux donc pas collaborer, c'est bien une histoire qui remontera très haut dans la hiérarchie. "


Encore un qui se cache derrière les Robotnik pour se défendre... Tout ça parce que je n'ai pas voulu regarder sa sale tronche de pervers dans les yeux ? A quoi bon, son regard était de toute manière plongé dans ma chemise, peu importe comment je lui parlais.

Soudain il me saisis par le bras gauche, celui à moitié robotisé. Il l'avait attrapé vers le haut, pile à l'intersection entre mon bras de chaire ce qui me fis un douloureux cours-circuit qui me força à me lever pour éviter d'avoir d'avantage mal. En effet, le tout n'était pas complètement réparé et je ne voulais pas gâcher le temps précieux qu'Eggman avait passé dessus.

Comme il le désirait, mes yeux se relevèrent jusqu'à lui, qui avait un visage étrangement malsain. Il tenait toujours mon bras et prenait un malin plaisir à appuyer dessus.

" - Et bah tu vois, c'est bien ce que je pensais. Il faut te toucher pour que tu réagisses ? Je me demandes combien de fois le patron t'as utilisée pour que tu lui obéisse come ça ~ "

Vu que ma chaise était tombée pendant mon geste brusque, cela avait créé un boucan abominable qui attira l'attention de tous ceux présents dans la cafétéria. Me faire insulter de béguineuse devant plus de vingt personne était fait, maintenant je me contentais de voir ces saletés se faire punir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 35
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 18
profil +

MessageSujet: Re: Retour aux sources [EMPIRE réservé]   Dim 21 Aoû - 17:30

Ça faisait déjà quelques mois que H-488 avait commencé à protéger Anahel Siberlight. La première fois qu’il l’avait vu, elle avait semblé se souvenir de lui et avait carrément établi des conditions avec eggman, ce qui c’était probablement jamais vu, marchander avec Eggman, c’est comme nettoyer un sabre : ça brille au début mais tu finiras toujours par te couper. Vraisemblablement, elle le connaissait bien avant l’incident du QG. Elle avait fini par lui dire qu’elle était l’unique rescapé du massacre qu’il avait perpétré et que c’était à lui qu’elle devait la perte de son bras. Les relations avec Anahel étaient au début, houleuses mais cela a été remplacé par de l’indifférence.

En ce moment, H-488 effectuait sa principale mission : protéger Anahel de toute forme de menace extérieure et intérieure. Mais il n’effectuait pas vraiment sa mission, il étant en train de regarder le QG précédemment détruit puis reconstruit, en essayant de se remémorer les détails du massacre, de courts souvenirs lui revenait parfois rapidement, une personne découpé en deux, une rose sanglante se dessinant sur le sol mais ce n’était jamais un souvenir complet, à la grande frustration de H-488.

" - Salut ~ "

Pendant qu’il était dans ses pensée, deux hommes était venu à la rencontre d’Anahel. Il n’arrivait pas à deviner leurs intentions, la psychologie, c’est le rayon d’Anahel, pas celui d'H-488.

" - Tu pourrais au moins répondre, Siberlight..."


« Siberlight »…Le nom d’Anahel était devenu un surnom péjoratif utilisé par certains membres de l’EE, les mêmes qui faisait courir la rumeur qu’Anahel avait couché avec le boss pour obtenir son poste. Pour lui, ces rumeurs, n’avait aucun sens pour une seule raison : la seul chose qu’eggman aime, c’est son metal sonic qu’il chérissait…Et qu’il utilisait comme un outil. H-488 voyait mal Eggman aimer quelqu’un.

" - OH ! Tu es devenue sourde depuis ta petite boucherie ?!? "


Il avait frappé violemment la table d’Anahel avec son poing. Aux yeux de H-488, il était clairement devenu hostile, il commença à checker ses systèmes d’armement au cas où ça s’envenimerait. L’homme n’est pas encore une menace et parfois, Anahel aime bien régler ses problèmes.

" - Je vois tu ne veux donc pas collaborer, c'est bien une histoire qui remontera très haut dans la hiérarchie. "

H-488 observa l’homme qui parlait, c’était clairement un lâche. Ils les reconnaissait facilement car ils se cachaient toujours derrière Eggman pour se protéger…même quand c’est Eggman lui-même qui les envoyaient dans les griffes de l’exécuteur. Si Anahel ne faisait rien dans quelques minutes, il allait intervenir pour dégager les gêneurs. Il ne pouvait décemment pas les laisser déranger la tranquilité d’Anahel. Sauf qu’il fit pire que de la déranger. L’homme lui attrapa le bras pile à l’intersection entre la chair et les circuits, un éclair de douleur sembla passer furtivement sur le visage d’Anahel qui se leva, peut-être pour faire face à son interlocuteur…mais elle n’allait pas avoir besoin de le faire.  Il n’en fallait pas plus pour que H-488 perçoive l’homme comme une menace, il se dirigea vers lui et lui prit rapidement le poignet.

- Qu’est-ce que tu fais saloperie de machine ??!!

H-488 lui tordit le poignet de manière à lui faire lâcher le bras d'Anahel avant de l’envoyer valdinguer par terre sous les yeux ébahis des autres personnes présente dans la cafétéria. Son compère essaya de l’aider à le relever, ce qu’H-488 perçu comme un acte hostile. Il alluma ses fouets et attrapa la gorge du malheureux. L’autre essaya de se relever seul mais le bruit caractéristique d’un chargement de mitrailleuse le dissuada, tout en voyant que l’arme en question pointait directement sa tête.

Grâce à son garde du corps, Anahel avait le droit de vie ou de mort sur eux. H-488 se tourna vers sa supérieure, qui semblait arborer un sourire satisfait sur son visage.

- Je demande l’autorisation de les exécuter immédiatement.

Il avait parlé d’une voix robotique, froide et calme. Les deux compères pâlirent et regrettèrent immédiatement d’avoir dérangé la secrétaire d’Eggman…Ce qui allait peut-être s’avérer comme leur dernière erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 162
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 21
Localisation : Eggmanland
profil +

MessageSujet: Re: Retour aux sources [EMPIRE réservé]   Dim 21 Aoû - 21:14



A peine j'eus le temps de détourner le regard qu'un bras robotique saisis le poignet de cet homme qui lâcha prise rapidement. Une grimace de douleur tordait son visage, l'unité H-488 avait réagis rapidement ce qui fut une grande satisfaction pour moi. Cependant, je me contentais de le regarder faire en croisant les bras et en caressant la zone négligée.

" - Qu’est-ce que tu fais saloperie de machine ??!! " 

L'homme hurla dessus le robot qui restait impassible face à sa menace puis l'envoya valser au sol ce qui fit sursauter le reste des gens présents dans la cafétéria. Certains, paralysés par la peur que celui qui fut le bourreau recommença à tuer, n'osèrent pas bouger mais avaient le regard figé sur la scène.

Moi, en dépit de ce que je voyais, saisis la chaise et me rassis pour terminer le fond de ma tasse afin de ne pas gaspiller. Encore chaud, je prenais mon temps pendant que H saisi l'autre homme par le coup à l'aide de son fouet. Quand le chargement inquiétant d'une arme retenti dans la pièce, le silence balaya la cantine tant les gens présents avaient compris qu'il ne devaient plus dire un mot.

" - Je demande l’autorisation de les exécuter immédiatement. "

Je bus la dernière gorgée de mon thé et reposais le verre sur la table à côté du journal encore trempé quand mon agent m'interpella. Un soupir de satisfaction s'échappa de ma bouche puis je saisis le journal encore humide et m'approchais d'eux en faisant claquer mes talons au sol pour accentuer le malaise qu'ils allaient subir.

" - Les exécuter ? Voyons voir ~ "

Je m'arrêtais non loin d'eux, en me demandant ce que je pouvais bien faire subir à ces deux-là pour avoir dérangé ma tranquillité. Le patron avait été formel, H serait à mon service, mais est-ce que ça me donnait le droit de vie ou de mort sur les personnes qui se trouvaient dans le QG pour autant ?

" - Mais enfin, Madame Sib... !! "

Il n'eut pas le temps de finir ses supplications qu'il avait reçu un coup de pied furtif sur sa joue de ma part afin d'obtenir le silence. Des lèches-cul, je ne supportais pas ça...

" - Vous mouillez tellement de honte que vous ne valez pas mieux que ce bout de chiffon qu'est devenu le journal.. "

Sans transition, je relâchais les nouvelles encore trempés sur l'un d'eux, celui qui n'avait pas osé me supplier.

" - Vous me dégoûtez, d'abord on me met plus bas que terre et tout à coup on me respecte parce que le bourreau du QG est devenu mon garde du corps ? "

Les autres personnes présentes dans la pièce ne bougeaient plus, pas même pour manger, depuis tout à l'heure. Et oui, j'avais souffert, et maintenant je devais me trimballer celui qui m'avait arraché un bras toute la journée avec moi. Mais au fond Eggman avait bien raison de le faire. Durant les premiers mois, c'était pour s'assurer que H est fonctionnel, et quoi de mieux que de confier ma vie à un génocidaire.

" - N-non, on voulait juste vous demander quelque cho...! "

Il reçu mon autre pied. C'était vraiment plaisant d'écraser comme un vulgaire insecte les personnes qui se mettaient à me supplier... Mais le sang qui coulait sur son visage était nettement moins plaisant... A quoi bon faire couler du sang à nouveau ?

" - " on " ? Mais bien entendu... et maintenant on me vouvoie ? "

Je regardais H, en ayant marre de tout ceci... Ils me fatiguaient. Ils voyaient bien que j'avais encore les pansements sur moi de mes dernières blessures, mon tragique destin était connu lui aussi. Pourquoi perdre du temps à me descendre juste parce que j'ai survécu et pas leurs amis proches ?

" - H, refais-lui ce que tu m'as fais.. "
" - N-non ! Pitié ! Je ne veux pas mourir ! Arrêtez ce monstre ! "

Le robot s'exécuta et l'homme recula tout en étant au sol pendant que l'homme me supplia de l'arrêter.  Mourir ? non, je ne serais pas là autrement... Je m'avançai devant H et levai le bras pour le stopper tant l'homme me faisait pitié.

" - Je suis la seule qui ai l'honneur de pouvoir " arrêter ce monstre " en effet. Mais tu vois, je peux très bien changer d'avis à nouveau ~ "

Je me mis à sourire tellement bizarrement soudainement. Comme si je prenais un malin plaisir à le torturer comme ça. D'ailleurs c'était la première fois que je voyais quelqu'un me craindre autant que Robotnik, c'était vraiment plaisant.

" - Cependant, comme tu m'as mise de mauvais poil ~ "

Je me tenais le menton, faisant mine de regarder ailleurs, imaginant un peu comment je pouvais bien le punir afin d'assouvir ma vengeance contre lui et en même temps ne pas trop me faire punir par le patron s'il apprenait que je me servais de H pour tuer.

" - H a tué passé 120 personnes alors je suis entrain de me dire que deux de plus ne devrait pas poser problèmes. "
" - C'est de l'abus de pouvoir ! "

Je me retournais légèrement en passant une main dans mes cheveux. Un homme, au fond de la cafétéria, venait de se lever en protestant. Sa voisine le supplia de se rasseoir et de se taire.

" - Tu sais, l'horreur je l'ai subie bien plus que vous tous réunis. Vous avez peur de H ? Soit. Alors je te conseille vivement de te taire si tu ne veux pas passer le cap du Robotiseur. "

Cet employé comprit tout de suite. Il garda quelques secondes le silence jusqu'à ce que je l'interpelle à nouveau.

" - Ah et... "
" - O-oui ? "
" - Si tu n'as plus besoin de tes jambes tu peux rester debout, H sait parfaitement comment ôter un membre. "

Il s'exécuta et se tut. De mon côté, je pris grand plaisir à détourner le regard sur mes victimes.

" - Tout compte fait, j'ai décidé de te laisser une seconde chance... "
" - Oh, c'est vrai ? "
" - ... sous forme robotique. ♡ H amène-le au robotiseur. Finalement c'est une brillante idée que j'ai eu là ~ "

Quand il se fit embarquer je ne pus m'empêcher de sautiller sur place en tapant dans les mains. J'avais complètement oublié les supplications de ce dernier.

" - Ouh ~ J'ai trop hâte ! ♡ "

Le second me regarda timidement, bien certain de devoir y passer aussi. Je m'approchais de lui et passais une main derrière les épaules en tapotant gentiment le bras qui se trouvait à l'extrémité de mes doigts.

" - E-Et moi, j-je... "
" - ... Toi tu vas gentiment nous suivre et tu vas regarder ton ami se faire robotiser ~ "

Je fis signe à H de me suivre puis je quittais la pièce. Autant ne pas verser du sang sur le sol neuf du QG maintenant.

" - au fait, tu peux lui ôter un bras pour lui montrer ce que ça fait.... Hihi ~  ♡ "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 35
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 18
profil +

MessageSujet: Re: Retour aux sources [EMPIRE réservé]   Ven 26 Aoû - 21:47

" - Les exécuter ? Voyons voir ~ "

Anahel sembla réfléchir aux sorts qu’elle allait réserver à ces deux abrutis. Elle commença à se foutre d’eux en faisant remarquer devant toute la foule qu’ils s’étaient pissés dessus. Cette remarque eue pour effet de faire sourire le Rieur derrière son casque.

" - Vous me dégoûtez, d'abord on me met plus bas que terre et tout à coup on me respecte parce que le bourreau du QG est devenu mon garde du corps ? "


H-488 laissa échapper un petit rire qui passa inaperçu. Il remarqua que l’un des pauvres diables l’avait vouvoyé, il ne s’était donc pas tromper dans son premier jugement, ce sont bien des lâches. Anahel me regarda d’un air agacé, elle en avait visiblement marre de ces deux-là.

" - H, refais-lui ce que tu m'as fais… "

Si H-488 avait éclairci sa visière, Anahel aurait vu un air d’incompréhension. Elle omettait le fait que le Rieur avait quasiment oublié le massacre du QG et donc les blessures qu’il lui avait infligé et il doutait qu’elle accepterait de se déshabiller pour qu’il puisse examiner ces blessures. Il ne pouvait pas désobéir à un ordre d’Anahel donc il décida de lui infliger deux ou trois coups de fouet bien placés. Il activa ses fouets, qui émirent un grésillement caractéristique. Il avança donc vers le malheureux mais Anahel l’arrêta d’un mouvement de bras. C’était donc juste de l’intimidation ?

Anahel lui expliqua donc qu’elle seule avait le pouvoir de m’arrêter…En omettant Eggman et Snively Robotnik. Mais H-488 commença à comprendre ce que souhaitait Anahel : se faire craindre en se servant de lui. Mais cette intimidation n’était pas destiné aux deux lascars étalés par terre, elle s’adressa à la foule qui regarda la scène, le bouche-à-oreille va vite dans l’EE et il ne fait aucun doute que c’est de la mise en scène, Anahel sait parfaitement ce qu’elle fait. Dans d’autres circonstances, l’exécuteur aurait applaudi mais il a, malgré tout, le rôle principal dans le spectacle d’Anahel.

" - C'est de l'abus de pouvoir ! "

Une voix de leva parmi la foule, un des moult employé s’était levé pour protester. H-488 s’interrogea : courage ou débilité ? Pourtant, son regarde ne se tourna, non pas ver l’employé, mais vers Anahel, curieux de savoir comment elle allait répondre à cela.

" - Tu sais, l'horreur je l'ai subie bien plus que vous tous réunis. Vous avez peur de H ? Soit. Alors je te conseille vivement de te taire si tu ne veux pas passer le cap du Robotiseur. "

Aïe, mauvais choix selon H-488, la victimisation lui semblait être une mauvaise idée et surtout…Elle a le droit de passer des gens au robotiseur ? Il n’y que Eggman et Snively qui y ont accès non ?

Si on lui avait laissé le choix, il aurait inscris la forme de l’employé sur le mur à coups de sulfateuse, ça l’aurait sans doute calmé…Mais ça aurait laissé voir qu’e sa supérieure s’appuyait un peu trop sur lui. Il pensa malgré tout que la secrétaire en chef aurait dû choisir cette option. Anahel lui dit également qu’il vaudrait mieux pour lui qu’il reste debout. Il appuya ces propos en pointant sa sulfateuse sur l’employé qui aurait mieux fait de se taire.

Elle reporta son attention sur ces deux victimes et décida d’envoyer l’un au robotiseur pendant que l’autre regarderait son ami se changer en une machine sans âme. C’était une punition comme un autre, en tout cas, c’était assez pour se faire craindre. Anahel laissa d’ailleurs éclater sa joie insoupçonnée en sautillant sur place et en tapant des mains. Pour quelqu’un de lambda, cela aurait pu sembler ridicule, même pitoyable. Mais pour H-488, la mise en scène se terminait sur une note assez importante : Anahel était imprévisible, capable de passer de la joie à l’agacement. Il devait le reconnaître, elle avait un don pour manipuler les autres tout en se mettant dans une position de force…Exactement comme Eggman.

" - au fait, tu peux lui ôter un bras pour lui montrer ce que ça fait.... Hihi ~  ♡ "

Cette phrase tilta dans sa tête. Il avança donc faire le malheureux…Et lui trancha le bras d’un coup de fouet, simple et efficace, pas besoin de faire dans l’excès. Et c’est donc dans les cris du pauvre homme que le spectacle se termina, Anahel et lui quittant la cafétéria en amenant les deux bougres sous le regard médusé de l’assistance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 162
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 21
Localisation : Eggmanland
profil +

MessageSujet: Re: Retour aux sources [EMPIRE réservé]   Sam 27 Aoû - 21:03



J'avançais les yeux plongés sur l'agenda du patron, sans sortir un seul ton. Je prenais des notes sur les prochains rendez-vous puis rappela encore quelqu'un depuis mon portable pour lui confirmer l'heure de passage. Les gens qui passaient ne voyaient que H qui portait celui à qui il avait ôté le bras. Un homme de mon secteur s'approcha de moi en regardant du coin de l'oeil ce bras que le robot tenait dans son autre main.

" - Ana, excuse-moi de t'interrompre une seconde.. "
" - Oui ? "

Je semblais bien calme, mais mon collègue compris que celui dont le membre égouttait le couloir avait sûrement fait une connerie.

" - Tu... comptais l'amener où ? "
" - Lui, là il va direction le robotiseur et lui et bien il va simplement retenir la leçon de son partenaire. Pourquoi ? On me cherche plus haut ? "
" - Non, non, du tout. C'était aujourd'hui que tu devais installer ta nouvelle collègue de bureau, tu t'en rappelles ? "

J'eus un blanc, à vrai dire je me souciais plus du calendrier du patron que du miens. J'avais complètement oublié que je devais avoir à faire à une nouvelle copine de bureau. Evidemment, on engageait du personnel après que H eut nettoyé dans le coin.

" - Maintenant que tu le dis, ça me reviens effectivement. Mince, elle devait venir à quelle heure ? "
" - Bah, elle est déjà là, je l'ai faite attendre dans ton bureau. "

Je me tournais vers H qui effectuait toujours sa tâche avec brio puis oubliai complètement ce que je voulais faire avec ces deux-là...

" - Bon, H rends-moi un service tu veux bien ? Fais ce que tu veux de lui, mais ne le tue pas. Rejoins-moi dans le bureau quand tu as terminé. Je vais aller accueillir ma nouvelle collaboratrice ~ "

Je fis deux pas puis me retournais à nouveau :

" - Au fait, toi tu peux filer, j'imagine que ta pause est terminée et que tu as un peu de job...? Ton copain te rejoindra quand il aura passé une petite journée chez les médecins spécialistes en robotique ~ En espérant que ça vous serve de leçon ! "

Après avoir jeté comme une vieille chaussette mes proies qui devaient normalement avoir pire comme souffrance, je m'en retournais directement à mon bureau suivi de mon collègue.

" - Ah merci au fait, j'avais complètement zapé... Elle est là depuis longtemps ? "
" - environ une demi-heure j'imagine ? "
" - Merci de m'appeler, vu que c'était urgent... "
" - Ouais, bah excuse-moi. J'ai encore les anciennes listes ... "

Je pris l'ascenseur avec lui puis nous nous séparâmes une fois notre étage atteint. Je ne me pressais pas de rejoindre ma place car elle pouvait bien patienter quelques instants supplémentaires. Une fois à la hauteur de la porte, c'était limite je l'ouvris avec le pied. La jeune fille s'y trouvait et sursauta presque à mon arrivée.

Elle avait les cheveux courts, noir corbeau, des yeux clairs et un corps extrêmement fin, avec tout de même une poitrine généreuse. Je me voyais presque en elle la première fois que je venais.

" - Voyez-vous ça ~ Désolée de t'avoir fait attendre ! "
" - Vous devez être ma supérieur ! Enchantée je m'appelle Eva. "
" - Eva, quelle joli nom ~ Je suis Anahel Siberlight enchantée de même ! "

Un joli nom pour une mignonne jeune fille. A première vue on allait bien s'entendre mais elle me semblait très introvertie. Elle allait compter sur moi pour la mettre à l'aise, les personnes timides sont les plus explosifs et les plus imprévisibles une fois qu'on les connait bien ~

" - Au fait, t'as quel poste ? J'ai pas vu passer ton dossier, c'est resté du côté du secrétariat général. "
" - Je suis opératrice et on m'a assigné à votre bureau pour vous aider, Madame Siberlight ! "
" - Oh ♡ arrête tu me vieillit ~ Tu peux m'appeler Ana comme tout le monde "

Je me retournais vers la porte quand H revint puis mon visage prit une nouvelle tournure presque choquée que ce dernier comprit immédiatement. La jeune fille, maintenant dos à moi, avait l'air tellement enjouée de collaborer avec moi.

" - Attends.. Tu as dis " aider " ? "
" - Oui, je suis votre seconde en tant que secrétaire "
" - ... "

H ne m'avais jamais vue comme ça, en tout cas depuis l'incident du QG : mon visage était devenu blanc de pâleur et mon coeur se mit soudainement à battre. Non, on m'avait collé quelqu'un pour m'aider ?! Je faisais mal mon boulot ou quoi ?!?

" - ça ne va pas, Ana ? "
" - O-ouiii ~ Bien entendu ça va nickel ! Juste qu'on ne m'a pas averti et je ne sais pas du tout quoi te donner ! "

Quelle horreur.. Une seconde... Une rivale presque.. Comment je devais le prendre ça ?! Le patron était à moi et je n'allais pas du tout le partager avec une jeunette aussi mignonne qu'elle !

" - Ah vraiment ? Je peux taper vos Pv si vous voulez "
" - Ce genre de chose je préfère le faire moi, car vois-tu en haut ils ont l'habitude de mes annotations et vu que tu es sous ma responsabilité visiblement, et je ne veux pas tant m'attirer des ennuis inutilement. J'ai des habitudes et j'ai énormément de mal à déléguer un travail bien fait ~ "
" - Je vois.. Mais vous êtes certaine d'aller bien ? Vous êtes bien pâle, je vais vous chercher de l'eau, je reviens ! "
" - Ah.. heu.. tu es bien gentille "

Je m'assis sur le canapé disposé dans la pièce. Il fallait lui installer un bureau et un ordinateur... Je devais contacter le service d'informatique du QG, chose que je n'avais pas fais... Je devais donc lui prêter MON fauteuil pour la journée. Une fois la porte refermée, je regardais H l'air de vouloir détruire quelque chose.

" - Ah.. pitié il me manquait plus que ça : UNE ASSISTANTE ! "

Je me levais d'un bond et me mis à tourner en rond au milieu de la pièce en réfléchissant à voix haute entre larmes, crises de joies et de colères.

" - Qu'est-ce qu'il y a ? Mon travail ne plaît plus ?! Je travaille trop ?! 16h par jour minimum ce n'est rien, je peux parfaitement tout gérer seule c'est quoi le problème ?!? ... Ouinnn.... Le patron me déteste !!! Pourtant je suis la plus jolie entre elle et moi, ça ne fait pas l'ombre d'un doute ! Mais pourquoi moiiiiiii ...? Je vais poser des règles strictes ! Très strictes !! ... Ouais faudrait que je prenne mes week-end complets la prochaine fois... On me reproche quelque chose maintenant ?!?!? Hannnn.... Mais je ne veux pas lui laisser participer aux séances moi... c'est la partie que je préfère... RAAAH !  (...)"

Je m'arrêtais près d'un mur et me tapais la tête contre en la laissant appuyée durant une longue et pénible réflexion dans ma tête...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 35
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 18
profil +

MessageSujet: Re: Retour aux sources [EMPIRE réservé]   Dim 28 Aoû - 14:59

" - Bon, H rends-moi un service tu veux bien ? Fais ce que tu veux de lui, mais ne le tue pas. Rejoins-moi dans le bureau quand tu as terminé. Je vais aller accueillir ma nouvelle collaboratrice ~ "

Alors maintenant, Anahel le laisse avec un poids mort pour aller accueillir une parfaite inconnue et il n’a même pas le droit de s’en débarrasser « rapidement ». En tout cas, après le départ d’Anahel et même avant, le pauvre diable le regarda avec des yeux larmoyant en demandant silencieusement ce qu’il allait devenir. H-488 allait suivre les ordres d’Anahel à la règle : l’amener au robotiseur. Il traversa donc le QG sous les regards craintif des employés jusqu’à arriver à la salle du robotiseur. Il ouvrit la porte et balança, sans aucun ménagement, le malheureux sur le sol. Le bruit mat fit relever la tête des scientifiques.

- Qu’est-ce que... ??!!


- On m’a demandé de l’amener au robotiseur, robotiser-le ou faites s’en autre chose, je m’en fous.

- On avait justement besoin de sujet de test, merci.

Sur ces mots, H-488 laissa le malheureux à la merci des scientifiques et parti rejoindre Anahel. Pendant sa marche, il en profita pour chercher dans la base de données. En effet, il cherchait un lieu en particulier, mais il n’était pas sûr qu’il existe…Mais, contre toute attente, il le trouva. Il existait bel et bien une bibliothèque au sein de l’eggman empire… Peut-être trouvera-t-il ce qu’il cherche là-bas.

Il était presque arrivé quand un jeune homme osa l’aborder.

- Hé…heu Salut, t’es bien le...Garde du corps d’Anahel non ?


Il était stressé de lui parler, ça se voyait, sa réputation le précédait. H s’arrêta et tourna sa tête vers lui sans lui répondre pour autant.

- Tu veux bien lui remettre ça…S’il te plaît ?


Le stressé lui donna une lettre qu’il prit. L’exécuteur l’ouvrit et sorti la lettre et l’examina, sans pour autant la lire et la re-rangea. H-488 avait vérifiés que la lettre n’était pas un piège. En effet, les lettres explosives existaient, et souvent, on ne retrouvait pas les morceaux de ceux qui les avaient ouvertes. Il partit donc sans dire un mot, laissant le bougre lui murmurer un « merci », sans pour autant y répondre.

H-488 revint donc dans le bureau d’Anahel et il la vit arborer une expression livide qu’il n’avait pas l’habitude de voir. Il vit également la nouvelle « collaboratrice » qui semblait parfaitement normal et même enjouée.

" - Attends.. Tu as dis " aider " ? "

" - Oui, je suis votre seconde en tant que secrétaire "

" - ... "

Tout s’expliquait maintenant. Il connaissait le caractère perfectionniste d’Anahel. Elle prenait très mal le fait qu’on lui colle une assistante. Malgré tout, la réaction d’Anahel  lui semblait légèrement disproportionnée. Voyant l’état d’Anahel, la stagiaire partit chercher de l’eau pour sa supérieure.

" - Ah... pitié il me manquait plus que ça : UNE ASSISTANTE ! "

H-488 la regarda, sans dire un mot, tourner en rond et changer d’humeur en quelques instants.

" - Qu'est-ce qu'il y a ? Mon travail ne plaît plus ?! Je travaille trop ?! 16h par jour minimum ce n'est rien, je peux parfaitement tout gérer seule c'est quoi le problème ?!? ... Ouinnn.... Le patron me déteste !!! Pourtant je suis la plus jolie entre elle et moi, ça ne fait pas l'ombre d'un doute ! Mais pourquoi moiiiiiii ...? Je vais poser des règles strictes ! Très strictes !! ... Ouais faudrait que je prenne mes week-end complets la prochaine fois... On me reproche quelque chose maintenant ?!?!? Hannnn.... Mais je ne veux pas lui laisser participer aux séances moi... c'est la partie que je préfère... RAAAH !  (...)"

H-488 poussa un long soupir et s’approcha d’Anahel en essayant de l’interpeller.

- eh….EH !

Il posa une main ferme sur l’épaule d’Anahel pour qu’elle l’écoute et qu’elle arrête de se frapper la tête contre le mur avant qu’elle se fasse mal.

- Calme-toi et réfléchit.  Contrairement à ce que tu dis, je ne pense pas que ton travail ne plaît plus, il est courant dans l’empire, qu’on balance des stagiaires à des personnes expérimentés comme toi. Considère-là plutôt comme un cadeau te permettait de te décharger du travail que tu juges « agaçant ».

H s’approcha d’un livre d’Anahel sur le comportement humain et commença à le feuilleter en faisant attention à ne pas déchirer les pages malgré ses griffes.

- Tu es la meilleure opératrice de l’empire après tout, tant que tu seras dans le métier, elle ne serait toujours que la seconde.

H reposa le livre à son emplacement originel et se tourna vers Anahel.

- En revanche, je pense que tu as raison sur un point : tu travailles trop. Tu as des weeks-end à poser je crois non ? Fais-une pause, tu n’es pas au maximum de tes capacités et une simple erreur peut te coûter ton poste.

Anahel sembla étonné de l’écouter. Après tout, c’est la première fois qu’il lui parlait hors mission. Puis soudainement l’exécuteur l’applaudit.

- Au fait, pas mal ton petit spectacle dans la cafétéria. Sauf quand tu as répondu au mec qui t’a dit que tu faisais de l’abus de pouvoir. Tu aurais dû me demander de l’intimider, te victimiser était une mauvaise idée. Dans l’empire, pour se faire respecter, il n'y a que la manipulation et la violence. Tu as les deux, sert-en.

H se permettait de lui faire de léger reproche mais d’une manière beaucoup plus que cordiale que l’ancien H-488.

- Après, c’est ce que je pense, je ne suis que le garde du corps après tout.

Elle sembla remarquer la lettre que H tenait dans sa main gauche et il le remarqua.

- C’est une lettre donnée par un autre membre de l’empire, elle ne représente aucun danger et je suis sûr qu’elle n’est pas très professionnelle…

L’Assistante d’Anahel rentra avec le verre d’eau à la main et H-488 se rapprocha d’elle :

- Tu peux prendre une pause.


- Mais…

- J’ai dit que tu peux prendre UNE PAUSE.

Le ton de H ne permettait aucune réplique et l’employé partit rapidement, sans demander son reste.

- Voilà qui est mieux...


H prit une chaise et s’assit, attendant une réaction de la part d’Anahel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 162
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 21
Localisation : Eggmanland
profil +

MessageSujet: Re: Retour aux sources [EMPIRE réservé]   Lun 29 Aoû - 20:42


Je redoutais énormément le jour où on me collait quelqu'un dans les pattes et malheureusement ce jour était arrivé... Comment pouvais-je bien prendre l'arrivée d'Eva si je suis hyper perfectionniste et refuse de déléguer à ma seconde le travail, même ingrat soit-il...?

" - Ma vie... est maintenant fichue... Raaaah... "
" - eh….EH ! "

Je n'avais même pas entendu H tenter d'attirer mon attention tant je me plaignais la tête toujours collée contre le mur. C'est là que je senti une main se poser d'un coup sec sur mon épaule. Curieusement c'était le cyborg qui venait de faire ce geste qui me laissait dans l'incompréhension la plus totale.. H qui essaie de réconforter ? C'était bien nouveau de sa part.

" - Quoi encore ? "
" - Calme-toi et réfléchit. "
" - JE SUIS CAL.... Je suis calme, voyons ~ ... Bon bref continue.. "
" - Contrairement à ce que tu dis, je ne pense pas que ton travail ne plaît plus, il est courant dans l’empire, qu’on balance des stagiaires à des personnes expérimentés comme toi. Considère-là plutôt comme un cadeau te permettait de te décharger du travail que tu juges « agaçant ». "

Un cadeau ? Je n'avais pas le temps de m'occuper de lui donner un travail. Je voulais bien lui passer un agent pour ce qui était du terrain vu qu'elle était soit-disant opératrice.. Fallait que j'ouvre le dossier d'Eva pour m'assurer de son expérience. D'ailleurs, c'était vrai que je pouvais abuser de sa gentillesse pour lui faire faire les travaux d'archivage ~ Mais même ça, j'avais de la peine à lâcher.... Je pouvais éventuellement contrôler ses travaux dans un premier temps.

Pendant ma réflexion, mes yeux glissèrent sur H qui trifouillait dans ma bibliothèque pour feuilleter un bouquin sur la psychologie humaine.

" - Tu es la meilleure opératrice de l’empire après tout, tant que tu seras dans le métier, elle ne serait toujours que la seconde. "
" - ça dépend, si tout à coup il s'avérait qu'elle avait un certain talent, ils seraient parfaitement capable de me reléguer en seconde ligue, les deux en haut ~ Et c'est noté nulle part que c'est le cas. "
" - En revanche, je pense que tu as raison sur un point : tu travailles trop. "
" - Hééé ?!?!? "
" - Tu as des weeks-end à poser je crois non ? "
" - N'importe quoi ! Et c'est pas parce que tu me le dis que je dois t'écouter ! "
" - Fais-une pause, tu n’es pas au maximum de tes capacités et une simple erreur peut te coûter ton poste. "

Ma soit disante fatigue me couterait mon post ? J'ai toujours réussi à aligner les heures alors je ne vois pas où est le problème ! A moins que ce soit le fait que je vienne de me faire opérer.. Ayant vu qu'il avait posé le bouquin de travers, je me rapprochais de l'étagère pour remettre le livre droit tellement mon perfectionnisme prenait le dessus sur ma personne.

" - Je n'ai pas du tout besoin d'alléger mes heures, H. Je m'amuse plus qu'autre chose au boulot, tu vois. "

Soudain il se mit à applaudir à mon plus grand étonnement. J'écarquillais presque les yeux quand il continua :

" - Au fait, pas mal ton petit spectacle dans la cafétéria. Sauf quand tu as répondu au mec qui t’a dit que tu faisais de l’abus de pouvoir. Tu aurais dû me demander de l’intimider, te victimiser était une mauvaise idée. Dans l’empire, pour se faire respecter, il n'y a que la manipulation et la violence. Tu as les deux, sert-en. "
" - Oui, je l'ai regretté au moment où je me suis rendue compte de mes agissements. Une erreur de débutante... ET ce n'est pas parce que je suis fatiguée !! "

D'ailleurs en parlant de souffrir, mon bras me faisait toujours autant mal depuis que cette brute me l'avait attrapé à la cafétéria. A mon avis je devais aller voir le mécedin, j'avais de la peine à le bouger depuis, chaque mouvement me tirant le nerf qui se trouvait relié à l'intérieur.

" - Après, c’est ce que je pense, je ne suis que le garde du corps après tout. "
" - C'est quoi ton but ? Me rendre autant tyrannique que le patron ? J'espère que c'est une blague. J'ai des ressentis et suis " extrêmement sensible " ~ "

Je me posais la main sur le front comme si j'étais une demoiselle en détresse avec une voix exagérément snobée. Cependant c'était intéressant : H qui voulait que je montre plus les crocs. C'était pour ne plus avoir besoin de me protéger en permanence ou bien ? ~

" - ...Ah moins que c'est parce que tu veux te débarrasser de moi ~ Tu n'y arrivera pas mon petit, du moins pas maintenant ~ "

Soudain mon oeil fut attiré vers une lettre qu'il tenait dans sa main gauche, je ne tardais pas à lui demander ce que c'était.

" - Dis-voir, tu as une amoureuse maintenant ? "
" - C’est une lettre donnée par un autre membre de l’empire, elle ne représente aucun danger et je suis sûr qu’elle n’est pas très professionnelle… "
" - OH montre ! "

Je saisi la lettre et commençais à lire le contenu quand Eva entra à nouveau dans la pièce.

" - Tu peux prendre une pause. "
" - Mais… "
" - J’ai dit que tu peux prendre UNE PAUSE. "

H était stricte et me montrait en guise d'exemple comment rembarrer les gens. Etais-je juste trop gentille ou trop à l'écoute selon lui ? D'un côté je ne voulais pas partir dans la folie complète, c'était déjà compliqué pour moi de rester calme alors il ne fallait pas que j'exagère la chose.

" - Contente-toi d'attendre deux minutes derrière la porte le temps que je finisse avec mon agent. "
" - D'accord "

Elle referma la porte

- Voilà qui est mieux...

H attrapa une chaise et s'assis dessus pendant que je restais tournée vers la porte, la lettre à la main. C'est après quelques secondes de réflexion que je m'étais dis que je pouvais la lire.

" Anahel..

Jamais je n’aurai cru que c’était possible,
Que cela puisse m’arriver un jour,
De ressentir cette sensation qui m’attire,
Ce que les gens appeler amour.

Depuis cette fois où je t'ai vue
comment ne pas dire que tu es belle,
dans la bibliothèque tu es apparue,
Ce serait une erreur qu'un autre coeur s'en mêle.

Tes cheveux d'un caramel si doux,
Tes yeux d'un bleu étincelant,
pour moi qui souhaiterai être avec vous,
est trop difficile pour mon coeur chavirant,

Je t'aime. " 

Un poème d'amour.. Sérieusement, ils étaient vraiment des barges dans cet empire... Heureusement qu'il y avait le patron pour remettre les pieds sur terre à certains d'entre eux. Je repliais délicatement la lettre et la glissa dans mon dernier tiroir avec les autres.

" - Et attends c'est pas le pire, une fois on m'avait écrit un message subliminal avec un acrostiche "

Je n'avais pas pris la peine de lire avec attention cette écrit, de toute manière ça ne respectait pas le nombre de vers d'un véritable écrit poétique. Enfin, je n'étais pas ce genre de femme qui se retrouvait flattée d'un écrit romantique alors que tout ce que souhaitait mon correspondant était pouvoir approcher mon corps voir le toucher.

" - C'est pas le premier et ce ne sera certainement pas le dernier. Sérieusement, je ne comprends pas pourquoi ils perdent leur temps ainsi avec moi. D'AILLEURS, j'ai le droit aux deux extrêmes ! Ceux qui veulent se montrer intéressant envers le boss en m'humiliant, et ceux qui sont raides dingue de moi. "

Je m'assis a mon bureau et me reposais contre le dossier de ma chaise en soupirant.

" - C'est pas toi qui a écrit ça au moins ? ~ "

Je savais que c'était pas lui, mais juste pour l'embêter j'avais tellement envie de lui sortir quelque chose comme ça.

" - Pour en revenir sur mes heures de travail, H. Je vis pour l'empire, j'ai donné ma vie pour l'empire alors non, je ne travaille pas " trop ". C'est plus qu'une passion que de m'investir pleinement pour la prospérité du Docteur Eggman ~ "

Je me redressais d'un coup en saisissant mon téléphone et en appelant rapidement la section informatique du QG.

" - Oui, c'est Anahel. J'aurais besoin d'un post complet à aménager à mon bureau et j'exige que ce soit fait dans le quart d'heure qui suis, c'est un ordre ! "

Après avoir raccroché, je me mis à l'aise sur ma chaise. Puis le remis à réfléchir. Je me levais peu après comme si je ne savais pas dans quelle position rester puis je me redirigeais vers la porte. Après l'avoir ouvert, je fis signe à Eva de revenir puis referma derrière elle.

" - Excuse encore mon agent, il est un peu ... irrité ces derniers temps. "
" - Ce n'est pas un problème, je peux comprendre que vous ayez du travail "

Je ne pris même pas la peine de lui renvoyer un regard soutenu pour lui indiquer qu'il était en tort, cela ne valait même pas la peine. Et puis, d'un côté, pourquoi lui permettre de voir des lettres d'admirateurs secrets si cela ne la regardait pas...?

Je regardais dans la pièce comment déplacer mes meubles pour permettre de faire de la place dans la pièce, je prenais énormément de place avec ma bibliothèque et mon mobilier de rangement.

" - Bien ! Je te laisse poser tes affaires sur la commode à l'entrée, j'ai contacté les informaticiens ils ne devraient pas tarder à installer un poste pour toi. "
" - Ah, merci ! J-je ne souhaite pas vous déranger, je peux attendre et me faire visiter les lieux si vous.. "
" - Non, non ! J'ai un petit travail pour toi ! "

Je sorti une pile conséquente de dossiers possédant plusieurs formulaires différents à classer.

" - Si tu peux me scanner ça à l'aide de ma photocopieuse personnelle qui se trouve dans le local à côté ce serait aimable ~ Tu trouveras la machine derrière cette porte. "
" - D'accord, je m'y met tout de suite ! "

Elle prit la pile avec peine puisqu'elle était passablement lourde et entra dans la pièce. Soudain, un homme entra dans la pièce qui me fit me retourner vers la porte.

" - Ana, on a un soucis avec un prisonnier de la prison, les bourreaux n'arrivent pas à lui faire cracher le morceau concernant sa présence dans une de nos bases. C'est possible de venir l'analyser pour savoir s'il ment ou faire quelque chose pour nous aider ? Si tu as le temps bien entendu."
" - J'adore qu'on vienne me demander ce genre de chose, et H aussi en est très heureux ~ On vient, mais je dois juste m'occuper de mon assistante en premier ! "
" - L'assistante du Boss qui a une assistante ? Cocasse ~ "
" - La ferme, si le patron me l'a confiée alors je n'ai pas mon mot à dire. Reprends tes couilles que tu as laissé à ce pauvre prisonnier de paccotie avant de ramener ta science. "
" - Roh, je te taquine, ma jolie ~ "
" - ça m'emmerde plus qu'autre chose si tu veux savoir "
" - De ? "
" - Toi ET l'assistante.. "

Je me retrouvais à lui tourner le dos et me rendre dans la pièce annexe. J'allumais la lumière pour qu'Eva puisse voir quelque chose puis, pendant qu'elle regardait le fonctionnement de la machine, je saisi la porte.

" - Dis-moi si tu as un soucis ~ "
" - Pas de problème ! "
" - Je vais juste régler un.. " problème urgent " avec mon agent appelle moi sur mon portable, je te laisse une carte sur tes affaires ! "
" - Je n'y manquerai pas en cas de besoin, Merci Ana ! "
" - OH et si les informaticiens ne sont pas passés d'ici 15 minutes je leur passerai un bon savon en retour ~ "
" - Je.. leur transmets ! "

Je refermais la porte avec un large sourire puis me retournais vers H en changeant subitement d'expression, devenant ainsi plus sérieuse.

" - Tu viens, H ? On a du boulot qui nous attends. "


Je doublais le gars au niveau de la porte et pris les devants pour me diriger en direction de la prison. Je me penchais alors un peu vers mon agent pour lui murmurer quelque chose.

" - Si tu as d'autres reproches, c'est maintenant. Que je puisse tenter de mettre en pratique ce que tu m'as dis en faisant plus attention. C'est vrai que je ne suis pas douée en intimidation ~ Du moins, j'aimerai essayer de le déstabiliser moralement pour arriver à mes fins. Si j'y arrive, je suis officiellement apte à reprendre mes fonctions sur le terrain également. "




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 35
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 18
profil +

MessageSujet: Re: Retour aux sources [EMPIRE réservé]   Mer 14 Sep - 19:09

" - C'est pas toi qui a écrit ça au moins ? ~ "

- …

Elle disait ça juste pour le taquiner certes, mais cela lui semblait particulièrement stupide comme réflexion. Il est son garde du corps, pas un pauvre gars transi d’amour pour elle.  

" - Pour en revenir sur mes heures de travail, H. Je vis pour l'empire, j'ai donné ma vie pour l'empire alors non, je ne travaille pas " trop ". C'est plus qu'une passion que de m'investir pleinement pour la prospérité du Docteur Eggman ~ "

H-488 émit un petit rire, elle avait peut-être donné son bras pour l’empire, mais probablement pas sa vie, lui en revanche, a été ramené à la vie puis modifier par Eggman pour le servir. CA, c’est donner sa vie pour l’empire…Du moins selon H-488.

Anahel commença ensuite à donner des directives au secteur informatique pour qu’un poste de travail soit immédiatement mit en place pour la stagiaire. Mais H-488 se fout royalement de ce qu’Anahel fait tant que cela ne le concerne pas. En fait, ce qui le concerne se trouve à la bibliothèque de l’Eggman Empire…Inatteignable tant qu’Anahel ne l’avait pas relevé de ses fonctions pour la journée.

- Excuse encore mon agent, il est un peu ... irrité ces derniers temps. "

Elle doit sans doute penser qu’il est en tort, mais cela avait montré certaines choses à H, à propos de la stagiaire. Eva était facilement impressionnable et naïve, ce qui permettrait probablement à Anahel de se servir d’elle comme elle l’entendait.

H-488 regarda la stagiaire prendre la lourde pile de documents qu’Ana lui tendait pour aller la photocopier quand soudainement, le téléphone sonna :

" - Ana, on a un soucis avec un prisonnier de la prison, les bourreaux n'arrivent pas à lui faire cracher le morceau concernant sa présence dans une de nos bases. C'est possible de venir l'analyser pour savoir s'il ment ou faire quelque chose pour nous aider ? Si tu as le temps bien entendu."

" - J'adore qu'on vienne me demander ce genre de chose, et H aussi en est très heureux ~ On vient, mais je dois juste m'occuper de mon assistante en premier ! "

" - L'assistante du Boss qui a une assistante ? Cocasse ~ "

" - La ferme, si le patron me l'a confiée alors je n'ai pas mon mot à dire. Reprends tes couilles que tu as laissé à ce pauvre prisonnier de paccotie avant de ramener ta science. "

" - Roh, je te taquine, ma jolie ~ "

" - ça m'emmerde plus qu'autre chose si tu veux savoir "

" - De ? "

" - Toi ET l'assistante.. "

Elle se montrait toujours aussi désagréable envers les autres comme à son habitude, mais il n’avait pas son mot à dire sur l’attitude de sa supérieure, et de toute façon, il n’en avait rien à foutre.

- Quelqu’un à torturer ? Intéressant..

En vérité, il allait probablement laisser Ana s’en charger. Il était extrêmement curieux de voir ce que pouvait donner la torture psychologique.  Il suivit donc Anahel Siberlight jusqu’à la prison.

" - Si tu as d'autres reproches, c'est maintenant. Que je puisse tenter de mettre en pratique ce que tu m'as dit en faisant plus attention. C'est vrai que je ne suis pas douée en intimidation ~ Du moins, j'aimerai essayer de le déstabiliser moralement pour arriver à mes fins. Si j'y arrive, je suis officiellement apte à reprendre mes fonctions sur le terrain également. "

En entendant ça, H-488 éclata d’un grand rire, ce qu’il n’avait jamais fait jusque-là.

- Excuse-moi…tu me demandes de te faire des reproches ? C’est bien la première fois que ça arrive, je me souviens quand Eggman m’a amené à toi, t’a failli m’envoyer un vase dans la tête !  Bon…plus sérieusement, je n’ai pour l’instant aucun reproche mais j’ai un conseil à te donner : ton assistant est facilement impressionnable et en plus de ça, elle a l’air de t’idolâtrer. Si t’a si peur qu’elle te remplace, fais-lui faire des tâches ingrates, de manière à ce que maître Robotnik ne voie pas son prétendu « potentiel ».

H-488 arriva à l’intérieur de la prison ou les gémissements se mêlaient aux pleurs des prisonnier. H sortit soudainement ses fouets et les fit claquer sur le sol, ce qui eut pour effet de faire taire les prisonniers. Sa supérieure sembla lui lancer un regard interrogateur.

- J’ai entendu dire que je faisais ça pour calmer les prisonniers…avant.

En fait, cette réaction lui était venue instinctivement, des restes de l’ancien H, peut-être ? Il arriva donc devant la cellule qui contenait le prisonnier à interroger, il semblait du genre dur à cuire, parfait pour qu’ana s’exerce. Si H avait encore un visage, il aurait affiché un sourire narquois.

- Vas-y Anahel, montre-moi ce que tu sais faire…hé hé hé…

Il doutait des capacités d’Anahel mais il sera probablement surpris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eggman Empire
avatar
Eggman Empire
Messages : 162
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 21
Localisation : Eggmanland
profil +

MessageSujet: Re: Retour aux sources [EMPIRE réservé]   Mar 27 Sep - 18:46

J'avais l'habitude que H parte en fou-rire quand la situation devenait très cocasse, si ce n'était pas avant d'ôter une vie à quelqu'un.. En espérant qu'il ait changé, cela ne m'inspira pas une grande confiance malgré la neutralité dessinée sur mon visage. J'avais l'habitude d'exprimer de fausses émotions ~

" - Quoi ? C'est une requête que tu devrais apprécier toi qui à l'air de ne pas aimer collaborer avec moi "
" - Excuse-moi…tu me demandes de te faire des reproches ? "
" - Ouais, tu préfères que je te demande de me faire des compliments ? ~ J'aimerais vraiment mais dans le cas présent j'au d'autres priorités. "
" - C’est bien la première fois que ça arrive, je me souviens quand Eggman m’a amené à toi, t’a failli m’envoyer un vase dans la tête ! "
" - Ah, oui ~ Et renverser le bureau de conférence aussi "
" - Bon…plus sérieusement, je n’ai pour l’instant aucun reproche mais j’ai un conseil à te donner : ton assistant est facilement impressionnable et en plus de ça, elle a l’air de t’idolâtrer. "
" - J'ai pas besoin d'analystes pour savoir ça c'est tellement prévisible avec une personnalité aussi naïve que la sienne ~ "

Naïve oui, mais il ne fallait pas oublier qu'elle avait un contact direct avec le patron. Et si elle ne se rendait pas compte de ma manipulation, Eggman oui. Je devais alors juste la traiter comme quelqu'un à qui décharger mes paperasses.

" - Si t’a si peur qu’elle te remplace, fais-lui faire des tâches ingrates, de manière à ce que maître Robotnik ne voie pas son prétendu « potentiel ». "
" - Les jeunes s'adaptent super rapidement et je le dis en connaissance de cause. Mais oui, tu as raison"

Eva me faisait penser à moi quand j'avais commencé. J'étais jeune, sociale, épanouie, j'avais quelqu'un dans ma vie sur qui compter à l'époque, et bien entendu j'étais exemplaire. Tout pour plaire au personnel et grader encore plus haut. J'avais comme une impression de me revoir, bien avant de prendre d'avantages de responsabilités. Quand on commençait à comprendre que tout le monde n'était pas gentil et aimable dans ce QG on commençait à sortir les griffes si on ne voulait pas se faire bouffer par les autres... Le taux de Burn-out ici est particulièrement élevé. C'est pourquoi Eggman préfère travailler avec des machines qui eux, ne remettent pas en cause son autorité et peuvent effectuer un travail sans partir en dépression au bout de 4 mois de travail intensif. Et oui, il fallait suivre le rythme.

Pendant ma réflexion, nous entrâmes dans le coeur de la prison, où les prisonniers étaient surveillés par des machines postés ici et là. Il y avait un boucan tellement infernal que je n'arrivais plus à m'entendre penser.

" - Grr... Mais ils ne peuvent pas se taire ?! "

J'étais déjà assez sur les nerfs comme ça pour supporter leurs impitoyables gémissements de mendiants derrière leurs barreaux de fer. H, qui était passé devant, invoqua ses fouets qui eurent juste le temps d'attirer mon attention de leur lueur éclatante. Tout à coup mon corps entier se paralysa alors qu'il rabattait ces derniers sur le sol dans un claquement sourd qui résonna dans toute la prison. Je restais bête, bel et bien dans mes pensées, de douloureux flashbacks qui me hantèrent l'esprit en l'espace de quelques instants.

Même si j'avais pu faire quoi que ce soit, mon visage était trop expressif pour cacher cette peur qui m'envahissait tout à coup, chose que H n'avait absolument pas remarqué. En effet, les dernières choses que j'avais vu durant cette attaque du QG c'était bien ces deux fouets de lumière qui étreignait mon corps durant de longues et douloureuses minutes. Même mon bras robotisé avait l'air de se souvenir de cette douleur qui m'avait ôté mon membre sur le moment. Tout à coup j'eux oublié que j'avais des envies de descendre ma nouvelle collègue, jusqu'à maintenant trop occupée à penser à cet instant peu enviable.

Cela me rappelais pourquoi je passais mon temps à charier H, pour qu'il se souvienne de moi. Oui, psychologiquement, l'humain qui est en lui avait détecté en moi une certaine menace et vu que son instinct de tueur lui ordonnait de jouer un peu avec moi, c'était ce qui m'avait sauver la vie. Si j'avais été trop sage et gentille avec lui, j'aurais été tuée sur le coup, comme quoi ... Soudain, mon agent me regarda et s'exprima de nouveau ce qui me sorti de mes pensées et me fit revenir à moi.

" - J’ai entendu dire que je faisais ça pour calmer les prisonniers…avant. "

Je ne lui répondis pas, il avait raison. Il torturait les captifs avant, ce qui avait endurci son côté meurtrier. Je ne connaissais pas assez de son passé ni de ce qu'il avait vécu pour me faire un jugement concret sur ses manières d'agir, mais il a du terriblement souffrir pour en arriver là. Et désormais ,c'était la même chose pour moi.. Je devenais violente et ôtais des vies sur des coups de tête... Je n'aimais pas comment je devenais, mais je ne pouvais pas m'empêcher de m'admirer en même temps.. C'est ce que je dois être ou seulement une mauvaise passe...? H est-il entrain de m'influencer ?

" - Oui, tu passais la moitié de tes journées à torturer les prisonniers quand on était pas sur le terrain. C'est bien pourquoi je te prends avec moi. "

En arrivant devant la cellule, un agent m'y attendait pour m'indiquer le cas.

" - Si vous faites quelque chose de mémorable, cela va lui rester à l'esprit ainsi qu'aux autres autour de lui qui ne veulent pas nous donner les indications. "
" - Je vois. C'est nécessaire de torturer physiquement ? "
" - Comme tu le penses, mais tu n'arriveras à rien, ma jolie. "

Je me retrouvais face à un dilemme. J'étais secrétaire, opératrice, voir enquêteuse, pas bourreau dans une prison qui retenait des personnes peut-être innocentes ou arrivées ici par erreur. Je n'aimais pas ça.

" - Vas-y Anahel, montre-moi ce que tu sais faire…hé hé hé… "

Je restais quelques secondes à regarder la cellule, un mobien s'y trouvait, recroqueviller sur lui-même au fond dans un quelconque de pailles. H surveillait les recoins, mais depuis son coup de fouet, plus personne n'osait ouvrir la bouche. Plus un ton.

J'ouvris la cage qui grinça à l'ouverture, résonnant dans le fond de la prison, puis je passais les barreaux électriques avant que quelqu'un les réactive derrière moi. Le son de mes pas semblait bien plus grand et me mettaient bien plus mal à l'aise que ce mobien qui ne daigna pas lever la tête.

" - Si tu réussis à le faire parler, je te dis chapeau ~ "

Quels incompétents, ils mêlaient une administrative à cela pour faire quoi ? Son appel semblait faux tout à l'heure et entre nous, je ne souhaitais pas y aller. Cependant, le fait que tout cela semblait erroné était comme un irrésistible appel vers une information cruciale. Besoin de moi ? Mon oeil, il pouvait très bien le faire parler et selon les directives que j'ai moi-même rédigées plusieurs fois durant leurs mises à jour, si au bout de tant de temps il se décidait à ne rien dire, la prison devait éliminer sur-le-champs, selon les cas.

" - Je préfère la prochaine fois que tu me dis la vérité..."
" - La vérité..? Pour quoi faire, chérie ? "

Si j'étais l'ancienne Ana, j'aurais sûrement pleuré de m'être retrouvée dans cette situation. Une situation où l'on servait juste de distraction pour les quelques organiques de la prison.

" - Si tu ne veux pas que j'ordonne à H de te tuer, dégage. "

Je ne me retournais pas, le laissant faire lui qui était à côté de mon agent. Il savait ce qu'il encourait autant ne pas lui laisser le plaisir de torturer ce mobien. Une fois qu'il disparu, le prisonnier releva légèrement la tête jusqu'à moi.

" - J'ai entendu dire que tu travaillais ici, ce n'était pas un mensonge alors..."

Je ne lui demandais pas qui il était, et justement c'était pour ça que cet abruti de gardien voulait que je le torture. Je le connaissais, même très bien. Eden, mon ami d'enfance. Très curieuse raison de nous retrouver. Lui dans la prison d'une faction ennemie...

" - Je suis ici sur demande. Tu connais sûrement les règles, si tu ne me dis rien, nous allons être contraints de t'éliminer. "

L'écureuil fut désormais reconnaissable puisqu'il me regardais droit dans les yeux, scandalisé par ma tenue qu'il n'imaginait jamais que j'allais porter.

" - C'est moi qui t'ai fais venir "
" - Je sais, et je m'en moque, je ne vais pas t'épargner pour autant "

Impossible de le savoir, mais s'il trouvait une excuse valable pour parler, c'était de bien entendu vanter qu'il me connaissait et plutôt bien même.

" - Alors voilà la " justice " dont tu me parlais ? "
" - Je ne suis pas venue pour parler de moi. "
" - Tu t'imagines vraiment que c'était pour ça que tu devais faire des études ?! "
" - Tu devrais plutôt t'inquiéter de ton sort plutôt de ce que je suis devenue. Et je dis ça pour t'aider. "

C'était vraiment pas la meilleure façon de me tester, je détestais ma situation d'ailleurs. Malgré la provocation d'Eden je restais de marbre mais intérieurement j'étais dans une impasse : Que faire ? Je ne pouvais pas l'épargner sous prétexte qu'il était un ami proche, et encore moins s'il était de la faction ennemie des Freedom fighters.

" - Que veux-tu que je te dise ? Que je regrette d'avoir rejoint Eggman ? En quoi est-ce utile ? "
" - Et ton père tu y as pensé ? "
" - Mon père est mort "
" - Tu lui avais fais une promesse et tu la piétiné "

Une promesse, oui. Mais le camp dans lequel je me trouve n'est pas vraiment important en soit.

" - Je suis simplement dans le camp de celui qui est le plus apte à m'aider. C'est tout. Et le reste ne te regarde pas.  "

Je fis le tour de la cage et m'adossais au mur ne le quittant pas une seconde des yeux.

" - Pff.. tu penses vraiment qu'Eggman va t'aider...? "
" - Et pourquoi pas ? "
" - Tu es aveugle ou quoi ?! "
" - C'est pas ça qui réponds à ma question disons... Non je vois très bien qui sur cette terre peut faire quelque chose pour unifier ce monde. Et c'est certainement pas le GUN. Les manières de l'empire sont certes brusques, mais actuellement tu ne te rends pas bien compte du nombre de personne vivant à Robotropolis qui sont heureux de leur condition de vie depuis qu'ils sont ici. "
" - En prison..? "
" - C'est toi qui n'a pas fais le bon choix. Tu as décidé de t'opposer à lui plutôt que de chercher dans quel monde tu serais le mieux. "
" - La vie d'un Freedom fighter est misérable, à vivre constamment dans la peur. Mais jamais au monde nous nous soumettrons à un monde de fer et d'acier. Je ne sais pas ce que tu fais, mais tu es complètement manipulée par ce tyran. "
" - Les leçons de morale tu peux te les garder pour toi "

Il fut un temps où lui et moi étions inséparables. On se rejoignait tôt le matin pour rentrer au-delà des heures de sorties tellement on passait du temps dehors, dans la forêt. J'aimais la campagne, j'aimais mon village. Mais depuis la mort de mon père je devais partir en étude, loin de tout. La séparation fut difficile et je lui avais fais une promesse, enfant que j'étais.

" - Je te promets qu'un jour, je réaliserai le rêve de mon père ! J'unifierai le monde ! "

Unifier le monde, cela représentait énormément pour nous deux, mais désormais on était dans des camps opposés. J'appris à vivre dans l'Eggman Empire depuis très longtemps, je m'y suis habitué et maintenant elle est ma maison. Ce n'était pas possible pour moi de repartir de cet endroit dans lequel je m'épanouissais depuis longtemps.

Je pouvais très bien le faire, au sein de l'empire, puisque celui-ci s'agrandissait rapidement et possédait des alliés partout. Les Freedom fighters étaient une gêne permanente et les éradiquer était la solution radicale pour pouvoir se concentrer uniquement sur le dernier obstable : Le GUN.

" - Désormais, je suis membre de l'Eggman Empire. Je sers Robotnik et c'est tout ce que tu dois savoir. "
" - Mais pourquoi avoir fini par partir de son côté ?! "
" - ... Parce que je n'avais pas le choix. "
" - C-comment ça ? "

Pour lui les cas étaient fondés, dans l'empire on devait obéir à Eggman, autrement la vie de la personne allait lui être enlevé. Pour diverses raisons, il pensait que j'étais malheureuse. Je laissais alors la crainte d'être tuée par H prendre le dessus de mes sentiments en gardant une tremblotante voix le long de mes prochains propos. Je me mis à genoux devant lui, la tête baisée.

" - En effet, je faisais des études et c'était le rejoindre ou mourir... Le choix était vite fait, et je l'avais fais au nom de mon père. Tu imagines que c'est sans doute facile, mais tous les jours c'est la même rengaine, à bosser jusqu'à épuisement pour lui. "  

Les lames ayant envahis mon visage je ne devais absolument pas me retourner vers H pour qu'il me voit dans cet état, lui qui était si certain que j'allais l'enfoncer sous le pavé.

" - Ici, j'ai quand même une chance de vivre si je lui obéis servilement. "
" - Mais tu.. tu fais ça pour ton père ? "
" - Tout ce que je fais c'est en la mémoire de mon père. Aucun jour ne passe sans que je ne pense à lui. Aucun jour ne passe sans que je haïsse Eggman pour ce qu'il a pu lui faire quand il aidait le royaume Acorn. "

Je relevais ma tête vers lui, les larmes roulantes sur mes joues à force de penser à mes actions que je regrettais amèrement.

" - Je n'ai pas le choix, et c'est difficile. Même ma propre mère me renie pour une chose que je n'ai pas cherché à avoir, Soleanna n'est plus rien pour moi. "

Il se sentais visiblement touché par ce que j'avais, mes craintes, mes peurs ainsi que ce que je subissais.  

" - Tu te crois en prison ici, mais le QG n'est pas meilleure non plus comme environnement. Mais ce que je peux chérir, c'est la vie qu'on m'a laissé. "

Je passais une main tremblante sous les yeux pour essuyer les larmes qui y coulaient. Je m'approchais d'avantage de lui pour que lui seul entende ce que je lui disais :

" - J'aimerais pouvoir te sauver, éviter de perdre la seule personne qui me retiens à mon passé avant de devenir cinglée. Alors s'il te plait, dis-moi ce que tu faisais dans ce QG et je m'arrange pour te faire sortir d'ici. "
" - Et bien... "
" - vite, je n'ai pas beaucoup de temps à t'accorder, je suis demandée dans le bureau du patron dans moins de 10 minutes. Je veux pouvoir t'aider si tu veux bien collaborer avec moi, comme on le faisait autrefois dans la foret. "
" - Il y a un objet, que les fighters convoitent dans une de ces bases. J'ai été envoyé pour le rechercher mais j'ai échoué. "
" - Quel est cet objet ? "
" - Un talisman qu'Eggman ne connaît pas encore l'utilité, qui rattache une vieille légende à l'emeraude mère, actuellement gardée sur Angel island. "
" - Une vieille légende..? "
" - Oui, une malédiction et nous devons empêcher qu'elle se produise. "
" - Je vois. Je ferai de mon mieux pour détruire cet objet, si tu veux. comme ça il ne saura jamais rien et nous seront d'accords. "
" - tu ferais ça ? "
" - Oui, pour mon ami. C'est la moindre des choses.  "

Un silence s'installa puis un sourire de compassion s'affichèrent sur nos deux visages. Je lui avais clairement parlé d'une libération... Une libération par la mort, et il l'avait parfaitement comprit... Il était de toute manière résigné et savait qu'il ne ressortirais pas d'ici vivant. Mais de mon côté je voulais que sa souffrance s'abrège... Soudain, il fallait que je quitte la cage, mon téléphone se mit à sonner.

" - Mince, c'est lui, il me réclame plus vite que prévu.. "
" - Va, je ne veux pas t'attirer des ennuis. "

Je le regardais pleins de tendresse, puis quittais la cage en reprenant mon sérieux en passant près de H.

" - Allez, allons nous-en. J'ai réussi à lui soutirer des informations. "

Après refermé les systèmes de sécurité, je lui lançais un regard doux signifiant que je lui étais extrêmement reconnaissante. Je me retournais vers H quand nous atteignîmes la porte à l'autre bout des cellules, en lui murmurant.

" - Tue-le je ne veux plus le voir.. Il me rappelle un passé que je ne supporte plus entendre parler. "

Puis je quittais la prison, étant certaine que mon agent finirait le travail plus tard. Je n'avais plus qu'à terminer mon travail de la journée, auprès de ma nouvelle assistante. Elle était clairement moins affligeante que ce mobien qui un jour partageait son amitié avec moi.

-- Fin du RP



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
profil +

MessageSujet: Re: Retour aux sources [EMPIRE réservé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour aux sources [EMPIRE réservé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour aux sources [Récit]
» retour aux sources. liste empire tau 2500 points
» [Lumière Aveugle] Séjour à l'Alhambra, retour aux sources
» Ludadide, retour aux sources.
» Retour aux sources

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mobius Chronicles :: Mobius :: Robotropolis :: Eggmanland-